Peugeot inquiet du surcoût lié aux biocarburants

A l’occasion du "Challenge Bibendum" organisé par Michelin, Jean-Martin Folz, président de Peugeot Citroën, a déclaré "au-delà des technologies, il nous faut des clients qui aient envie d’acheter les voitures et qui en aient les moyens".

Autrement dit, le coût des solutions alternatives au pétrole proposées par les différents constructeurs automobiles, ne sera pas neutre pour l’acheteur. La mise en place des véhicules hybrides sur le marché français, sous-entend un rôle actif de l’état. Cela passera sûrement par la mise en place de mesures fiscales incitatives à la fois pour le constructeur et pour l’acheteur.

Rappelons que le gouvernement français, vise un taux d’incorporation des biocarburants dans l’essence de 10 % en 2015, soit deux fois plus que le niveau exigé par Bruxelles. D’ailleurs, PSA s’est engagé à fournir à l’été 2007 "une large gamme" de véhicules équipés de moteurs mixtes.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz