Parc éolien offshore : Areva obtient un contrat de 60 ME

Le pôle Transmission et Distribution (T&D) d’Areva a obtenu de StatoilHydro un contrat d’environ 60 millions d’euros pour la fourniture de postes électriques installés en mer et à terre afin d’assurer le raccordement du parc éolien maritime de Sheringham Shoal au réseau électrique du Royaume-Uni. L’installation produira assez d’énergie pour alimenter plus de 230 000 logements tout au long de la côte nord du Norfolk.

Areva fournira deux postes électriques offshores ainsi qu’un poste terrestre isolé au gaz, avec tous les équipements correspondants, en particulier les transformateurs, les disjoncteurs et la compensation de puissance réactive. Celle-ci fournira le support nécessaire pour faire face aux variations et aux instabilités de l’alimentation en énergie provenant du parc éolien.

"La réussite du projet de parcs éoliens offshores de Barrow et Robin Rigg, où Areva a joué un rôle déterminant, nous donne toute confiance dans sa capacité à nous aider à atteindre l’objectif fixé par le gouvernement : produire 15 % de son énergie à partir de sources renouvelables d’ici 2020." indique Lars-Petter Mariussen, responsable de contrats chez StatoilHydro.

Philippe Guillemot, président-directeur général d’Areva T&D explique : "Ce projet renforce notre compétence dans le secteur des énergies renouvelables et notre détermination à atteindre les cibles fixées par le gouvernement britannique. Notre société conçoit, construit et met en service des postes électriques depuis des dizaines d’années ; elle a ainsi assemblé une masse de savoirs et de compétences en matière de liaisons électriques complexes, et nous sommes fiers qu’on nous donne l’occasion de contribuer à la réalisation de cet important parc éolien."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Parc éolien offshore : Areva obtient un contrat de 60 ME"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Momo
Invité

Voila que l’eolien ” de masse ”  dernier cri ( offshore pour augmenter sa disponibilite et donc sa rentabilite ) a besoin des technologies hight-tech de ….Areva , le nucleocrate bien connu  ( et cordialement deteste ds. ce monde-la ….) Et dire que ces techniciens , comme ceux du CEA ds. le solaire PV ( ou ceux de la NASA a Houston ) roulent peut-etre en 4×4 gloutons en hydrocarbures ….Oh Bonne Mere !  Le Bon Dieu serait-il un sacre farceur en fin de compte ?  Bon vent a TOUS ces inventeurs / chercheurs et investisseurs …On a besoin d’eux 

wpDiscuz