Pétrole : peu d’avancées à la réunion de Djeddah

A l’initiative de l’Arabie Saoudite, pays producteurs et consommateurs de pétrole,  se sont réunis hier à Djeddah. Hormis la confirmation de l’augmentation de la production saoudienne, aucune avancée majeure n’a été obtenue.

La semaine dernière, l’Arabie saoudite annonçait la hausse de 200 000 barils par jour de sa production. Elle pourrait même être relevée de 2,5 millions, si l’évolution du marché le nécessitait. Le ministre saoudien du pétrole, Ali Al-Nouaïmi, a détaillé hier l’ensemble des projets potentiels.

En revanche, aucune autre promesse n’a été faite concernant une éventuelle augmentation de la production mondiale. Exportateurs et consommateurs sont restés sur leur position concernant l’explication de la hausse de cours du baril. Les producteurs mettant en cause la spéculation, le cours du dollar et les tensions internationales, et les consommateurs l’insuffisance de la production.

Toutefois, les participants, les participants sont parvenus à s’accorder sur une position commune quant aux risques que fait poser la hausse des cours du baril sur l’économie mondiale. Le Roi saoudien Abdallah a d’ailleurs évoqué la création d’un fonds de soutien au économies les plus fragilisées, doté par l’OPEP d’un milliard de dollars.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz