Photowatt : 3 repreneurs “très sérieux” intéressés

Photowatt, pionnier français dans la production de panneaux solaires qui est actuellement en redressement judiciaire, fait l’objet de nombreuses convoitises pour une éventuelle reprise parmi les industriels dont figurerait le groupe STMicroelectronics.

Ainsi, "plus de 10 marques d’intérêt dont celles émanant de sociétés de taille importante et qui semblent crédibles" se montreraient intéressés par la reprise de Photowatt située à Bourgoin-Jallieu, a indiqué hier à l’AFP le président du tribunal de commerce de Vienne, Pierre Sibut. En réalité, 3 seulement seraient des repreneurs jugés "très sérieux".

M. Sibut a évoqué une société française de classe mondiale qui se proposerait de reprendre la totalité des 442 salariés.

La piste de la firme STMicroelectronics n’est donc pas à négliger d’autant que celle-ci développe des semi-conducteurs en silicium, un composant clé que l’on retrouve dans le processus de fabrication des cellules photovoltaïques. De plus, tout comme Photowatt, elle est implantée à Crolles en Isère.

Par ailleurs, STMicroelectronics posséderait une taille suffisante pour faire face aux échéances à court terme de Photowatt. En effet, "le problème de Photowatt, c’est qu’elle a un carnet de commandes à zéro et qu’elle perd 3 millions d’euros par mois", a-t-il noté. C’est pourquoi, les repreneurs auraient aussi demandé à l’Etat, une aide sous la forme d’un carnet de commandes garanti pendant plusieurs années. Des entreprises publiques comme EDF seraient alors mises à contribution pour acheter les produits solaires de Photowatt plutôt que ceux des concurrents européens voire asiatiques !

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Photowatt : 3 repreneurs “très sérieux” intéressés"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
airsol
Invité

“EDF seraient alors mises à contribution pour acheter les produits solaires de Photowatt plutôt que ceux des concurrents européens voire asiatiques” effectivement, si EDF avait toujours cherché les constructeurs de reacteurs nucleaire les moins cher, on n’aurait peut-être pas une boite de la taille d’AREVA

Dan1
Invité

En votre qualité de grand contempteur d’EDF, avez-vous découvert enfin le mécanisme secret qui permet à EDF-EN de se gaver de CSPE photovoltaïque avec seulement 82 MW d’installations “propriétaires” déclarées : Et ne me parlez pas de files d’attente, là où je vous parle d’installations déjà raccordées au réseau et donc qui impactent déjà la CSPE.

Sicetaitsimple
Invité
Sans vouloir interférer, je pense qu’on pourait retrouver quelques unes de vos interventions ou le “délit de gavage” de la part d’EDF En était plus que suggéré… Je veux bien reconnaitre que c’était envisageable avant le moratoire de fin 2010, dont acte, tout celà a été balayé par les décisions du gouvernement, on ne peut pas vouloir tout et son contraire (un PV débridé et subventionné à outrance mais pas d’intervention des grands opérateurs), même si je pense avec vous que sans moratoire EDF En aurait inondé le marché. La situation est maintenant plus claire, même si elle est plus… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

sur Photowatt, je n’ai rien à dire car je ne suis pas un spécialiste de la technologie solaire. Si cette boite a du savoir-faire et de l’innovation en poche, je lui souhaite bien sûr de repartir sur de nouvelles bases.

wpDiscuz