Oreca01 : de l’OLED flexible sur du papier d’aluminium

Lors de la course des 24 heures du Mans de cette année (12-13 juin), la voiture ORECA01 de l’équipe française de course Oreca utilisera des rétroviseurs avec une diode électro- luminescente organique flexible (OLED) à l’arrière.

Etant donné que les OLED flexibles ne seront disponibles sur le marché (et dans nos maisons) que dans quelques années, les initiateurs du projet – Huntsman Advanced Materials et le Centre Holst – considèrent que l’intégration dans le matériel composite de la voiture de course est (déjà) "un grand succès". en Fait, La réussite de l’intégration de l’OLED dans la voiture dépend de la technologie d’encapsulation et des matériaux composites Araldite(R) de Huntsman Advanced Materials.

Les OLED sont des dispositifs légers, fins comme du papier à cigarette consommant jusqu’à 70% d’énergie en moins par rapport aux sources de lumière conventionnelles, ce qui les placent au premier rang des candidats pour la prochaine génération d’éclairage. Avant que les OLED flexibles puissent être commercialisées, il y a quelques défis à relever dans le domaine de la recherche. Les OLED sont sensibles à l’humidité et à l’oxygène et ont dû être protégées afin de leur assurer une longue durée de vie.

La OLED elle-même affiche le logo Araldite (R) – une marque appartenant à Hunstman – et qui a été fournie par le Centre Holst.

Oreca01 : de l'OLED flexible sur du papier d'aluminium

"Nous sommes très heureux et fier d’être impliqués dans le projet OLED. L’intégration du système OLED dans nos matériaux en fibres de carbone représente plusieurs avantages pour notre voiture de course. Le premier est le poids. En effet avec le système OLED, notre voiture conçue en fibres de carbone, lui permet de conserver toute sa performance en terme de poids. Ensuite, l’intégration du système OLED n’implique aucun problème mécanique sur la fibre de carbone pré-imprégné de la voiture. Cette technologie s’adapte parfaitement aux contraintes très exigeantes imposées par les 24 Heures du Mans." a déclaré Pierre Seze, Directeur du Département composite chez Oreca.

Oreca01 : de l'OLED flexible sur du papier d'aluminium

L’électronique imprimée est un marché en croissance rapide sur lequel on retrouve une grande variété d’applications telles que les étiquettes RFID, les LED organiques et les cellules solaires polymères.

Le Centre Holst et ses partenaires sont parmi le très petit nombre d’entreprises qui sont déjà capables de fabriquer des dispositifs flexibles d’éclairage et de signalétique OLED.

Ainsi, la solution mise au point par la société InnoPhysics fonctionne sur une grande variété de substrats en plastique dans des conditions à température ambiante. Elles offrent de la souplesse dans les échantillons, ce qui est particulièrement important lors des phases de prototypage, des solutions de produits personnalisés et des versions de produits unique pour le marché de l’électronique flexible et imprimés organiques.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz