Photovoltaïque : 207 766 installations raccordées au 30 juin

Les derniers chiffres et statistiques d’août 2011 publiés par le Commissariat général au développement durable (CGDD) montrent un nouveau ralentissement des raccordements pour l’éolien, tandis que le photovoltaïque poursuit "une croissance toujours élevée".


Eolien :

Le tableau de bord indique que les premières données relatives aux puissances raccordées au deuxième trimestre font état d’un net ralentissement par rapport au deuxième trimestre 2010 (143 MW contre 310 MW en 2010), après un premier trimestre fortement revu à la hausse.

Toujours selon le CGDD, "au total, les raccordements du premier semestre qui s’élèvent à 340 MW, sont inférieurs de 27 % à ceux du premier semestre 2010." Toutefois il précise que "la répartition géographique des nouvelles installations sur le territoire national est assez équilibrée, puisque 14 régions ont vu leurs capacités s’accroître significativement au cours de ce premier semestre."

Photovoltaïque : 207 766 installations raccordées au 30 juin

La production éolienne s’élève à 5,4 TWh au premier semestre 2011, soit près de 0,7 TWh supplémentaire par rapport au premier semestre 2010 (+ 14 %).

La part de l’éolien dans la consommation électrique nationale dépasse pour la seconde fois les 2 % (2,2 % en ce premier semestre).

Photovoltaïque :

Le parc photovoltaïque a connu un rythme de croissance toujours élevé avec "une hausse du parc de 55 % depuis la fin 2010", pour un raccordement au réseau de 599 MW au cours du premier semestre 2011 (contre 252 MW pour le premier semestre 2010). A fin juin, il s’élève à 1 679 MW, en hausse de plus de 1 100 MW sur 12 mois.

Il apparaît également que le rythme des raccordements est particulièrement soutenu depuis le début de l’année en métropole. Les régions Midi-Pyrénées, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Aquitaine totalisent à eux trois près de 40 % des puissances raccordées au cours de ce premier semestre. De son côté, la part des DOM bien que "toujours significative a tendance à diminuer compte tenu de leur moindre développement (11 % de la puissance totale)."

Photovoltaïque : 207 766 installations raccordées au 30 juin

 

Enfin, les installations de grande puissance ont encore augmenté au deuxième trimestre : "aux 47 installations de puissance supérieure ou égale à 250 kW raccordées en métropole au premier trimestre pour une puissance de 98 MW, se sont ajoutées 47 nouvelles installations au deuxième trimestre pour une puissance de 91 MW. La puissance moyenne des installations qui était de 1 600 kW fin 2010 a dépassé les 2 000 kW pour les installations raccordées au premier semestre 2011."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Photovoltaïque : 207 766 installations raccordées au 30 juin"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
airsol
Invité

Dommage que le CGDD ne détaiile pas le premier et le deuxième trimestre en PV dans son document pourtant appelé “deuxième trimestre 2011” Cela aurait permis de mieux discerner l’effet moratoire Cette croissancec du PV va a l’encontre de l’image de la déprime du secteur, pourtant bien réelle, qui se traduit par des prix fournitures qui s’effondrent. Il est courant aujourd’hui de voir des devis à moins de 13000 euros avec du matos europeen

ecoenergie
Invité
En 2010 la consommation d’énergie electrique francaise a augmente de 20,5TWh toujours en 2010 l’augmentation de la production photovoltaique a été de 0,4 TWh (Statistiques officielles SoeS) Le grand public croit que l’on va sauver le monde avec le photovoltaique. Prenos le temps de regarder la réalité en 2010 l’augmentation de la consommation est 51 (cinquante et une) fois plus importante que l’augmentation de lo’ensemble photovoltaique en France C’est absolument sidérant Comment se fait -il que le grand public ne connaisse pas ces chiffres, nous nous intoxiqons tous en rêvant et en continuant a consommer de plus en plus !… Lire plus »
Dan1
Invité

Ce que je vois, c’est que la puissance déjà installée mi-2011 est déjà nettement supérieure à ce qui est prévu dans la feuille de route pour la France : Normalement, en 2011 nous avions pour objectif d’installer + 274 MW pour atteindre une puissance totale de 778 MW. Or, rien que pour les installations métropolitaines continentales, nous atteignons déjà 1 493 MW dont + 564 MW installés de janvier à juin 2011. Qu’est-ce qu’on fait ? On arrête les installations maintenant vu qu’on a déjà atteint l’objectif de décembre 2013 ?

Rice
Invité
… En ne retenant que la conclusion de l’article cité du Cercle des Echos et pourtant écrit par des “collaborateurs” de JM JANCOVICI, ardent défenseur du nucléaire : “Nous sommes obligés de constater ici un défaut majeur de notre système de gouvernance. Nos systèmes de décision sont orientés prioritairement sur la planification d’une offre centralisée et sur sa croissance. La maîtrise de la demande ne fait pas l’objet de dispositif de planification. Les incitations économiques, à commencer par celles des producteurs d’énergie, sont toutes faites pour produire et consommer plus”. Nous sommes donc bien d’accords : le GGP n’a aucun… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

sobriété et efficacité doivent rester les deux mamelles de la politique énergétique, aujourd’hui et demain. Le reste c’est du pipeau (voire du pipol). Quant au CO2, non, il n’appauvrit pas la Planète, il la ferait plutôt prospérer végétalement parlant.

Pastilleverte
Invité

sobriété et efficacité doivent rester les deux mamelles de la politique énergétique, aujourd’hui et demain. Le reste c’est du pipeau (voire du pipol). Quant au CO2, non, il n’appauvrit pas la Planète, il la ferait plutôt prospérer végétalement parlant.

Raoul31°
Invité

Midi-pyrénée et EDF EEN : bouloc voir raccorder sa centrale photovoltaïque au sol !

wpDiscuz