PAC : le magnésium pourrait concurrencer l’hydrogène

Pour beaucoup de constructeurs automobiles ou de fournisseurs d’énergie, l’abondance de l’hydrogène dans la nature fait que cet élément deviendra probablement un combustible d’avenir, à moins que l’hydrogène ne fragilise définitivement le métal (cf brève du jour).

Cependant, d’autres chercheurs pensent que l’hydrogène devrait être remplacé par du magnésium pour sa capacité à stocker davantage d’énergie. Les avantages de cette substitution sont nombreuses : le magnésium peut stocker jusqu’à 10 fois plus d’énergie que l’hydrogène ; il y a assez de magnésium dans l’eau de mer pour alimenter la planète pendant 300.000 ans, etc.

Une entreprise canadienne travaille actuellement sur le concept d’une pile à combustible qui utilise du magnésium, de l’air et de l’eau pour produire de l’électricité. De même, un chercheur israélien a mis au point une batterie à base de magnésium qui peut être utilisée à la place des batteries lithium-ion que l’on trouve couramment dans la plupart des appareils électronique grand public.

Et les inconvénients me direz vous ? Bien que les océans contiennent énormément de magnésium, le convertir sous une forme purifiée et utilisable dans le but de stocker de l’énergie s’avèrerait potentiellement énergivore !

Un chercheur japonais pense avoir trouvé la solution : l’énergie solaire alimenterait un laser qui fournirait assez de chaleur (près de 3.700 °C) pour procéder à la phase de purification.

Enerzine avait déjà relaté il y a presqu’un an, les travaux d’un autre chercheur du Tokyo Institute of Technology (TIT), qui utilise cette fois-ci un système de lentilles de Fresnel pour atteindre ce niveau de température.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "PAC : le magnésium pourrait concurrencer l’hydrogène"

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
michel123
Invité
le magnésium réagit avec l’eau pour produire justement…. de l’hydrogène (et beaucoup de chaleur inutile ) qui va servir pour la pile à combustible. Il s’agit tout simplement d’une accumulation indirecte d’énergie l’hydrogène étant fourni par de l’eau distillée . Le magnésium est cependant trés inflammable voire explosif si le réservoir de magnésium se trouve et rentre en contact avec de l’eau ou de l’air . De plus l’oxyde de magnésium ainsi obtenu par cette réaction exothermique devra être recyclé et remplacé par du magnésium raffiné , ce qui semble délicat pour un produit qui ne peut rester à l’air… Lire plus »