Enerzine

Plus de 40 Peugeot iOn en auto partage à Nice

Partagez l'article

Samedi 9 avril, la ville de Nice a reçu à l’occasion de l’inauguration du service d’auto partage « Autobleue », 41 Peugeot iOn – véhicules 100% électrique – qui seront désormais mis à la disposition des particuliers.

C’est en présence de Christian Estrosi, maire de Nice, qu’a été inauguré place Masséna le système de location de voitures électriques en libre service de la collectivité. Les habitants de Nice sont ainsi parmi les premiers en France à rouler à bord de la Peugeot Ion, la voiture 100% électrique dernière génération de Peugeot.

Lors du lancement de l’auto partage, Olivier Veyrier, Directeur du Commerce France de Peugeot a remis les clés de la première iOn en présence du maire de Nice et des dirigeants de Veolia et d’EDF.

Avec i0n, lancée fin 2010, Peugeot veut proposer une réponse concrète et accessible aux enjeux de mobilité urbaine et de respect de l’environnement.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    7 Commentaires sur "Plus de 40 Peugeot iOn en auto partage à Nice"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Guydegif(91)
    Invité
    Très Bonne initiative ! et là c’est du concret ! pas que des promesses pour dans X mois…Chapeau ! Espérons que les bornes de recharge rapide sont là aussi sur différents parkings de la ville de Nice ! On n’en parle pas, mais j’espère que c’est une réalité ! ça marche comment:  »…système de location de voitures électriques en libre service de la collectivité. » …c’est  »location? » ou  »libre service » ? le 1er est payant, le 2ème est gratuit puisque  »libre service », Non? Merci de nous expliquer ! Merci aussi à Enerzine de nous prévoir un 1er bilan dans 3 mois,… Lire plus »
    gp
    Invité
    à défaut d’avoir su porter bien haut les couleurs de l’industrie en tant que ministre, M. Estrosi aura au moins réussi à avoir les faveurs de Peugeot pour être le premier dans le club des villes « zéro émission » … Belle opération de com’ une fois de plus. RDV l’an prochain pour tirer un premier bilan de ce nouveau service de mobilité durable : km totaux effectués, CO2 évité, part modale, fluidité du trafic, etc… Car s’agissant du niveau de contrainte supporté par les niçois pour stationner leur voiture, je crois savoir qu’il y a encore de la marge… Une « contrainte »… Lire plus »
    jl06
    Invité
    Belle initiative effectivement. Ça démarre! J’ai une question. A terme, d’où viendra l’énergie électrique pour alimenter les véhicules électriques? A partir de quand (en volume, en consommation…) est-ce que cette charge supplémentaire posera un problème au système de production et de distribution électrique? Quels sont les solutions envisagées pour s’y adapter? Y a-t-il un plan ou juste des idées et des propositions? En tout cas, je n’ai rien trouvé dans les documents du département ou de la région PACA. N’est-ce pas étonnant que ce projet-ci, à Nice, ne soit pas directement intégré à une solution photovoltaïque pour charger les batteries?… Lire plus »
    Devoirdereserve
    Invité

    Pour répondre à la première partie de la question (sur la charge du réseau), le mieux est de consulter les documents RTE, dont le document prévisionnel de l’équilibre offre/demande. Enfin, je ne manque jamais une occasion de faire de la pub pour les études de Daniel Quenard du CSTB, sur l’intégration véhicule électrique/habitant basse consommation, qui a récemment donné une conférence à la Maison de la Chimie.

    jl06
    Invité

    Très bonne référence la conférence de la Maison de la Chimie, et tout à fait à propos puisque je travaille à titre personnel sur un projet d’habitation à énergie positive incluant le transport (et potentiellement les batteries automobiles comme stockage, d’où ma question). Merci! Par contre, pas de référence aux véhicules électriques dans les différents rapports (RTE ou Région) mais il est clair que l’équilibre offre-demande est incertain à relativement court terme (2015). Raison de plus pour proposer l’équation: transport électrique = véhicule + production électrique autonome!

    Dan1
    Invité

    Si bien sûr RTE a déjà réféléchi aux véhicules électriques, par exemple dans le bilan prévisionnel paru en 2009 : Ce bilan est très souvent cité sur Enerzine. Regardez par exemple page 52/172 (il y a des choses avant également). Le mieux est de taper « véhicules électriques » dans la zone recherche du PDF ouvert.

    jl06
    Invité
    Pas de chance: l’actualisation 2010 du bilan prévisionnel ne fait pas référence à l’impact attendu du développement du transport électrique! Merci d’avoir indiqué le rapport complet 2009 qui lui le mentionne effectivement. Une lecture rapide confirme d’une façon générale un déséquilibre potentiel à partir de 2015 notamment. En ce qui concerne les véhicules électriques, les hypothèses de croissance du parc ne semblent pas très agressives. A suivre donc… Pour revenir à la suggestion « transport électrique = véhicule + production électrique autonome », est-ce qu’une incitation € allant dans ce sens ne permettrait pas de relancer la filière PV de façon un peu… Lire plus »
    wpDiscuz