Pétrole de Schiste : les Argentins s’y mettent !

Au rythme auquel s’y convertissent les différents pays de la planète, nous allons bientôt être les seuls à refuser encore l’exploitation des gaz (et pétrole) de schistes voire même la seule expérimentation de la technique d’extraction !

Le dernier en date est l’Argentine, dont le pétrolier national, YPF, Yacimientos pétroliféros argentinos / Gisements pétrolifères argentins, vient d’annoncer un accord avec l’américain Chevron pour exploiter le pétrole de schiste de l’extrême sud de la péninsule argentine, dit le gisement de la Vaca Muerta, la Vache Morte. Un gisement dont on estime qu’il pourrait contenir 23 milliards de barils.

D’autres discussions sont en cours avec ExxonMobil et Apache pour augmenter la production d’hydrocarbures du pays de 32 % d’içi 2015. Un soucis majeur pour les autorités d’accroitre les ressources pétrolières du pays pour si possible supprimer les importations qui grèvent lourdement la balance des paiements du pays. Une contrainte si forte qu’elle a conduit le pays et sa Présidente à éjecter cavalièrement l’espagnol Repsol du capital de YPF. Ce dernier était accusé de ne pas investir suffisamment dans le pays, de même que le français Total qui, lui, a su éviter l’orage.

YPF manque néanmoins du savoir faire technique pour exploiter de tels gisements et d’argent depuis qu’il a été nationalisé pour en éjecter Repsol. D’où l’appel aux sociétés américaines qui ne se pressent pas pour autant au portillon après l’expropriation de Repsol et face au style de management cavalier pour le moins de la Présidente. EIle prévoit d’investir par moins de 37 milliards de dollars sur 5 ans dans l’extrême sud et d’y créer 10.000 postes supplémentaires.

Dernier élément de reprise en main par le pouvoir de sa compagnie nationale. La politique de dividende de YPF, autrefois généreuse à 90% des bénéfices, a été annoncée avoir été modifiée désormais à seulement 5% de ce bénéfice redistribué ! Investisseurs, faites attention, l’Argentine reste une zone de non droit.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Pétrole de Schiste : les Argentins s’y mettent !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Mamouth
Invité

Parce que les pays d’Amérique du sud sont à prendre en exemple en matière de protection de l’environnement et de transparence sur les grands projets d’infrastructure et d’énergie ?

Samivel51
Invité

Si tout le monde se met au gaz et petrole de schiste en meme temps, les cours vont baisser. Temporairement. Il serait donc idiot de vendre aussi notre gaz en meme temps. Attendons 10 ou 20 ans qu’il prenne de la valeur. Et d’ici la, les techniques d’extraction seront mieux maitrisees. (et necessiteront peut-etre moins de forages en surface)

Ambiel
Invité
L’auteur de cet article, qui par ailleurs commet régulièrement des tribunes unanimement très mal notées par les lecteurs (voir en haut à droite sur la page d’accueil) peut-il nous expliquer la phrase suivante : “La politique de dividende de YPF, autrefois généreuse à 90% des bénéfices, a été annoncée avoir été modifiée désormais à seulement 5% de ce bénéfice redistribué!” Il y a 10 façons d’interpréter le sens de cette “phrase”… A noter également que l’auteur un à problème de cavalerie avec les Argentins. Franchement, ce que l’on peut attendre d’un site d’information en ligne comme Enerzine c’est un minimum… Lire plus »
zehub
Invité

Bientot les seuls … ben voyons !! Québec: Le gaz de #schiste ne sera jamais «sécuritaire»,Martine Ouellet nouvelle ministre des Ressources naturelles =>

Bachoubouzouc
Invité
Ne connaissant rien aux gaz de schiste, je me sens incapable de me prononcer sur leur nocivité ou non. D’un côté on a les pétroliers, qui veulent évidemment se lancer dans ce qui est une révolution pour leur industrie, et de l’autre on a les écolos qui, de ce que j’ai vu dans le nucléaire, sont prêts à raconter n’importe quoi. La seule source d’information disponible au public semble donc être un film, Gasland, passablement démago parait-il, et la France a interdit purement et simplement cette industrie sur cette seule base. Conclusion : Interdire les gaz de schiste, pourquoi pas,… Lire plus »
fredo
Invité

Caderange l’auteur semble être un dérangeur “professionnel” si j’en crois la rapide recherche que je viens de faire. Je suis surpris qu’Enerzine le publie mais bon (je suis également surpris du soutien de Bachou à Caderange, l’alliance des nucolos et des petrolos, ça promet ! ).

Dan1
Invité

Ben, je pensais naïvement que les gaz de schiste allaient nous permettre de sortir rapidement du nucléaire, mais visiblement c’est pas gagné. Pourtant, d’autre pensaient qu’il était parfaitement possible de le faire en ayant recours au charbon : Et actuellement les Allemands, baisse le nucléaire en augmentant les fossiles. tanpis, on gardera un peu plus longtemps nos 58 (-2 ?) réacteurs à vapeur. Le meilleur slogan “écologiste” pourrait être EN VERT ET CONTRE TOUT.

Voyageur
Invité
Can1
Invité

Le démantèlement de Fessenheim va pouvoir nous permettre de vérifier si les provisions de démantèlement ont été correctement calculées. Tout le monde sait que les anglais comptent le double des français… Je ne serais pas étonné que par rapport au coût annoncé à 0 par Dan1 sur ce site ( oui, tout a déjà été provisionné…), on est au moins un doublement. Comme l’EPR : 3 mds€ à 6 mds €. Mais miracle l’EPR produit moins cher à 37 €/Mwh que les centrales amorties qui elles produisent à 42 €/Mwh… Un Rolls qui coûte moins chère qu’une vieille 4Ls !

Dan1
Invité
“par rapport au coût annoncé à 0 par Dan1 sur ce site ( oui, tout a déjà été provisionné…)” Pourriez-vous me citer exactement l’endroit ou j’ai indiqué que tout était déjà provisionné. Pour l’EPR le coût par MWh est très variable selon les hypothèses retenues. J’ai donc cité cet article : Qui intégre ce graphique : Ce graphique ne veut pas dire que le coût d’un MWh issu de l’EPR est forcément de 37 Euros/MWh car il fait référence à des hypothèse d’actualisation. Selon l’auteur, le MWh vaudrait 37 Euros si l’actualisation retenue est de 2%. Or je ne sais… Lire plus »
wpDiscuz