Enerzine

Plus de 25% de nucléaire en Russie d’ici 2020

Partagez l'article

Le Directeur de l’Agence fédéral russe pour le Nucléaire civil (Rosatom) Sergueï Kirienko, a annoncé hier que la part du nucléaire dans le secteur énergétique russe atteindra plus de 25% d’ici à 2020.

"Les centrales nucléaires russes fonctionnent de manière stable. Elles ont fourni cette année 143 milliards de kWh d’électricité", ce qui est un record historique, a-t-il indiqué.

En cinq ans, il n’a été enregistré sur les sites nucléaires russes aucun incident au-dessus de zéro à l’échelle INES*, a-t-il ajouté.

Il est prévu dans le programme fédéral russe de constuire et lancer 26 réacteurs de 1 150 MW chacun avant 2020. Le directeur a rappelé qu’à l’époque soviétique, 30 réacteurs avaient été mis en service. La part de l’électricité d’origine nucléaire dans la production totale s’élèvera à 25% vers 2020, "mais je pense que le chiffre optimal (pour la Russie) doit être 28% à 30%", a ajouté le directeur de Rosatom.

 

INES échelle

 

* Utilisée depuis 1991, l’échelle internationale des événements nucléaires INES (International Nuclear Event Scale) a permis de mettre en place un langage commun pour évaluer la gravité d’un incident ou d’un accident et donner des repères simples au grand public.

Sur cette échelle, les événements sont hiérarchisés de 0 à 7 en fonction de leur importance et selon trois critères : les conséquences à l’extérieur du site nucléaire, les conséquences à l’intérieur et la dégradation des lignes de défense en profondeur de l’installation. (src : EDF)


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz