Pic historique de consommation, le gaz aussi !

GRTgaz, le principal gestionnaire de réseau de transport de gaz naturel en France et filiale du groupe GDF Suez, a indiqué avoir enregistré un nouveau pic de consommation journalière de 3395 GWh pour la journée du 7 février 2012.

La consommation de gaz naturel sur le réseau de GRTgaz avait déjà atteint un pic historique la semaine dernière avec 3232 GWh – les 2 et 3 février 2012.

Ces pics successifs de consommation s’expliquent par la vague de froid qui sévit en France. Elle entraîne notamment un fonctionnement à pleine puissance des centrales de production d’électricité à gaz mises en service en France entre 2009 et 2011.

Selon les prévisions du gestionnaire, ce nouveau record ne devrait pas être dépassé dans les jours à venir :cf. voir tableau ci-dessous.

Pic historique de consommation, le gaz aussi !

[ Cliquez sur l’image pour zoomer ]

La semaine dernière le russe Gazprom a baissé ses livraisons de gaz naturel vers l’Europe de l’ordre de 10% pendant quelques jours avant de les ramener à un niveau normal. (Voir l’article du jour à ce sujet)

** GRTgaz a pour mission d’assurer dans les meilleures conditions la livraison du gaz qu’il reçoit des fournisseurs du marché français, en entrée aux frontières ou à la sortie des stockages souterrains et des terminaux méthaniers.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Pic historique de consommation, le gaz aussi !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
rouget
Invité

Où peut on avoir accès aux consommations de gaz en France ? (Source du document joint dans l’article)

Dan1
Invité
Le gaz n’est aussi transparent que l’électricité. On a juste droit à un PDF sur les prévisions journalières et réalisations au 07 février. Ce que je retiens c’est que le pic gazier dépasse très laragement le pic d’électricité. En effet, le 07 février, la France a consommé : – 2 179 GWh d’électricité – 3 395 GWh de gaz Au bilan, la pointe de gaz a été supérieure de 1 216 GWh à celle d’électricité, soit + 55,8 % A mon avis, les français ne se chauffent pas qu’avec des chauffages électriques… dont on sait par ailleurs qu’ils équipent majoritairement… Lire plus »
Pierrotb001
Invité

M Dan comme d’habitude (escusez moi) vous êtes tres habile, mais vous comparez 2 fois 2 choses qui n’ont rien à voir: – Un pic se mesure en MW et non en MWH – De plus du gaz est utilisé pour faire de l’électricité donc pas étonnant que la consommation de gaz en MWH, soit supérieure à la consommation d’électricité. Comparons en énergie primaire. En énergie primaire la france a consommé en électricité 2225 MWH de plus que pour le gaz soit + 65% ! … Et oui !

Lurker
Invité

Votre chiffre de consommation de gaz en MWh est un peu surévalué car il me semble qu’une partie (environ 200MWh) ont été consommés pour produire de l’électricité.

Dan1
Invité

Pour Pierrotb001. Je remarque que vous êtes nettement moins accro à l’énergie primaire lorsqu’il s’agit de mesurer le taux d’indépendance énergétique de la France :

Sicetaitsimple
Invité
Effectivement, du gaz a été utilisé pour produire de l’électricité (la partie rouge du graphique). Et alors? Vous en déduisez quoi? On fait plus de nucléaire, plus de charbon, plus de fuel pour produire de l’électricité ( ne me répondez pas plus d’isolation, tout le monde est d’accord mais vous savez bien que les constantes de temps de la transformation de l’habitat sont énormes). Concernant le pic (MW vs MWh), il y a quand même un grande différence entre electricité et gaz: l’électricité doit effectivement être produite en temps réel, pour le gaz il y a le stock en conduite… Lire plus »
Dan1
Invité
A Pierrotb001. “M Dan comme d’habitude (escusez moi) vous êtes tres habile” Non non, faut pas vous excuser ! “Un pic se mesure en MW et non en MWH” Oui et non, car il y a toujours une notion de temps dans les données de RTE. En effet, RTE diffuse les données chaque quart d’heure et la puissance mentionnée n’est alors pas instantanée mais moyennée sur cette période de temps. C’est pourquoi, lorsque je télécharge les données au format Excel, je divise la somme des puissances de la journée par 96 et je multiplie par 24 (en réalité une division… Lire plus »
Tonys
Invité

Je ne comprends toujours pas l’intérêt de comparer les MWh gaz et des MWh gaz. Ce sont deux énergies totalement différentes. L’électricité permet d’obtenir toute type d’énergie finale avec un rendement proche de 100% (voire plus pour les PAC) mais n’est pas disponible à l’état naturel contrairement au gaz.

mahmadeus
Invité
En réalité pour avoir une comparaison digne de ce nom c’est en tep qu’il faut s’exprimer. Si quelqu’un pouvait faire le calcul (moi j’ai la flemme) de la consommation de gaz ou d’électricité en tonne équivalent pétrole pour 1m² à chauffer on pourrait clairement affirmer lequel des deux systèmes de chauffage est le plus gourmand. Après, en ce qui concerne le consommateur, si on veut savoir ce qui lui coûtera le moins il suffit de multiplier les valeurs en tep par le prix unitaire d’une tep d’électricité ou d’une tep de gaz pour le consommateur final et les choses seront… Lire plus »
Tonys
Invité
Oui effectivement et ça dépend surtout de la finalité recherché. Je réagissais surtout au commentaire de Dan1 qui comparait “brutalement” les conso en GWh de gaz et d’élec. Parce que : – d’une part on ne compare pas des pommes et des poires: – avec 1kWh de gaz il est possible d’obtenir 0,55 kWh d’énergie électrique – avec 1kWh de gaz il est possible d’obtenir 0,95 kWh d’énergie thermique – avec 1kWh de gaz il est possible d’obtenir 0,25 kWh d’énergie mécanique tandis que : – avec 1kWh d’élec il est possible d’obtenir 1 kWh d’énergie thermique (voire 5kWh avec… Lire plus »
Tonys
Invité

Tout à fait. Je donnais juste des ordres de grandeur dans ce cas 90%/100% de rendement c’est kif kif.

Dan1
Invité
Dans le cas du gaz et de l’électricité, il n’est pas nécessaire de passer par les tep puisque les quantités d’énergie sont déjà exprimé dans la même unité : le GWh. Si vous voulez vous amusez, vous divisez les GWh par 11 628 (et les MWh par 11,628) et vous obtiendrez des tep pour l’électricité et le gaz, mais le ratio entre les deux restera le même. D’ailleurs GDF me donne une facture de gaz exprimée en volume et kWh avec un coefficient de conversion qui est aux alentours de 10,7 kWh/m3 (10,76 en 2010 et 10,83 en 2011, mais… Lire plus »
Tonys
Invité

Ok je suis d’accord avec vous, vous le dites très bien d’ailleurs: “en concurrence pour certains usages”. Ca ne change rien au fait que je ne vois pas ce que peu apporter une comparaison des chiffres globaux (votre valeur de +55,8%) sachant que en plus du chauffage, le gaz est également utilisé dans l’industrie, la production d’électricité et l’élec dans les usages domestiques et tertiaires (PC, TV, éclairage, ventillation…), dans la mobilité et dans l’industrie.

Dan1
Invité
Voilà un lien pour mieux comprendre les guerres intestines de l’énergie : Nos parlementaires savent bien que la guerre est feutrée mais bien réelle, je reprends le passage important : LA « GUERRE DES TROIS » Il est frappant de constater combien la réglementation thermique est un champ d’affrontement des filières énergétiques : EDF et l’électricité, d’un côté, GDF-Suez et le gaz de l’autre. Ces deux champions disposent d’aides de camp à visage découvert : « Promotelec » pour l’électricité, « Energie et Avenir » ou l’AFG (Association française du gaz) pour le gaz ; mais aussi d’auxiliaires qui se… Lire plus »
Tonys
Invité

En revanche, je trouve la réglementation actuelle (2005 je ne suis pas encore passé à la 2012) relativement équilibrée. Je ne pense pas qu’elle favorise le gaz par rapport à l’électricité malgré l’utilisation de l’énergie primaire. A un moment, il est normal de limiter les convecteurs électriques pour passer aux pompes à chaleur!

Dan1
Invité
Je reviens sur la fameuse GUERRE DES TROIS et notamment sur le rôle occulte d’un protagoniste : l’écologiste militant antinucléaire. Voilà ce qu’écrivent nos parlementaires qui ont subi toutes les pressions EDF, GDF et : “Car certains courants écologistes s’introduisent dans le débat pour manifester indirectement leur hostilité à l’énergie nucléaire, en souhaitant que la nouvelle réglementation thermique bride la part de l’électricité dans la consommation énergétique des bâtiments, quitte à ce que l’espace ainsi libéré pour d’autres énergies soit approprié par le gaz, et non pas nécessairement par des énergies renouvelables. Le paradoxe d’une posture qui favorise ainsi une… Lire plus »
airsol
Invité

“ne me répondez pas plus d’isolation, tout le monde est d’accord mais vous savez bien que les constantes de temps de la transformation de l’habitat sont énormes” Je m’insurge contre une idée aussi fausse, ça a été prouvé là

Dan1
Invité
A Airsol. Faites attention tout de même, vous allez finir par reconnaître les vertus du chauffage électrique et partant, pour la France, celle du nucléaire. Cette déviance est suffisamment grave pour être cloué au pilori “écologiste” où à défaut être condamné à porter une cangue sur laquelle sera mentionné : j’ai cessé de combattre le chauffage électrique et je lui ai même reconnu des vertus…. Si, vous ne voulez pas subir cet affront dans votre pays, il vous reste l’exil en Norvège qui ne fait pas de CHICHI avec le chauffage électrique. Pour tout renseignement sur ce pays, contactez la… Lire plus »
wpDiscuz