Plus de 60 personnes ont testé la mobilité 100 % électrique

Lundi dernier à l’usine Renault de Flins, le Forum SAVE (Seine Aval Véhicules Électriques) a rassemblé les clients testeurs aux côtés des 8 partenaires publics[1] et privés[2] du projet avec comme objectif de la rencontre : partager les premiers enseignements sur le déploiement des infrastructures de charge et l’utilisation des Renault Kangoo Z.E., Fluence Z.E. et Nissan Leaf.

Avec à terme une centaine de véhicules électriques et environ 150 points de charge, SAVE est la plus grande expérimentation de France de la mobilité 100 % électrique. Au mois de juillet, le projet est bien avancé : 8 Renault Fluence Z.E., 20 Renault Kangoo Z.E. et 11 Nissan Leaf circulent désormais en Seine Aval. Sur ce territoire, 101 points de charge sont en service pour faire le plein d’électricité. 36 sont accessibles au public en voirie, ainsi que sur certains parkings Carrefour et Vinci Park.

Des premiers retours d’expérience prometteurs

Les échanges avec les acteurs de SAVE complètent les premiers enseignements révélés par l’étude réalisée par l’institut ACME en juin 2011 auprès de 36 utilisateurs de véhicules électriques du projet SAVE. Les résultats montrent que les idées reçues des clients vis-à-vis de la mobilité électrique sont balayées dès l’essai du véhicule. Le véhicule électrique surprend positivement. Quelques exemples parlants :

– Le véhicule électrique est une vraie voiture, aussi performante d’une voiture thermique : « Je pensais que c’était un véhicule pépère et finalement, pas du tout » a déclaré une utilisatrice, employée chez Carrefour Property.

– La recharge en électricité est simple : « Ce n’est pas une usine à gaz », « la borne est tactile, c’est facile à manier » a constaté un autre utilisateur.

– Le silence, c’est relaxant : La voiture électrique apporte une réelle sérénité de conduite. Cela contribue à l’émergence d’une nouvelle génération d’automobilistes plus respectueux et plus « zen » : « on cherche moins à appuyer sur l’accélérateur, on découvre une nouvelle façon de faire, moins Fangio », « Quand les véhicules thermiques attendent au feu, ils sont pressés, ils font vrombir le moteur. Ça devient ridicule, c’est assez curieux » explique un utilisateur, employé chez Carrefour Property.

Les remontées du terrain indiquent une utilisation intensive des véhicules, gage de leur adéquation avec les besoins de transports des clients. A titre d’exemple, la société Colizen a utilisé son Kangoo Z.E. 90 km par jour en moyenne ; ou encore la Fluence Z.E. de la société de transport de personnes 2ATP MR a roulé en moyenne 107 km par jour.

Plus de 60 personnes ont testé la mobilité 100 % électrique

L’expérience SAVE a donné un visage à l’Arlésienne : « On en a tellement entendu parler, voir que ça roule et que ça fonctionne bien » donne du crédit au véhicule électrique. Conduire le véhicule électrique avant tout le monde est une fierté : « je pourrais dire dans mon CV que j’ai conduit un véhicule électrique. », « On se sent plus propre, plus silencieux… on est respectueux » a déclaré pour sa part un employé chez France telecom, qui roulait en renault kangoo z.e.

Et de conclure : « Il en a sous le capot !… Aux feux rouges, on peut vraiment accélérer. Il peut y avoir une BMW, on accélère plus vite. »

SAVE se poursuit jusqu’en septembre 2012 avec l’installation de bornes rapides permettant une charge en 30 minutes dans deux stations services TOTAL, les livraisons des véhicules aux particuliers et la poursuite du déploiement de l’infrastructure de charge.

A terme, les résultats complets de cette expérimentation grandeur nature permettront, en parallèle des préconisations du Livre Vert, d’accompagner les réflexions des villes souhaitant développer la mobilité décarbonée.

[1] EPAMSA, Conseil Général des Yvelines, Région Ile de France
[2] Alliance Renault-Nissan, EDF, Schneider Electric, Total

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Plus de 60 personnes ont testé la mobilité 100 % électrique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Energies-sol
Invité

Station de rechargement des véhicules Électriques Pourquoi ne pas aller jusqu’au bout de la démarche et aider les solutions de recharge (lente) via l’énergie solaire ?  Aujourd’hui avec des batteries ayant une autonomie de 250Km, on peut très bien charger les véhicules électriques soit dans le parking des entreprises ou/et le soir chez soi (si place disponible)  Nous avons des solutions dejà installés (Groupe Bolloré)  Pour tout renseignement contacter :  Mario PEREZ (+33(0)6 03 31 16 48

rouget
Invité

Remplacer “voiture électrique” et “opiumérie” et vous aurez sensiblement les même réactions.

Pekor
Invité

“Une voiture comme les autres” : C’est justement là qu’est le problème. On aurais pu s’attendre à ce que les constructeurs profitent du potentiel de la voiture electrique pour nous offrir un produit différent, innovant. Au lieu de cela, ils nous pondent un produit identique trois fois plus cher… Ils n’ont tenu aucun compte de l’échec du vélo electrique. Il faudra sans doute attendre la version 10.5 pour avoir quelque chose qui ressemble moins aux charettes d’aujourd’hui.

gp
Invité

“une voiture comme les autres”, i.e de 1,5 tonnes pour rouler à 45km/h de moyenne avec une personne à bord 80% du temps. Chercher l’erreur… Et après ça, on ose encore nous parler de mobilité durable??? vive la smart ed!

Fabio
Invité

quel scoop ce titre !! et encore une fois du blabla qui ne fait rien avancer du tout. Pour ma part, ça fait 6 ans que je roule au 100% électrique !! D’abord avec un scooter EVT4000, et depuis 1 an avec un kit Bion-X monté sur mon vélo. Pour les longues distances le train. Oui, ça fait donc plus de 6 ans que je n’ai pas brûlé une seule goutte d’essence, et je ne suis pas mort !!! incroyable non ! J’ai pourtant un job où je me déplace bcp.

airsol
Invité

La voiture électrique est très competitive en fonctionnement, tellement d’ailleurs que l’on peut se payer le luxe de la faire fonctionner au photovoltaïque. Coté acquisition par contre, c’est loin d’être abordable. L’usage immodéré de la voiture ne sera pas réglé par une production plus ENR

wpDiscuz