Perpignan : des détails sur la centrale photovoltaïque

La ville de Perpignan a pour objectif de devenir la première ville à énergie positive en France d’ici 2015. Cette engagement avait été officiellement signé en janvier 2008 avec l’État lors de première convention-cadre du Grenelle.

La première étape importante passe par l’installation d’une centrale photovoltaïque d’une capacité de production de 9 MW, soit 10 % de l’énergie consommée par la ville de Perpignan, ce qui représente les besoins d’environ 12 000 habitants.

Elle est située sur les toits de la plateforme européenne de transport logistique ST Charles International. D’un investissement de 55 millions d’euros, les travaux intégrés en toiture ont commencé en mai dernier à Perpignan et le chantier durera 30 mois, jusqu’à fin 2011.

L’ensemble des toits des entrepôts de Saint Charles International, jusqu’alors en fibrociment, seront recouverts par plus de 95 000 tuiles solaires innovantes. Au total, une surface de 70 000 m2, soit l’équivalent de 10 terrains de football devra être équipée de tuiles photovoltaïques. La production d’électricité sera mise en place progressivement et permettra à terme d’éviter l’émission de 1560 tonnes de CO2 par an.

La société Maagtechnic a été consultée afin de proposer une solution novatrice capable d’assurer une parfaite étanchéité à la structure. Un nouveau profilé aux multiples atouts a ainsi été développé.

Perpignan : des détails sur la centrale photovoltaïque

L’originalité de ce chantier réside en un montage des tuiles photovoltaïques inédit. Habituellement, les cellules solaires sont montées côte à côte sur les toits mais, dans ce cas particulier, les tuiles solaires se chevauchent comme des tuiles classiques, ce qui permet une longévité accrue et plus d’esthétisme.

Perpignan : des détails sur la centrale photovoltaïqueLe plus difficile est de rendre la toiture ainsi conçue parfaitement étanche afin de protéger tous les éléments techniques et d’assurer la fiabilité de l’installation. En effet, cette méthode de construction nécessite jusqu’à trois couches de tuiles photovoltaïques qui doivent être parfaitement assemblées de manière à garantir l’imperméabilité de la structure.

Maagtechnic a développé un profilé d’étanchéité possédant une bande autocollante unilatérale qui, une fois collé le long des arêtes des tuiles, assure l’étanchéité latérale et résiste au vieillissement ainsi qu’aux intempéries. Les meilleurs résultats ont été obtenus avec un joint moulé dont la forme ressemble à une ancre qui permet en plus un montage rapide et un positionnement précis des tuiles photovoltaïques.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Perpignan : des détails sur la centrale photovoltaïque"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Importsolaire
Invité

Sur une telle surface, nous aurion pu poser 10 Méga watt au prix de 3.80 €/w, BET et entreprise nationale qualifié compétente. Soit une facture totale de 38 millions d’euros au lieu de 55 millions, d’ou une économie de 17 millions d’euros. D’accord ça aurait été moin joli, et moins innovant avec des panneaux normeaux en Monocristallin de dimension 1640*990mm, onduleurs SMA etc. cordiales salutations. http://www.importsolaire.fr

Etienne solar
Invité
… “une capacité de production de 9 MW, soit 10 % de l’énergie consommée par la ville de Perpignan, ce qui représente les besoins d’environ 12 000 habitants.”… Cela fait 0,75 KWc / habitant … ceci serait vrai avec des habitations HQE, récupération de l’eau de pluie, en se déplaçant uniquement à pied ou à velo et sans consommer de viande … A quoi correspond “l’énergie consommée par la ville ? … L’enjeux du grand tournant énergético-politique que nous vivons demande de bien ouvrir les yeux face à la réalité, et de donner des informations claires et comparables les unes… Lire plus »
Juweon
Invité

le facteur de charge du PV est compris entre 800 et 1200h/an et non pas un tiers (2900h/an). la conso par habitant supossé par l’article correspond à la conso electrique (grosso modo entre un tiers et une moitié de nos besoins energetique hors nourriture)

Dan1
Invité
Il faut donner les vrais chiffres : “L’enjeux du grand tournant énergético-politique que nous vivons demande de bien ouvrir les yeux face à la réalité, et de donner des informations claires et comparables les unes avec les autres” Là, je suis bien d’accord… donc donnons les vrais chiffres qui se calculent à partir du documents suivant (page 30/31) :  Si on parle en énergie primaire pour 2007, la France a dépensé 274 Mtep qui correspondent à 3 186 TWh. Cela représente, toute énergie confondue pour notre pays, ce que consomme l’UE27 pour la seule électricité. Pour produire cela avec du photovoltaïque ayant… Lire plus »
wpDiscuz