Enerzine

PLURIAL lance son service de voitures électriques en autopartage

Partagez l'article

Le Groupe Plurial a annoncé lundi le lancement de son service de voitures électriques en autopartage, Plurial’ Move, qui a pour objectif d’encourager la mobilité des résidents en vue d’améliorer l’accès à l’emploi, et de favoriser la vie économique et sociale sur les quartiers.

Le service est déjà opérationnel pour un public bien ciblé que sont les étudiants, apprentis, jeunes travailleurs, chercheurs d’emploi, commerçants de proximité, associations… Il sera ensuite étendu à d’autres populations comme les salariés des entreprises partenaires du Groupe Plurial, ou les accédants à la propriété sociale, les retraités, voire le grand public (en fonction de la demande) en 2015.

A l’échelle de la région, L’Effort Rémois est la première Entreprise Sociale pour l’Habitat (ESH) à déployer ce service. Entre le mois d’août et le mois d’octobre, 4 sites d’autopartage seront activés à Reims, respectivement à la Résidence Sociale Pont-Assy (quartier Sainte-Anne), à Croix-du-Sud, à la Résidence Les Charmilles (structure d’hébergement des apprentis du pôle d’enseignement Premica) et au sein du centre d’habitat et d’activité tertiaire Polidrome.

Au total, 3 voitures électriques Renault ZOE et une biplace électrique Renault Twizy seront mises à disposition des habitants en collaboration avec des partenaires de proximité comme l’AFTAR, gestionnaire des résidences Pont-Assy et Les Charmilles. Après validation de leur inscription gratuite à ce service, les utilisateurs pourront gérer leurs réservations et accéder aux véhicules en libre-service, moyennant une participation symbolique aux frais de rechargement électrique des véhicules (0,50 € par demi-heure d’utilisation, soit moins que le prix d’un titre de transport en commun).

"Les conducteurs agréés font une réservation en ligne sur la plate-forme Plurial’ Move, et reçoivent immédiatement par SMS un code permettant d’ouvrir la boîte-à-clés installée à côté de la borne de recharge, et de se servir du véhicule. Le tarif très faible de 0,50€ par 1/2 heure d’utilisation, est obtenu grâce aux partenariats originaux imaginés pour ce projet, et la convergence sociale des différents acteurs impliqués. Nous avons réalisé ensemble des moyens simples d’accéder au service, en visant des populations très intéressées par cette offre de mobilité, et en nous appuyant à chaque fois sur une association ou un gestionnaire de proximité dont le rôle sera d’encourager et de réguler l’usage du véhicule partagé" a expliqué Laurent Roux, Directeur Général Adjoint de l’Effort Rémois.

La mise à disposition auprès des gestionnaires et associations des véhicules par l’Effort Rémois se fait à titre gracieux, l’ESH prenant également à sa charge l’assurance des véhicules et l’installation de bornes de recharge semi-rapides (11 kVa) sur chacun des sites. Le gestionnaire prendra à sa charge les consommations d’électricité (recharge) et participe à l’entretien courant et à la veille de sécurité sur les véhicules.

PLURIAL lance son service de voitures électriques en autopartage

Accompagner les populations en vue d’un meilleur accès à l’emploi

Sur chaque site, des populations et des besoins ont été identifiés comme prioritaires par les gestionnaires qui superviseront au quotidien l’utilisation des véhicules.

– Quartier Croix-du-Sud à Reims (lancement août 2014) : Un véhicule Renault ZOE électrique sera mis à la disposition des associations, commerçants et autres professionnels agréés. Gérée par l’Agence de l’Effort Rémois, la voiture sera stationnée dans le nouveau parking végétalisé avenue Bonaparte, et répondra aux besoins de ces acteurs de proximité, afin d’améliorer le service rendu aux habitants du quartier : livraisons, déplacements des salariés, transport occasionnel des adhérents…

– Résidence sociale rue du Pont-Assy (lancement septembre 2014) : Une Renault ZOE électrique sera mise à disposition au sein de cette résidence sociale de 210 unités de vie, la plus importante de la Région. L’association AFTAR, gestionnaire de l’établissement, agréera les utilisateurs de la résidence qui seront inscrits comme abonnés (vérification permis de conduire…) et assurera une gestion de proximité (contrôle de l’état du véhicule, vérification lors des restitutions…).

– Résidence des Charmilles (lancement septembre 2014) : Les 47 chambres destinées aux apprentis du Pôle PREMICA bénéficieront d’un véhicule Renault Twizy électrique en autopartage en septembre – un moyen pour les jeunes travailleurs précaires et non-motorisés de circuler. L’association AFTAR, gestionnaire de l’établissement, assurera les mêmes prestations que sur Pont-Assy. Une ouverture du service d’autopartage en libre-service aux salariés des entreprises de la zone d’activité tertiaire Farman est en préparation d’ici la fin de l’année 2014.

– Le Polidrome (lancement octobre 2014) : Un véhicule électrique en libre-service sera mis à disposition d’une clientèle d’étudiants et jeunes travailleurs habitant sur place, puis proposé aux personnes salariées des entreprises partenaires du Groupe Plurial ou en formation dans les locaux tertiaires du site.

Autant de sites qui accueillent des personnes n’ayant pas toujours les moyens d’avoir leur propre véhicule mais ayant un réel besoin de mobilité.

"Cette diversité des publics permet de conserver l’esprit d’une démarche sociale, et de faire le lien avec les services du Groupe Plurial aux entreprises locales. Plusieurs autres installations sont envisagées dès 2015 : nous étudions notamment la possibilité d’équiper une maison de retraite, la future résidence intergénérationnelle de Bétheny ou encore un foyer pour jeunes en voie de réinsertion" a conclu Alain Nicole, Directeur Général du Groupe Plurial.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    3 Commentaires sur "PLURIAL lance son service de voitures électriques en autopartage"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Stephsea
    Invité

    Plurial est un boite privée qui vend de l’habitat. Elle sponsorise des bagnoles électriques à Reims. Le message est clair. Pourquoi n’est ce pas écrit noir sur blanc dans cette article qui ne parle que de l’aspect social et élude donc le rôle de Plurial sans pourtant oublier de le citer à mainte reprise. Y a t’il d’autre choses qui sont éludées dans cette éloge?

    b api
    Invité
    Les bailleurs sociaux – comme cette entreprise Plurial – doivent évoluer en transformant leurs anciens « HLM » en nouveaux espaces et services dits « durables ». Celà passe par la nouvelle obligation de performance énergétique, mais aussi par de nouveaux services conduisant vers l’esprit des nouveaux « eco-quartiers » ou les habiants doivent aussi devenir « éco-citoyens ». Malheureusement, il est plutôt difficile de transformer un logeur social en responsable citoyen. Je souhaite bonne chance à cette expérience à 1 € de l’heure en voiture électrique. Vraiment, même si Reims n’est pas la banlieue parisienne ou marseillaise… J’aimerais connaître l’état des véhicules au bout d’un an, peut-êtreagrémentés… Lire plus »
    ragots
    Invité

    L’article ne nous dit pas s’il y a déjà eu des précédents de ce type de projet et quels ont été les résultats. Hi hi hi 😉

    wpDiscuz