Planter des arbres autour des bâtiments pour compenser le CO2 ?

Ainsi après une étude rapide (ce qui n’est déjà pas si mal elle fait 39 pages) il apparait que dans le volet bâtiment et CO2 certaines choses ne sont pas des plus limpides. Après lecture attentive il apparait que pour atteindre les objectifs de CO2 les bâtiments on pourra prendre en compte la plantation d’arbres !

Plusieurs remarques:

  • on ne sait pas combien un arbre stocke du CO2. Cela dépend du climat , de son environnement, de son essence, de sa phase…
  • la démarche de compensation du CO2 par la plantation d’arbre est très controversée. Il vaut mieux éviter de bruler la foret amazonienne en finançant des projets de four solaire, de centrale propre… plutôt que de planter des arbres dont on ne sait pas ce qu’ils vont devenir.
  • un bâtiment en périphérie urbaine sera avantagé car il pourra faire l’objet de plantation alors qu’un bâtiment en ville ne le pourra pas. Alors que pour lutter contre le CO2 il faut relocaliser l’activité et éviter l’étalement urbain.

Plantons, là n’est pas le problème mais réduisons les problèmes à la source: le système de production de chaleur, l’isolation … Savez vous par exemple qu’un kWh de chauffage électrique émet d’avantage de CO2 (550g) qu’un kWh de chauffage gaz (250) et même fioul (300) en France. Ne détournons pas les problèmes.

N’hésitez pas à donner vos contributions…

[ Archive ] – Cet article a été écrit par Dupont

Partagez l'article

 



Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz