Enerzine

Photo insolite : Tokamak, Tore-Supra, l’énergie de fusion

Partagez l'article

Principalement dédié à l’étude de la physique et des technologies permettant de réaliser des plasmas de longues durées, le Tore-Supra situé à Cadarache** dans les Bouches-du-Rhône est un tokamak supraconducteur en exploitation depuis 1988.

Dans cette machine, le confinement du plasma est obtenu par la superposition de 2 champs magnétiques qui agissent comme des rails invisibles guidant les particules. C’est le fonctionnement quasi-ininterrompu de son aimant associé à des composants activement refroidis qui confère à Tore Supra la capacité de réaliser des plasmas performants sur des durées longues.

Pour atteindre ses objectifs scientifiques, Tore Supra dispose de moyens de chauffage du plasma par micro-ondes pour une puissance totale disponible de l’ordre de 15 MWth*.

La paroi interne du tokamak est refroidie en permanence par un circuit d’eau à haute pression.

En complément, un dispositif particulier appelé limiteur plancher circulaire permet d’évacuer une grande partie de la puissance cédée par le plasma ; c’est ce qui a permis à Tore Supra d’obtenir en 2003 le plasma record avec une décharge de plus de 6 minutes, pendant laquelle a été injectée et extraite une énergie de l’ordre de 300 kWh. Les équipes de Cadarache sont également impliquées dans les programmes conduits dans le tokamak JET en Grande-Bretagne qui, quant à lui, a établi en 1997 le record mondial de puissance de fusion avec 16 Mw.

Avec un grand rayon de 2,40 m au centre du plasma, Tore Supra est l’un des tokamaks les plus grands du monde. Sa principale caractéristique est son système d’aimants toroïdaux supraconducteur qui permet de générer un champ magnétique toroïdal permanent.

Cette potentialité, associée à la présence de composants face au plasma activement refroidis par une circulation d’eau, permet l’étude des plasmas en régime quasi permanent.

La bobine supraconductrice du Tore-Supra, en elle-même, est logée à l’intérieur de la structure métallique qui est une enceinte de refroidissement avant d’être insérée dans le cryostat.

Photo insolite : Tokamak, Tore-Supra, l'énergie de fusion

Tore-Supra utilise des ondes (40-80MHz) pour chauffer les ions du plasma. Les ondes sont créées par des générateurs et acheminées jusqu’à l’enceinte à vide par des liaisons coaxiales (tubes jaunes) et ensuite transmises au plasma par des antennes.

Photo insolite : Tokamak, Tore-Supra, l'énergie de fusion

[ Crédit photos – CEA ]

* MWth (Mega Watt thermiques) unité de mesure de la puissance thermique (chaleur) MWe (Mega Watt électriques) unité de mesure de la puissance électrique.

** Le centre d’études de Cadarache est l’un des plus importants centres de recherche et développement sur l’énergie nucléaire en Europe. Il comprend 21 installations nucléaires de base et emploie en moyenne 4500 personnes dont 2100 agents du CEA


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    5 Commentaires sur "Photo insolite : Tokamak, Tore-Supra, l’énergie de fusion"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Rotavatar
    Invité

    On nous prépare on nous propagande….le tokamak est un très bel outil technologique mais coté maitrise….ahumm

    Greygwar
    Invité

    @Rotavatar: la maitrise de la fusion nucléaire avait été prévu pour 2050, on ne maitrise pas c’est sûr, pas encore on cherche on étudie, reproduire un soleil en condensé n’est pas chose facile. La maitrise de l’homme à voler ne s’est pas fait en un jour.

    Pas naif
    Invité
    pour ne pas comprendre que la sortie définitive du problème CO², climat, croissance humaine, bien-être ne peut être résolu que par une source d’énergie abondante pas chère. Sans elle, une fois pétrole, gaz et charbon épuisés (ou devenus si rares qu’ils en seraient hors de prix) la seule option sera de réduire la population mondiale à son niveau du 18° siècle, soit dix fois moins que maintenant, suivi d’une stagnation scientifique stoppant l’évolution humaine. Les pauvres EnR actuelles, si coûteuses et d’emploi impossible en large quantités, seront un souvenir amusant, comme les recherches sur le Mouvement Perpétuel du 19° siècle.… Lire plus »
    jpdebangui
    Invité

    L’énergie du futur est la fusion contrôlée… Sauf si un matériau hypothétique à créer pouvait remplacer les énergies fossiles (voir la science fiction…) il ne restera pas d’autre solution pour satisfaire la boulimie humaine en énergie. Comme l’écrit « Pas naïf » les EnR actuelles ne sont que des amuses gueules permettant de pallier pour un temps la nécessité de réduire les émissions de CO² tout en satisfaisant notre besoin croissant en énergie. « Alors les jacasseries anti-tout ne sont qu’un témoignage de nullité. » Je n’ai toujours pas de réponse concernant le projet MHD…

    Rotavatar
    Invité

    Je suis loin d’être un anti tout! Et loin d’être Borné! Cependant « énergie abondante pas chère » ne signifie pas forcément « tokamac » Je fait le pari que si je survie jusqu’a mes 70 balais, la France aura perdu son pari, et que bien d’autre solution auront remplacé le tokamactropcomplexe, et fournirons de l’énergie en qté suffisante et a tarif raisonnable…@ Greygwar, 2050 me semble un peu trop proche…

    wpDiscuz