Enerzine

Pologne : jusqu’4 réacteurs nucléaires pour GE Hitachi

Partagez l'article

Polska Grupa Energetyczna SA (PGE), le plus important fournisseur d’énergie en Pologne, et GE Hitachi Nuclear Energy (GEH) ont annoncé mardi la signature d’un nouvel accord pour construire des centrales nucléaires de nouvelle génération en Pologne.

La Pologne envisage de construire deux centrales nucléaires pour diversifier sa production énergétique fortement dépendante de la technologie basée sur le charbon. Aujourd’hui, environ 90 % de l’électricité produite en Pologne provient de centrales à charbon installées dans le pays. Et le premier réacteur nucléaire de la Pologne doit être achevé en 2020.

Dans le cadre du nouveau contrat, GEH déterminera la possibilité pour PGE de construire quatre réacteurs nucléaires basés sur les modèles suivants : l’ABWR fonctionnant à 1 350 MWe ou l’ESBWR à 1 520 MWe.

Le réacteur Génération III+ ESBWR de GEH est doté des technologies de circulation naturelle et de sécurité passive, garantissant ainsi une meilleure sécurité et des coûts de construction et de fonctionnement réduits par rapport à ceux des réacteurs des générations précédentes. L’ESBWR est actuellement soumis au processus de certification régi par l’Autorité de Sûreté Nucléaire américaine (ASN).

Pologne : jusqu'4 réacteurs nucléaires pour GE Hitachi

Le premier des quatre réacteurs ABWR en service aujourd’hui a été construit au Japon en 1996, quatre autres ont été construits par la suite.

« En Pologne, GE s’est activement engagé dans des projets liés au charbon, au gaz, au biogaz et à l’énergie éolienne. Nous connaissons les caractéristiques énergétiques uniques du pays » affirme Danny Roderick, Vice-président de GEH. « L’initiative de PGE pour développer un projet énergétique nucléaire est une étape positive pour garantir une meilleure sécurité énergétique et une réduction des émissions de carbone en Pologne – deux priorités stratégiques pour le pays. »

L’ajout d’un réacteur ESBWR ou ABWR permettrait d’éviter des émissions de CO2 annuelles équivalentes à environ 1,3 million de véhicules.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    6 Commentaires sur "Pologne : jusqu’4 réacteurs nucléaires pour GE Hitachi"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Tunguska
    Invité

    2 ABWR sont notamment en construction à Taiwan… depuis 1997

    Samivel51
    Invité

    Est-il possible de comparer le niveau de sûreté de ce réacteur avec, par exemple, celui de l’EPR? J’imagine que cela doit être techniquement complexe, et probablement sujet à polémiques entre experts. Mais existe-il de la documentation? Pourquoi les Polonais ont-ils préféré ce générateur à l’EPR? Est-il moins cher? Si oui, pourquoi est-il moins cher?

    Guydegif(91)
    Invité

    J’ai envie de poser la même question sur un comparatif objectif technico-sûreté-économique des technos EPR et ESBWR et ABWR, et autres réacteurs de génération 3 ou 4(?). A+ Salutations Guydegif(91)

    christian
    Invité
    Pour les anglophones, le site de la NRC (l’autorité de sûreté US) présente les dossier d’autorisation des réacteurs AP1000, ABWR, ESBWR et EPR, en particulier les infos sur les études de sûretés évidement menées avec les mêmes méthodologies. C’est indigeste, cela fait des centaines de pages par réacteur, mais tout y est. Sinon, j’ai vu une étude économique de P. Zaleski, professeur à Dauphine). Il conclut à un léger avantage pour l’AP1000 vs EPR. Selon moi, elle met surtout en lumière les limites de la comparaison qui dépendent aussi : 1- du mode d’usage du réacteur -suivi de charge ou… Lire plus »
    christian
    Invité

    Il est impossible -pour l’instant- de comparer les réacteurs de 4ème génération, qui en sont encore au stade « concept » et pas encore « design ». Aucun n’est encore incarné dans un modèle commercial que vendrait un industriel.

    L'ambassade
    Invité
    La science est utile lorsqu’elle accompagne l’homme dans son ascension, mais la recherche seule de puissance conduit à faire sans cesse des compromis avec les conditions favorables au développement de la vie. Déjà, l’homme accepte de mettre en œuvre des technologies à la limite de ses capacités de contrôle et incompatibles avec les exigences de son évolution. Demain, cette même démarche l’amènera à mettre en œuvre des techniques capables de détruire l’environnement terrestre que J’ai formé pour lui :où est l’intérêt pour l’homme ? Pourquoi ne pas utiliser les énergies douces que Je vous ai données, celles qui s’inscrivent dans… Lire plus »
    wpDiscuz