Planète éolienne : 21 raisons de défendre la filière

Dans une tribune publiée dans le Moniteur-Expert, un opposant à l’énergie éolienne, Monsieur Jacques Blancart, revendiquait "7 erreurs de l’éolien". En réponse, la fédération Planète Eolienne comptabilise 21 bonnes raisons pour développer l’énergie éolienne :

Au moins 4 raisons techniques

1) Une éolienne est un moyen de production d’électricité efficace, contrairement aux centrales thermiques traditionnelles. Pour celles-ci, les deux tiers de l’énergie consommée (fioul, charbon, gaz, uranium) servent à réchauffer le fleuve ou la mer ou les nuages (c’est la faute à Carnot).

2) Une éolienne est un moyen de production performant : une éolienne d’aujourd’hui (2 MW, soit une pale de 40 m de long), couvre la consommation électrique domestique de 2 000 personnes environ.

3) La France dispose d’un excellent gisement en vent. Quantitativement, c’est le second en Europe (après le Royaume-Uni). Qualitativement, avec trois régimes de vent différents et complémentaires (atlantique, continental, méditerranéen), il n’y a jamais de panne de vent en France.

4) La ressource en vent est en phase avec nos consommations d’électricité avec plus de vent en hiver quand la consommation est la plus importante et quand la production d’électricité coûte le plus cher et émet le plus de gaz à effet de serre.

Au moins 4 raisons de politique énergétique

5) L’utilisation de l’énergie du vent est un moyen de contribuer à l’indépendance énergétique, contrairement aux énergies fossiles issues de biomasses très anciennes (pétrole, gaz naturel, charbon) et minières (uranium) qui sont importées à quasiment 100%. Par exemple, les mines d’uranium françaises, épuisées, ont fermé.

6) Le vent est inépuisable, c’est une ressource éternellement renouvelable. Tandis que le pétrole ou l’uranium seront épuisés (ou hors de prix) dans une ou deux générations.

7) L’énergie éolienne est un moyen de diversification de la production électrique ; il n’est jamais bon d’avoir tous ses œufs dans le même panier.

8) Les 27 Etats membres de l’Union Européenne (dont la France) se sont engagés à couvrir au moins 20 % de la consommation Européenne d’énergie par des sources d’énergies renouvelables, objectif qui ne peut être atteint que par le développement dans tous les états membres de l’énergie éolienne. Participer à la réalisation de cet objectif commun n’est pas se charger d’un fardeau inutile mais profiter d’une opportunité (voir raisons économiques, environnementales et sociales).

Au moins 5 raisons économiques

9) L’énergie éolienne est la filière la plus mûre et la moins coûteuse de toutes les filières actuelles de production d’électricité par les énergies renouvelables.

10) Il n’y aura pas de surprises désagréables avec le prix de revient de l’électricité éolienne : pas de coûts de combustibles, pas de déchets toxiques à gérer, pas de démantèlements complexes, pas de risques majeurs.

11) C’est le consommateur d’électricité qui paie (environ un euro par an) le surcoût de la production d’électricité éolienne) au prorata de sa consommation. C’est plus juste que pour le charbon ou le nucléaire qui ont bénéficié de lourdes aides payées par le contribuable (consommateur d’électricité ou pas).

12) L’énergie éolienne est une énergie décentralisée qui génère de l’activité dans les régions rurales. C’est une chance économique pour de nombreuses communes petites ou moyennes.

13) L’énergie éolienne est une énergie d’avenir avec un marché mondial énorme (deux fois le marché mondial des centrales nucléaires).

Au moins 4 raisons environnementales

14) La production d’électricité éolienne ne produit ni émissions toxiques ou polluantes ni déchets.

15) Le fonctionnement des éoliennes est sans danger pour les riverains : plus de 70 000 éoliennes fonctionnement à travers le monde, certaines depuis plus de 20 ans, mais aucun  riverain n’a été tué ou blessé par une éolienne.

16) Un parc éolien est une installation totalement réversible. Au terme des 20 à 25 ans de vie d’un parc éolien, le site peut retrouver intégralement son usage initial (agricole le plus souvent).

17) L’énergie éolienne est un moyen de production d’électricité sans émissions de gaz à effet de serre. Elle contribue à la lutte contre le changement climatique, y compris en France.

Au moins 4 raisons sociales

18) De toutes les filières majeures de production d’électricité, l’énergie éolienne est la mieux acceptée. Les enquêtes, notamment dans les zones où des projets éoliens ont été réalisés suivant les règles de l’art, montrent que la grande majorité des habitants (80 à 90%) se positionne en faveur de ces projets et juge leurs retombées positives ou très positives.

19) L’énergie éolienne crée des emplois très qualifiés. En France, les emplois éoliens directs et indirects sont passés de 150 il y a 15 ans à 1500 en 2000 et 7000 actuellement, avec des perspectives de plus de 60 000 à l’horizon 2020.

20) L’énergie éolienne répond parfaitement à la définition du développement durable : « un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures ». Les éoliennes peuvent être les phares de ce développement durable.

21) Et l’énergie éolienne est une énergie de la paix. Elle n’est pas à l’origine de conflits entre nations pour se l’approprier, comme pour le pétrole ou le gaz.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "Planète éolienne : 21 raisons de défendre la filière"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
fredhu
Invité
Je ne peux ni ne veux rentrer dans le débat nuk/ventilo qui fait rage sur ce site.Mais au moins un argument devrait justifier à lui seul l’éolien (et le PV, le maréo, le géotherm, l’hydro, et n’oublions pas la bouse de vache !):- PAS TOUS LES OEUFS DANS LE MÊME PANIER !Actualité brûlante: Poutine nous titille avec le gaz, et l’Europe dit “amen” à ses gesticulations guerrières …Je ne sais pour vous, mais moi je n’aime pas être … tenu par les c…lles !Donons-nous les moyens d’être indépendant au maximum, et on ne tremblera plus (de froid) dès qu’un confilt… Lire plus »
Samivel51
Invité

Cet article ne dit pas comment se fera le démantèlement des socles en béton. Par contre, Il pourrait répondre à l’accusation “il faut construire du thermique en parallele” en rappelant que la France dispose d’un potentiel hydrolique important, qui peut (semble-t-il) etre mis en route en quelques minutes, pour pallier aux variations de la production eolienne. On peut meme imaginer (cela se fait deja) de re-pomper l’eau dans les barrages les jours de grand vent, et ainsi stocker l’energie eolienne avec un tres bon rendement.

Mamouth
Invité

Si certains arguments invoqués sont très pertinentes (gisement de vents, indépendance énergétique, renouvelable, maturité technologique, décentralisation, emplois) – bien que certains ne sont pas l’apanage de l’éolien – , on peut quand meme trouver certains arguments moins “solides” voire, qui tiennent du discours communicationnel que ne renieraient pas Total et Areva (efficiacité, effet de serre, acceptation sociale, paix ..).PS: où est passé l’argument numéro 13 ?

Steph
Invité

A peu pres d’accord sur tout sauf sur la maturite : la plus mature des filieres renouvelables est quand meme l’hydro qui existe depuis 5000 ans et dont le cout de revient par kWh est inferieur au nuke.

dede29
Invité

  Un mélange de vérités et de contre vérités…

Autre eole
Invité
N’oublions pas que nous parlons avant tout de machine rotative:1 – devant convertir une énergie cinétique en énergie électrique avec un rendement maximum2 – devant être les plus compactes, légères et simples possible à utiliser car l’impact environnemental et urbanistique doit être minimum2 – devant produire en maximum d’heures/an avec un minimum de Kw pour fournir des Mwh/anJe vous invite à découvrir le site http://www.aweo.org pour plus de détails sur des installations réelles.Je vous laisse calculer les valeurs des 3 points ci-dessus pour les géantes machines tripales.En conclusion, nous avons encore beaucoup de boulot pour améliorer ce type de production… Lire plus »
Zl
Invité

Les arguments avancés manquent de développement et d’informations sur les sources des études réalisées pour arriver à ces 21 points. D’autres experts arrivent à des conclusions différentes. Les membres de “planète éolienne” craigent-ils à ce point la tempête de désapprobation qui souffle dans les villages où sont implantées les machines ? Dernièrement un village s’est mis en vente pour se lever contre un projet d’implantation.

Michel beaune
Invité

Steph vient de m’apprendre qu’on produisait de l’énergie hydro-électrique depuis 5000 ans. J’ai honte, moi qui pensait que la découverte de l’électricité ne datait que du 19ème siècle de notre ère!   Reste qu’il n’y a pas beaucoup d’autres moyens de production éléctrique aussi écologiques et durables que l’éolien, l’hydraulique, le solaire, qui pour l’instant ne peuvent être que complémentaires des autres moyens traditionnels (nucléaire, charbon…).  Le reste, c’est du vent!!

Pasbon
Invité

EOLIENNE de 2Mw, disponibilité 2800 à 3000 heures par an : 6000 Mwh/anTranche Nucléaire, disponibilité 7000 heures par an à 1075Mwh : 7 531 000 Mwh/ansoit 1255 éoliennes… au mieux 20000 hectares…58 tranches… 72790 éoliennes… 1 000 000 d’hectares… le compte est bon ???

Dan1
Invité
Il y a 21 bonnes raisons contre 7 erreurs, donc la raison l’emporte sur les erreurs !Notons qu’il existe une autre réponse intitulé “Les 7 erreurs… de Jacques Blancard !” par Daniel Hernot.La raison l’emporte-elle dès le début ? Première affirmation : “Une éolienne est un moyen de production d’électricité efficace, contrairement aux centrales thermiques traditionnelles. Pour celles-ci, les deux tiers de l’énergie consommée (fioul, charbon, gaz, uranium) servent à réchauffer le fleuve ou la mer ou les nuages (c’est la faute à Carnot).D’accord pour les centrales thermiques rendement 33 % ou un peu mieux. Et les éoliennes ? Selon les… Lire plus »
Alesia
Invité

Tout à fait d’accord avec ZI. Aucun chiffre, aucun argument sérieux. Que de la propagande : “Je vous dis que c’est bien. Donc c’est bien”. Un peu court non ?

d.hermans
Invité
bien qu’on nous assène que 90% de la population approuve les éoliennes, la vérité est très noire, pas même la moitié. En effet les gens sont bien plus préoccupés de leur environnement immédiat que de l’Environnement tout court et il n’y a quà voir le ram-dam dans les communes où se montent des éoliennes. Sondages truqués, média moutons de Panurge, une bonne dose de “politiquement correct” endormant l’esprit critique donc l’intelligence aussi, et voilà comment des irresponsables imitent les voisins. Heureusement que dans 20ans nos enfants rieront de nos conceptions romantiques de la protection de la nature en recouvrant de… Lire plus »
Dan1
Invité
Point N° 12 :”L’énergie éolienne est une énergie décentralisée qui génère de l’activité dans les régions rurales. C’est une chance économique pour de nombreuses communes petites ou moyennes.”Que doit-on entendre par activité, revenu ? car pour les emplois locaux ça m’a l’air un peu juste. Après la construction, quelqu’un disait qu’il suffisait d’un technicien pour un champ d’éolienne (et encore, il habite pas sur site). C’est pour cela que j’ai mis emploi rural au singulier.A préciser !    Point N° 13 :”L’énergie éolienne est une énergie d’avenir avec un marché mondial énorme (deux fois le marché mondial des centrales nucléaires).”C’est bien… Lire plus »
fredhu
Invité
dan1, vos chiffres vous donnent raison: une éolienne n’a un rendement que de 25%.Un tel chiffre jeté en pature aux ingénieurs en herbe que nos sommes tous ne peut que nous faire grimacer une moue de dédain …25%, beurk, c’est nul.Mais ne faut-il pas considére que 25% extrait d’une masse d’air mise en mouvement par les différences de pression à l’échelle d’un continent, causées par des différences de températures, elles-même causées par le réchauffement (inégal) d’une étoile nommée Soleil qui n’a pa besoin de fuel ou de gaz, ni même d’uramium pour fonctionner, sont 25% d’une énergie … totalement et… Lire plus »
fredhu
Invité
Alesia: aucun chiffre ?Honnêtement, pas plus de “l’autre côté” !Pro ou anti-éolien, pro ou anti-nucléaire, pro ou anti-n’importe quoi, il y a TOUJOURS des chiffres qui donneront raison à l’un ET à l’autre, suffit de ne pas citer ceux qui dérangent son camp …Vous ne voulez pas de l’éolien ? Bien, vous l’exprimez, et c’est (heureusement) votre droit le plus élémentaire en démocracie.Mais si vous parlez de propagande, pourquoi ne consideriez-vous pas que le camp que vous soutenez ne vous a pas convaincu, vous aussi, par la même propagande (dirigée dans l’autre sens, bien sûr) ?Si vous pouvez affirmer que… Lire plus »
r17777
Invité
Jake à dit: “Je rejoins fredhu, tant qu’on ne fera qu’aligner les aspects négatifs sans vouloir même penser qu’il puisse y avoir des cotés positifs le débat restera stérile et inutile.” Tout à fait d’accord avec Jake et Fredhu, le problème est surtout lié au fait que bpc de nos con-citoyens ne sont pas  si citoyen que ça vu que leur  intérêt perso passe avant l’intérêt commun…. Or justement il y’a à mon avis un sérieux différentiel d’échelle entre d’un côté les soucis (relativement locaux) de la technologie décriée ici , et de l’autre  les  avantages (globaux) de la famille… Lire plus »
Dan1
Invité

Pour ce qui concerne l’éternel : “le chauffage électrique c’est pire que tout”, voir l’article : “Des hydroliennes en France au large de Paimpol en 2011 publié le 16 juillet 2008.”

Poseidon
Invité

La connexion HVDC des fermes éoliennes éloignées permet une production à plus de 33%  de manière continue, en base. Source: Etude de Standford University. De plus, un parc automobile constitué de millions de voitures électriques permet d’absorber les pics de production éolien. Voir projet BetterPlace Danemark. L’éolien est donc une énergie d’avenir, comme les énergies de la mer et les énergies solaires.

ksam
Invité
Quelqu’un peut-il nous chiffrer le “coût carbone” de construction et d’installation d’un champ d’éoliennes, à comparer avec les autres moyens de production d’électricité, à puissance égale et en regard de l’économie de carbone faite ensuite pour produire l’électricité ?Personnellement, je n’ai pas la réponse. Mais avant de me faire une idée, j’aimerais bien savoir.Il s’agirait de ne pas tomber une fois de plus dans le même piège que les fameux bio-carburants qui coûtent plus en C à produire que les économie qu’ils permettent lors de leur utilisation, ou encore des véhicules à hydrogène, “qui émettent zéro grammes de carbone”, mais… Lire plus »
Francois carre
Invité
Confondre puissance installée et production semble très fâcheux, et, s’extasier sur la valeur d’une puissance installée considérable parait issu d’un formatage de l’esprit afin de se rassurer. Après 12 années d’étude fondamentale, par bibliographie exhaustive d’abord, puis, par l’expérimental à l’aide de 2 soufflantes de laboratoire, l’une à circuit ouvert, l’autre, avec circuit retour, je me permets de dire, sans ambage, que nous avons fait le plus mauvais choix. Apparemment d’ailleurs, il semble que les intervenants s’en félicitent puisque le “peuple” veut avant tout en avoir plein la vue par puissances installées conséquentes interposées  . . . Peu importe que l’on… Lire plus »
lion
Invité

La technique de mélange de vrai et de faux est une méthode éprouvée de désinformation.  Exemples parler de puissance installée au lieu de production réelle, comparer éolien et thermique, oublier de parler d’intermittence et de nécessité de complémentarité… Je ne comprends absolument pas que l’on ait besoin de recourir à des arguments spécieux alors qu’à l’évidence nous avons besoin de l’éolien et de tout le reste. Un peu de tenue dans vos arguments serait déjà un vrai progrès.

Kissmelola
Invité

Bonjour, Sachez freiner la course aux énergies durables.  La recherche est en pleine ébulition pour trouver des matériaux plus performants et moins chers que le silicium pour les panneaux solaires et elle vient de faire un pas important dans les éoliennes, en particulier un industriel d’Hiroshima a acquis les brevets de l’université de Tokai (Japon) pour la production d’éoliennes presque silencieuses et indifférentes à la direction des vents. Alors prenez du temps avant de vous lancer têtes baissées dans des projets pharaoniques trop consomateurs d’espaces et destructeurs de nos paysages.

wpDiscuz