Enerzine

Panneau solaire : vers une guerre ouverte entre l’europe et la Chine ?

Partagez l'article

Le leader mondial de la production de panneaux solaires, Suntech Power, a réagi suite au dépôt d’une plainte anti-dumping déposée par un autre fabricant, allemand cette fois – SolarWorld AG – à la Commission Européenne.

Le gouvernement allemand, par la voix de son ministre de l’Environnement ‘Peter Altmaier’ avait déclaré la semaine dernière vouloir examiner "la possibilité d’engager une procédure pour concurrence déloyale contre la Chine." Une rectification avait ensuite eu lieu par un porte parole du ministre, indiquant qu’il appartenait "aux entreprises de la branche d’initier – une procédure – auprès de la Commission européenne." La réaction ne s’est pas faite attendre. Un consortium de sociétés européennes du secteur emmené par l’allemand SolarWorld a déposé une plainte auprès de la Commission européenne afin de dénoncer les pratiques anti-dumping (cad, le fait pour un pays de vendre moins cher à l’étranger que dans son propre pays) de leurs concurrents chinois.

Les compagnies américaines qui sont confrontés au même phénomène – par l’inondation du marché de panneaux solaires asiatiques à bas coûts -, ont décidé d’imposer au printemps 2012 des droits de douane sur les panneaux solaires chinois, soit une taxe d’importation de 31%.

La Commission européenne dispose maintenant de 45 jours calendaires pour décider ou non s’il existe des motifs suffisants pour procéder à une enquête approfondie. Si cette dernière décide son éventuelle ouverture, elle aura alors 9 mois pour décider s’il convient de fixer ou pas des droits de douane provisoires. Dans tous les cas, l’enquête devra être menée à son terme dans les 15 mois.

« Suntech rejette toutes les accusations formulées par SolarWorld selon lesquelles elle aurait reçu des subventions illégales et sur des actions de dumping sur ses produits photovoltaïques en Europe ; et s’engage à coopérer pleinement à toute enquête. En tant que leader du marché, bénéficiant d’une présence mondiale et de clients dans 80 pays, Suntech va continuer à démontrer son attachement à l’équité des pratiques commerciales internationales. En tant que société cotée sur le New York Stock Exchange (NYSE), Suntech est totalement transparent sur ses coûts de production et ses coûts de financement. La croissance de Suntech est due à ses opérations de fabrication efficaces et ses investissements sur le long terme en R&D dans le but de produire des produits solaires très performants. Nous espérons que la Commission Européenne prendra conscience que des mesures protectionnistes seraient nuisibles à l’ensemble de l’industrie solaire en Europe et qu’une guerre commerciale injustifiée porterait atteinte à des années de progrès », a déclaré Jerry Stokes, président de Suntech Europe.

« Des mesures protectionnistes augmenteraient le coût de l’énergie solaire en Europe, retardant ainsi la transition des énergies fossiles vers les énergies renouvelables. N’importe quelle taxe compensatoire mettrait également en danger des milliers d’emplois dans l’industrie solaire européenne » a ajouté M. Stokes.

L’industrie solaire fournit environ 300.000 emplois en Europe, dont 80% concernent l’amont et l’aval de la filière, tels que les fournisseurs de matières premières, les fabricants de matériel, les installateurs, la conception des systèmes et le financement de projets et ne sont pas concentrés dans la production de cellules et panneaux solaires.

« De plus, la chaîne d’approvisionnement pour les cellules et les panneaux photovoltaïques est mondiale et complexe. La plupart des systèmes solaires installés en Europe sont fabriqués avec des composants provenant du monde entier. Suntech, par exemple, importe une grande partie de ses équipements de fabrication et de ses matières premières de fournisseurs européens. En 2010 et 2011, Suntech s’est procuré pour plus de 600 millions d’euros d’équipements et de matières premières auprès de fournisseurs européens. Suntech est conscient que n’importe quelle mesure protectionniste, mise en place pour soutenir les producteurs de cellules et modules photovoltaïques européens, nuirait irrémédiablement à toutes les autres parties de la chaîne de valeur de la filière. Suntech, avec une grande majorité des entreprises européennes et mondiales de l’industrie solaire sont unis dans leur soutien à l’ouverture des marchés et dans leur détermination à éviter une guerre commerciale », a conclu Mr. Stokes.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    6 Commentaires sur "Panneau solaire : vers une guerre ouverte entre l’europe et la Chine ?"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    cathelin
    Invité
    Que la Chine signe au préalable, comme les USA d’ailleurs, l’ensemble des conventions existantes de l’OIT (Organisation Internationale du Travail) et beaucoup de problèmes de concurrence déloyale seront réduits. Cette catégorie de polémique a pour origine le fait que les maquignons gouvernementaux qui ont créé l’Organisation Mondiale du Commerce n’ont eut ni l’éthique, ni le courage et ni l’esprit des pères fondateurs de l’OIT et, plus tard, de lONU en inscrivant ces préalables comme les autres des autres organisations spécialisées existantes (environnement, santé, etc.) à toute relation commerciale internationale. Le Commerce est une sous-secteur des Services et l’OMC aurait donc… Lire plus »
    Flexo
    Invité
    faire la guerre aux panneaux chinois reviendrait à vouloir faire une course de formule 1 avec une 2 chevaux. les chinois ont investis pendant 25 ans et ont une avance, une quantité d usine; des services de R&D tellement performant que l’idée même de faire la guerre au panneaux chinois est illusoire. la chine n’a pas forcement de nous pour vendre ses panneaux, nous avons besoin d eux pour nous equiper, devons nous en plus comme d habitude nous mettre des boulets aux pieds pour courrir le 100 metres et nous étonner encore et encore de ne pas être dans… Lire plus »
    Enpassant
    Invité
    @ Flexo Il y a 25 ans, aucune industrie photovoltaïque n’existait, ni en Chine ni ailleurs, sauf pour l’équipement spatial. C’est donc dire l’importance du marché (…). Puis japonnais et allemands ont investi ce marché par une grosse R&D suivi de l’investissement industriel et des dépots de brevets actuellement exploités par tous les fabricants du monde. Les Chinois qui n’ont strictement rien inventé, se sont contenté d’acheter la technologie et les machines, les dupliquer chez eux selon leur (mauvaise) habitude aidés en cela par une banque centrale chinoise croulant sous des masses d’argent dont elle ne savait que faire (en… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    Bon alors c’est simple on vire les Chinois et après on vire les politiques. Remarquez on a déjà commencé : Pince-mi a été viré le 06 mai (exit) la droite, il reste pince-moi (la gauche) mais on le vire aussi… Et il reste quoi ? Les génies de la politique ?

    airsol
    Invité

    il y a 25 ans, la production mondiale annuelle de cellules était de 100 MW, Il y a 20 ans, Hespul (phoebus) faisait sa première installation raccordée réseau

    Efzf
    Invité

    tres bon article, je partage sur twiiter! jeux de guerre

    wpDiscuz