Plus de 100 ans de réserves de gaz naturel aux USA

L’  American Clean Skies Foundation  (ACSF) et Navigant Consulting Inc (NCI) ont analysé différentes sources de données auprès de plus de 60 grands producteurs de gaz naturel du pays, et confirment ainsi l’approvisionnemnet rapide en gaz naturel sur le territoire des États-Unis.

Selon l’ACSF le continent nord-américain recèlerait quelques 63 trillion de mètre cubes d’approvisionnement en gaz naturel, assez pour tenir plus de 100 ans.

Selon le rapport, "il existe environ 22 bassins schisteux terriens situés dans plus de 20 États des États-Unis, parmi lesquels on trouve le Texas, l’Oklahoma, l’Arkansas, la Louisiane, la Virginie-Occidentale, le Wyoming, le Colorado, le Nouveau Mexique, la Pennsylvanie, New York et le Michigan."

+ de 100 ans de réserves de gaz naturel aux USA

“La présomption d’existence de telles réserves de gaz naturel contredit les prévisions de l’administration américaine de l’énergie (EIA) et ouvrirait de nouvelles possibilités pour la production nationale d’énergies plus propres”.

+ de 100 ans de réserves de gaz naturel aux USA

"Les évaluations et les estimations sur les réserves en gaz naturel sont très impressionnantes et ont, franchement, pris au dépourvu les prévisionnistes de l’industrie" indique Rick Smead, l’un des participants à l’étude et chef de projet chez NCI.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Plus de 100 ans de réserves de gaz naturel aux USA"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Momo
Invité

C’est quand meme ” beau ”  un pareil poker – menteur a cette echelle ( PLANETAIRE )  ! Et dire que c’est rigoureusement pareil pour le petrole et l’uranium ! ….. On vit vraiment une epoque formidable , et Internet est une bien belle scene de jeu(x) ! Bon vent a ts.

Idephil
Invité

Comme si 100 ans c’était wow ! Il ne s’agit guère plus que de procrastination pour emboiter le pas vers des source d’énergie propre et surtout des mesures pour réduire la consomation.

Profdugaz
Invité

Pour ceux qui ne connaissent pas la définition :”La procrastination est un terme relatif à la psychologie qui désigne la tendance pathologique à remettre systématiquement au lendemain quelques actions, qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non.”

raminag
Invité
L’ ACLU est sencé être une association militant pour une meilleure qualité de l’air, mais leur message est vraiment très centré sur la promotion de l’emploi du gaz naturel. Basculer du pétrole ou du charbon sur le gaz n’est pas la panacée, alors quand un truc supposé être écologiste centre son message là dessus, j’ai vraiment envie de voir qui les finance. Je pense que c’est surtout un lobby représentant l’industrie du gaz.Les réserves de gaz qu’ils annoncent sont presque uniquement du gaz de schiste. Le gaz conventionnel onshore et offshore peu profond est en déclin depuis longtemps aux USA,… Lire plus »
Mell
Invité

Je suis tout à fait d’accord avec ce qui à été dit plus haut. En plus de tout celà, ce qui me fait rire c’est le :”63 trillion de mètre cubes d’approvisionnement en gaz naturel, assez pour tenir plus de 100 ans”. 63 trillion … seulement 100 ans ? Ou alors c’est le “plus de 100” qu’il faudrait définir. S’agit-il de 199, de 101 ?Quoiqu’il en soit… on en revient à la problématique de la gourmandise abordée plus haut …

raminag
Invité

Au fait, y’a trillion et trillion. Ici ce sont des des trillions dans l’acceptation américaine, c’est à dire 10^12. Mille millards.En france, un trillion c’est 10^18.Echelle courte (utilisée aux USA, au Canada, au Brésil etc)1000 = Mille1000 000 = un million1000 000 000 = un billion10^12 = 1 trillion10^15 = 1 quadrillon10 ^18 = 1 quintillon etcEchelle longue (utilisée en France, en Allemagne, en Italie, et jusqu’à une époque très récente en Grande Bretagne)1000 = Mille1000 000 = un million1000 000 000 = un milliards10^12 = 1 billion10^15 = 1 billiard10 ^18 = 1 trillion etc

fredhu
Invité
Bien vue, le coup des trillions !Ce qui ne fait que confirmer qu’on peut faire dire n’importe quoi aux chiffres, et qu’il est encore plus tentant de les interpréter selon l’espoir que l’on veut bien mettre en eux.Néanmoins, trillion ou pas, ce ne sont que des réserves, finies, non renouvelables, fossibles, etc …Une fois pompé le dernier m3, plus rien.J’espère que ces chiffres (soudain miraculeux, surprenant même les spécialistes, comme c’est bizarre) ne seront pas un prétexe de plus à l’administration Bush et suivante pour continuer à imposer au reste du monde leur exemple déplorable concernant la gestion de l’énergie… Lire plus »
Momo
Invité
Comme avant quoi ? ….  Comme avant qu’on soit 2 puis 4 , puis 6 et bientot ( ds. 12 ans , demain , quoi ) 8 milliards  ?  ( la aussi c’est un chiffre , mais a celui-la on ne peut pas faire dire n’importe quoi : il EST REEL  ! )   Alors on FAIT quoi ?   Etaient-ils si bien que cela  nos ancetres , il y a 2000 ans qd. ils n’etaient que 150 millions sur toute cette Planete …qu’ils n’avaient AUCUNE energie fossile ” sale , gachis , etc , etc ”  a se mettre sous la dent… Lire plus »
wpDiscuz