Pays-Bas : une politique énergétique critiquée

Pendant le congrès annuel Niria de l’Institut royal des ingénieurs (KIVI), dédié aux problématiques énergétiques, Rein Willems, le président-directeur de Shell, Pieter van Geel, le secrétaire d’Etat de l’Environnement et Ruud Lubbers, le président du Conseil de surveillance du Centre de recherche sur l’énergie des Pays-Bas (ECN), ont débattu du futur approvisionnement énergétique des Pays-Bas.

Ruud Lubbers, corédacteur de la "Charte pour la Terre", supporte entièrement l’objectif du gouvernement en matière d’énergie, qui est de stimuler le développement de l’énergie durable. Il estime pourtant la politique énergétique néerlandaise trop "simpliste". Selon lui, négliger l’énergie nucléaire et l’énergie fossile dans l’état actuel des choses est relativement risqué. Etant données les conditions climatiques, ce serait une erreur de considérer l’énergie nucléaire seulement comme solution intermédiaire entre l’approvisionnement actuel basé sur l’énergie fossile et la situation de dépendance aux sources d’énergie verte prévue pour 2050.

Selon lui, l’énergie nucléaire jouera un rôle important même dans un avenir plus lointain. Il pense également que la construction de nouvelles centrales électriques n’est justifiée que si elles sont équipées de technologies propres pour la capture et le stockage géologique du dioxyde de carbone.

Selon Pieter van Geel, l’amélioration de la qualité de l’air est un des enjeux phares de la transition de l’énergie fossile à l’énergie durable. Mais il souhaite réaliser cet objectif en privilégiant par ordre de priorité, l’économie d’énergie, l’énergie durable, le stockage du dioxyde de carbone et l’énergie nucléaire.

Dans le cadre de sa première priorité, il suggère d’imposer aux compagnies de distribution d’énergie des économies d’énergie et la production obligatoire d’une partie d’énergie durable. Il a également annoncé un allègement de taxes pour les voitures économes (voitures particulières et motocyclettes) dès janvier 2007.

 
Cette information est un extrait du BE Pays-Bas numéro 24 du 18/01/2007 rédigé par l’Ambassade de France aux Pays-Bas. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Pays-Bas : une politique énergétique critiquée"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Christophe1007
Invité

On a besoin absolument d’électricité, ne serait-ce que pour fabriquer de l’hydrogène ou pour faire rouler des trains. L’éolien ou les biocarburants ne seront que marginaux. On ne sait pas stocker le CO2(les solutions connues, dissolution au fond des océans, par exemple, consomment plus d’énergie qu’on en produit avec la combustion). On sait par contre réaliser des centrales nucléaires, sures et rentables, qui consomment la plus grande partie des déchets. Et l’énergie de fusion ne sera pas toujours une chimère!

Steph
Invité
Vous n’avez pas honte de proferer de tels mensonges ? Vous demontrez l’assertion qui veut que peu importe ce qu’on dit meme la plus grosse enormite, l’essentiel est de le dire avec force et conviction. Le nucleaire est cher, l’EPR est 50% plus cher que les autres reacteurs car il integre les lecons de securites tirees des autres…ca fait froid dans le dos quand on pense aux 56 reacteurs en fonction. Le nucleaire n’est pas sur : sans meme remonter a Tchernobyl ni Three Miles Island, les incidents graves du Blayais chez nous en 1999 ou de Forsmark cet ete… Lire plus »
toto974
Invité

une centrale nucléaire est conçue pour fonctionner sur 10 ans, avec du collage de haute technologie vous la rallongez de 10 ans et vous pètez le compteur à profits…. j’ai bossé 4 ans sur un site comprenant 4 tranches de 900MW et quand vous dépassez l’arret de tranche en rechargement , c’est le ministre de l’industrie qui gueule au téléphone.

renardeau
Invité

Le groupe TOTAL vient de réaliser qu’il n’a que trop contribué à la pollution de la planète (et des mers) et change de cap en se lançant à la place dans le … Nucléaire ! C’est expliqué sur le blog http://www.thedino.org et l’article s’intitule : Changement TOTAL de stratégie.

wpDiscuz