Plus de 9 ME de gains partagés par 500 établissements de santé

A compter du 1er novembre, les tarifs réglementés de l’électricité concernant les gros consommateurs comme les hôpitaux augmentent de 3,4% à 5% pour les tarifs verts et pour les consommateurs moyens comme les maisons de retraite, de 2,5% à 5% pour les tarifs jaunes.

Cette hausse reste la traduction de l’application de l’arrêté du 30 octobre 2014 relatif aux tarifs réglementés de vente de l’électricité paru au Journal Officiel du 31 octobre 2014.

Toutefois, cette augmentation ne s’appliquera pas pour 500 établissements de santé ou médico-sociaux qui ont décidé de regrouper leurs achats d’électricité à travers le groupement de commandes interrégional coordonné par le GIP RESAH et qui a notifié son marché quelques jours avant cette hausse. Ceux-ci ont en effet fait le choix suite à une campagne d’appels d’offres menée en commun de basculer à partir du 1er novembre 2014 leurs achats d’électricité sur le marché libre.

Cette augmentation de prix évitée pour les hôpitaux et les maisons de retraite vient s’ajouter aux gains sur achats réalisés sur les tarifs historiquement appliqués aux membres du groupement d’achat interrégional. Le gain total s’élève désormais à environ 9 millions d’euros sur 14 mois (énergie + distribution) soit 9,3%.

L’appel d’offres, qui a porté au total sur un volume d’achat d’électricité de 1,2 TWh/an, est le premier appel d’offres public de cette ampleur jamais lancé engendrant un gain total prévisionnel de plus de 6 millions d’euros sur les 14 prochains mois (1er novembre 2014 – 31 décembre 2015).

La quasi-totalité des marchés de fournitures d’électricité a été attribuée pour une durée de 38 mois.

Les fournisseurs qui ont été retenus à l’issue de la mise en concurrence sont les suivants :

– GDF Suez SA (pour 67% du volume attribué)
– Vattenfall Energies SA (pour 26% du volume attribué)
– Electricité de France SA (pour 7% du volume attribué)

L’objectif d’économies fixé initialement à 3% par rapport aux tarifs historiques dont bénéficiaient les établissements auprès de leur fournisseur avant la mise en concurrence, a été largement dépassé. Ce gain de plus de 6 millions d’euros sur les tarifs historiques pourrait même être augmenté si des hausses du tarif réglementé de vente de l’électricité sont décidées d’ici fin 2015.

Compte tenu du succès de cette première campagne d’achat commune menée à l’échelle nationale, le Resah a décidé de lancer d’ici la fin de l’année de nouvelles vagues d’achat groupé d’électricité auxquels seront invités à participer tous les établissements du secteur sanitaire et médico-social.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz