Plan social d’envergure pour le groupe pétrolier Shell

Alors que l’on connaît actuellement une envolée du prix du baril de pétrole, le groupe pétrolier anglo-néerlandais, Royal Dutsch Shell, s’apprêterait pourtant à externaliser 90% de ses services informatiques pour des motifs d’ordre économique (ou de profitabilité ?).

Selon un collaborateur anonyme de Shell, 3200 salariés du département informatique sur les 3600 seraient touchés par ce vaste plan de licenciement. Cet information a été révélée par un site internet créé par des salariés mécontents (royaldutchshellplc.com)

Plusieurs entreprises sont susceptibles de se partager la gestion parmi lesquelles on trouve EDS, AT&T et T-Systems.

Quand on sait que le groupe emploie environ 108000 collaborateurs dans le monde, cette opération toucherait donc 3% de la masse salariale. Shell avait par ailleurs annoncé la couleur courant 2007, en espérant réaliser des économies d’échelles de 340 millions d’euros par an. 

Et ce n’est pas fini ! D’autres départements devraient être impactés par des licenciements peut être moins massifs comme par exemple le département financier. Le siège qui se situe à Londres emploie quant à lui 3000 personnes.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz