Enerzine

Photovoltaïque : Phoenix solar obtient 132 ME de concours bancaire

Partagez l'article

Phoenix Solar, spécialisé dans l’intégration de systèmes photovoltaïques a annoncé avoir reçu le soutien actif de ses partenaires bancaires, à travers l’octroi d’une ligne de crédit de 132 millions d’euros sur 2 ans.

A l’heure où les interrogations sont vives quant à la politique de soutien aux énergies renouvelables en Europe et notamment en France, et que le crédit se tend de façon extrême pour les PME françaises, ce concours bancaire constitue un signe majeur de confiance, et un encouragement pour une entreprise qui croit au futur des ENR en France.

Au lendemain des élections présidentielles, pour bon nombre d’acteurs du photovoltaïque et des énergies nouvelles, la question se pose plus que jamais : "quelle sera la nature et la puissance du soutien de la France au secteur des énergies renouvelables ? La crise économique actuelle fait par ailleurs peser sur les PME en fort développement des doutes quant aux investissements sur leurs projets."

Pour Bernard Mormiche (en photo), Directeur Général de PHOENIX Solar en France, le fait qu’un pool de banques décide d’accompagner son entreprise est un signe fort : « Depuis 2009, date de notre implantation en France, notre croissance a été constante, malgré un contexte réglementaire difficile, et les tensions économiques. Nous avons assisté dans le même temps à un marasme sur le secteur du photovoltaïque, principalement dû aux révisions du Grenelle, qui a provoqué la fermeture de nombreuses PME, la suppression de beaucoup d’emplois sur le territoire français, et la perte de confiance des investisseurs, des assureurs et des banques sur les projets. Or, sans ces partenaires, le développement de cette énergie est fortement compromis. Que nos partenaires nous octroient une ligne de crédit d’une telle importance nous permet de croire sereinement en l’avenir. Nous espérons qu’il s’agira également d’un signe d’encouragement pour l’ensemble des acteurs de la filière en France. »

Et d’ajouter : « Les effets de la tourmente solaire française ont permis un assainissement de marché absolument nécessaire, mais il faut maintenant retrouver la confiance, et croire au potentiel économique du solaire sur notre territoire. Nous travaillons avec les meilleurs fabricants de panneaux et d’onduleurs, et avec des partenaires rigoureusement sélectionnés sur l’ensemble de nos projets. N’oublions cependant pas que pour la filière, les emplois, la richesse, sont avant tout créés sur la chaîne aval : développement de projets, commercialisation, suivi des installations et les emplois indirects représentent 70% des emplois créés dans le photovoltaïque. Il est donc primordial, voire vital, que la France puisse s’engager sur une politique énergétique qui ouvre la porte aux énergies renouvelables, pour créer de l’emploi et de la valeur ajoutée. Bien sur, le savoir-faire et la capacité d’innovation restent des atouts dans notre pays, et l’industrie française aura sa place au niveau mondial sur des technologies de pointe, mais il est urgent de participer au redressement économique en utilisant la puissance de la filière solaire française aval. C’est un point de vue que nos partenaires financiers partagent visiblement, et nous nous en félicitons.»

En 2011, PHOENIX SOLAR a livré en France 3 centrales solaires photovoltaïques au sol clé en main pour un total de 37,7 MWc :

– La Rouchouse (Haute Loire) : 1,7 MWc
– Le Castellet (Var) : 12 MWc
– Néoules (Var) : 24 MWc


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz