Photo insolite : ça donne quoi une turbine éolienne de 6 MW, à quai ?

La photo du jour montre une turbine éolienne à quai dans le port d’Ostende (Belgique), une pièce qui compose l’un des modèles d’Alstom les plus puissants au monde.

Belwind a mis à la disposition du groupe Alstom une partie de sa concession située à 45 km au large du port d’Ostende pour effectuer des essais grandeur nature sur sa nouvelle turbine.

Cette dernière va permettre de tester des opérations et des procédures de maintenance spécifiques dans les conditions maritimes, afin de compléter l’analyse des performances techniques.

D’une capacité de 6 MW, l’éolienne Haliade 150 intègre un rotor d’un diamètre de 156 mètres et un mât d’une hauteur de 186 mètres. Les pales de 73,50 mètres sont les plus longues au monde en phase de tests.

L’Haliade 150 est équipée de la technologie Alstom Pure Torquer qui protège l’alternateur grâce à un report des efforts mécaniques indésirables du vent vers le mât de l’éolienne, ce qui a pour effet d’optimiser la performance.

Photo insolite : ça donne quoi une turbine éolienne de 6 MW, à quai ?

Siemens, le concurrent direct d’Alstom propose également une éolienne de 6 MW mais le rotor possède un diamètre bien inférieur (120 mètres). Le danois Vestas commercialisera quant à lui un modèle encore plus puissant avec 7 MW pour un rotor de 164 mètres.

Photo insolite : ça donne quoi une turbine éolienne de 6 MW, à quai ?

Après avoir réalisé toute une batterie de tests dans le parc éolien Belwind, la turbine éolienne devrait être produite en série dès 2014.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Photo insolite : ça donne quoi une turbine éolienne de 6 MW, à quai ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité
Alstom Haliade 6MW 156 m de diam ! Belle bête! même à quai! Siemens, Vestas, sans oublier Areva-Multibrid !…Enercon, Repower, Suzlon, GE (récent Number 1!)…v’là de quoi faire un peu de vent! ou plutôt v’là de quoi le DOMPTER et le CONVERTIR en MWhs ! Tout ce beau monde, dont 2 français!!, qui ont sû y venir efficacement par croissance externe, à défaut d’être ”de souche”, aura de quoi faire dans le proche avenir, pour rattraper le retard des EnR, et booster l’exploitation des ressources ”Vents”, surtout en OFFSHORE, car plus régulier, plus fort, moins aléatoire, et moins sujet à… Lire plus »
javahl
Invité

On entre ici dans la cour des grands avec des moyens techniques et humains (au niveau des compétences nécessaires) sans commune mesure par rapport au matos dérisoire vendu en France pour les particuliers.Les ingénieurs sont probablement en présence de problèmes techniques sans précédents pour faire tourner ces machines gigantesques dans des conditions climatiques extrêmes. Mais le génie humain n’a pas fini de nous étonner et espérons qu’ils réussieront leur pari. Je suis comme beaucoup, impatient de voir le résultat final

Stephsea
Invité

Je demande une précision. L’énergie disponible est proprortionnelle à la surface du disque couvert par les pales, donc au carré de son diamètre. Dès lors, comment comment deux éoliennes de 120 et 156m de diamètre, soit 1,7 fois plus de surface (+70%) pour la plus grande, peuvent elle produire la même énergie?

Gw3n
Invité
Salut Stephsea, Tu confonds la puissance nominale de l’éolienne ( 6 MW pour l’Alsthom, 7 MW pour la Vestas) et la quantité d’energie produite. La puissance nominale correspond ç la capacitée maximale de l’éolienne. Pour faire simple, toutes les éoliennes ont une courbe de puissance qui indique la production part rapport à la vitesse de vent, jusqu’a une certaine valeur, la production va augmenter en fonction de la vitesse de vent. Une fois la vitesse de vent nominale atteinte, les pâles vont corriger leur orientation afin que rotor ne depasse pas une certaine vitesse de rotation (en Trs par minute).… Lire plus »
orsaluna
Invité

ce serait intèressent de connaitre le prix? DE toute il semble èvident que la rentabilitè est la , car je doute fort qu’un tel investissement soit à perte! Tiens à propos les pronuk vous etes bien silencieux !!

Bachoubouzouc
Invité

“DE toute il semble èvident que la rentabilitè est la , car je doute fort qu’un tel investissement soit à perte!” En effet c’est une belle machine, mais elle n’est assurément pas rentable. En effet, avec un tarif d’achat autour de 200€/MWh, cette machine est extraordinairement subventionnée. Elle est donc rentable pour son constructeur, rentable pour son exploitant, mais vraiment pas rentable pour la société, qui la soutient pour des considérations autres que purement financières. “Tiens à propos les pronuk vous etes bien silencieux !!” En quoi les “pronuk” auraient particulièrement à s’exprimer pour un article sur l’éolien offshore ?

Dan1
Invité

Pour Bachoubouzouc. Pour ce qui concerne orsaluna, je vous conseille ce produit : Un troll meurt si on ne l’alimente pas, dans le cas présent orsaluna a un besoin vital et irrépressible de nucléaire (syndrome des antinucléaires viscéraux).

orsaluna
Invité

en tant que vieil electricien , je peux me targuer de connaitre un tout petit peu le sujet! Et puis j’attend toujours qu’un pronuc , m’explique comment il va gerer les dechets , ce qui est la clef de voute !

Pastilleverte
Invité

Est-ce que le “vieil électricien” peut nous rappeller le volume total de déchéts nuke du monde entier ? Et le volume total du béton sefvant de base aux dizaines de milliers d’éloiennes (terrestres) en fin de vie (à côté le blockhaus du mur de l’Atlantique vont ressembler à des briques de Lego). PS et belle bête…en effet !!!

Sylda
Invité

C’est toujours plus sympa qu’un convoi de combustible nucléaire… @orsaluna: ce n’est pas vous le troll, mais Bachoubouzouc. C’est à vous qu’était destiné le Troll Spray.

Sylda
Invité

C’est toujours plus sympa qu’un convoi de combustible nucléaire… @orsaluna: ce n’est pas vous le troll, mais Bachoubouzouc. C’est à vous qu’était destiné le Troll Spray.

Bachoubouzouc
Invité

“Et puis j’attend toujours qu’un pronuc , m’explique comment il va gerer les dechets , ce qui est la clef de voute !” Vous avez déjà posé la question, et j’y ai déjà répondu sans que cela ne provoque de réaction de votre part : Allez vous, comme Chelya, vous mettre à répéter les mêmes bobards tous les six mois ?

Regis
Invité
Si j’ai bien suivi le débat Bachoubouzouc est considéré être un troll pour avoir écris: “En effet c’est une belle machine, mais elle n’est assurément pas rentable. En effet, avec un tarif d’achat autour de 200€/MWh, cette machine est extraordinairement subventionnée. Elle est donc rentable pour son constructeur, rentable pour son exploitant, mais vraiment pas rentable pour la société, qui la soutient pour des considérations autres que purement financières. ” A mon humble avis c’est là des éléments factuels. Mais pour les anti-nucléaires, rien ne doit salir l’immaculé énergie renouvelable riche de toutes les qualités imaginables. Donc dans leur logique… Lire plus »
Totoro
Invité
non, le fond c’est que chinois, indiens et brésiliens eux, ne se priveront ni de charbon, ni de nucléaire. DOnc l’écart entre le rève décarboné + dénuke des européens et l’énergie (parallèlement) moins chère et plus abondante des autres grandes puissances va devenir gigantesque. le fond est donc : jusqu’ou accepterons-nous de devenir le musée médiéval des autres grandes puissance au nom d’une économie écologiquement vertueuse ? Je ne dit même pas que c’est mal, mais ce choix, certains le font conscientment et l’imposent à tous les autres. ils savent ou ça nous mène, alors que de nombreux concitoyens se… Lire plus »
Stephsea
Invité
Il y a des cas où on se demande si on a affaire à des intelligences limitées, à de vrais margoulins ou à des esprits malades de leurs mauvaises habitudes? Renoncer à l’écologie considérée comme couteuse pour gagner des points dans la concurence mondialisée… Il faut le lire pour le croire. On croirait une caricature de saboteur intelectuel qui tente de porter le doute dans le camps ennemi. L’absurdité d’un tel sophisme est ahurissante. Présenté comme une thèse solide et banale, c’est aussi une insulte à l’intelligence du lecteur. On lisait d’ailleurs EXACTEMENT les même textes au mot près quand… Lire plus »
Dan1
Invité

Pourquoi annoncer : “La fin de l’énergie à profusion est programmée.” Car si le potentiel des EnR est aussi gigantesque qu’on le dit, on pourra très bien se retrouver avec une offre surabondante d’énergie et notamment d’électricité. Rappelons que l’Allemagne possède déjà 33 GW de photovoltaïque et 31 GW d’éolien.

Sicetaitsimple
Invité
J’imagine que certains vont à nouveau évoquer ça! Mais il est effectivement toujours surprenant de voir cette fin de l’énergie abondante annoncée par ceux-là mêmes qui disent ( avec raison sur le potentiel, il y a juste un problème de coût de la récolte) que les renouvelables sont ( et je n’en doute pas) capables de fournir toute l’énergie nécessaire au monde….. Il y a un petit probleme de timing, ce n’est pas forcément pour demain matin, donc il faut des solutions de transition. Vive l’energie surabondante! Ceux qui ne sont pas d’accord peuvent aller demander l’avis des gens qui… Lire plus »
Stephsea
Invité

Il y a décidément des lecteurs qui se font une religion de ne comprendre et commenter que les périphériques… C’est du moins ce qu’on reçoit de lerur part. Est ce une confirmaton qu’ils souhaitent plutôt rogner que de croquer? Consicente ou pas, cette méthode ou tournure a un effet bien réel : on passe à côté de la cible, on évite soigneusement de parler ou de répondre sur l’essentiel. Et le fait est que, rogneurs ou croqueurs, on sent quand même leurs dents…

jumper
Invité

le béton des milliers d’éoliennes servira sur 100 ans et plus. Au bout de 25 ans il faut remplacer la nacelle et probablement le mat. Le béton lui reste et repart pour 25 ans de vie de la ncelle suivante à priori, avec les technologies de BTP utilisées, une base de mat pourrait avoir une durée de vie qui se compte en siècles. De qui faire tourner quelques dizaines de nacelles.

jumper
Invité
Votre raisonnement est archi faux. énergie fossile n’est pas à son vrai prix. Démonstration : – en 1,5 siècle nous avons brulé de 15 à 33% des réserves de charbon, pétrole, gaz produites par Dame Nature durant le Carbonifère (60 millions d’années) et le Crétacé (100 à 200 millions d’années). – question n°1 : d’où vient le CO2 indispensable à la photosynthèse ? réponse : de l’atmosphère d’origine de la terre (quasiment 100% de CO2) et du volcanisme sur des milliards d’années. – question n°2 : à votre avis, de relacher le CO2 stocké sur des centaines de millions d’années… Lire plus »
wpDiscuz