Enerzine

Pile à combustible, le Danemark affiche ses ambitions

Partagez l'article

La conférence Post-Kyoto sur le climat qui se tiendra l’année prochaine (fin 2009) à Copenhague motive les Danois à mettre en place une flotte de véhicules électriques intégrant une pile à combustible de 2ème génération.

Dans ce but, la société danoise H2 Logic et ses partenaires ont reçu une subvention gouvernementale de 2,17 millions d’euros.

Cette subvention a pour objectifs à la fois de soutenir trois projets – d’un budget total de plus de 7,7 millions d’euros – qui portent sur l’hydrogène et les piles à combustible et de propulser le Danemark dans le top 3 mondial de ces technologies.

Le développement de stations à hydrogène sont en cours de planification – certaines utiliseront l’énergie du vent, d’autres le gaz naturel ou le biogaz, lors de la phase d’électrolyte. En effet, l’électrolyse de l’eau est un procédé qui décompose l’eau en oxygène et hydrogène gazeux à l’aide d’un courant électrique.

Pile à combustible, le Danemark affiche ses ambitions

H2 Logic A/S développe de son côté une pile à combustible capable d’alimenter des systèmes motorisés à faibles émissions de CO2 avec une efficacité énergétique plus de deux fois supérieurs à celui des véhicules alimentés à l’essence (chariots élévateur, SEV, etc.).

H2 Logic, a déjà fait ses preuves avec la technologie PEM (Proton Exchange Membrane) qui équipe la THINK électrique, un véhicule hybride à pile à combustible d’une autonomie de 200 km.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Pile à combustible, le Danemark affiche ses ambitions"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Prudent
    Invité

    Les études générales sur l’utilisation de l’électricité ou de l’hydrogène pour alimenter le parc mondial de véhicule, voitures, camions, autocars, autobus … sont peu nombreuses. Mais lorsqu’elles existent, comme ici : ;- on s’aperçoit que ni l’une ni l’autre de ces solutions ne peuvent être généralisées – l’hydrogène encore moins que l’électricité, avec des pertes de rendements intermédiaires encore plus énormes entre la centrale électrique et le moteur.

    wpDiscuz