Enerzine

Poséidon : un prototype de parc hydro-éolien flottant

Partagez l'article

Enerzine a évoqué il y a 2 mois, le concept de parcs éoliens flottants, qui avait suscité quelques réactions intéressantes. Aujourd’hui, nous signalons une proposition similaire qui a été dévoilée fin avril par la compagnie danoise "Floating Power Plant" lors de la conférence verte nordique II, en Californie.

Le projet en est déjà à un stade avancé et un prototype est en cours de réalisation.

Pour se maintenir à flot, le générateur d’énergie flottant de 230 mètres de long, surnommé Poseidon 37, utilise la même technologie que celle des plateformes pétrolières en mer.

D’un poids de 30 000 tonnes, la version commerciale pourrait intégrer 3 turbines éoliennes de 1.5 mégawatts.

Le flotteur absorbe l’énergie inhérente des vagues, et grâce à l’utilisation d’une pompe à double fonction, cette dernière compresse l’eau qui est ensuite envoyée dans une turbine génératrice d’électricité. La forme atypique du flotteur assure quant à lui une absorption maximale de l’énergie des vagues.

En plus d’être physiquement stable, la plate-forme devrait se révéler financièrement rentable. L’énergie des vagues associée à l’installation d’éoliennes sur la plate-forme en offshore devrait garantir une production d’énergie stable.

Poséidon : un prototype de parc hydro-éolien flottant

Les développeurs espèrent que la plate-forme sera en mesure de produire annuellement environ 50 GWh d’énergie renouvelable (hydroélectricité + énergie éolienne). La société estime que le coût de l’énergie pour la centrale Poséidon sera de 10 à 15 centimes d’euro par kilowattheure entrant directement en concurrence avec les tarifs pratiqués en Europe.

Poséidon : un prototype de parc hydro-éolien flottant


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    5 Commentaires sur "Poséidon : un prototype de parc hydro-éolien flottant"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Bidagre
    Invité
    Comment une production annuelle peut elle etre donnée en GW ? S’agit il de la puissance moyenne du flotteur ? Ca serait étonnant car proche de la puissance du parc nucléaire français. Il s’agit donc plutot d’une production d’énergie annuelle de 50 GWh (GigaWatt.Heure pas GW/h comme on le voit si souvent !), soit une puissance moyenne de 50 000 000 000 /8760 heures par an = environ 58 MW. Ce qui est effectivement collossal. L’equivalent de plusieurs dizaines d’éoliennes industrielles. Attention donc à ne pas confondre puissance moyenne, puissance maximale : dans le cas des éoliennes il y a… Lire plus »
    Antoine
    Invité

    on peut espérer avoir un débat si les lecteurs ne font pas d’erreur dans leurs calculs : 50 GWh = 50 000 000 KWh  . Si 100% de charge alors 8760 de fonctionnement par an. Donc  5707 KW de puissance nominale. Plausible et enthousiasmant

    1000 mille
    Invité

    bien sûr qu’il manquait un h cela tombait un peu sous le sens ,non ? pour le reste ,avant le troisième verre, merci de lire Antoine (pas le saint de Padova,patron des conducteurs automobiles)

    fredo
    Invité

    bonne idée,quid du projet DCNS qui porte aussi sur une plateforme pour éolienne, et dont on a peu de nouvelles

    suntep
    Invité

    @Mille : c’est bien « GWh » qui est écrit… allez, une erreur de lecture ça arrive à tt le monde @Antoine : ils parlent de 3 turbines de 1.5MWc, vu les 5.7MWnom que tu as calculés, en comptant 70% de charge sur les éoliennes et 100% sur les flotteurs on a : Pnom = 0.7*Peolien + 1 *Pflot Pflot = 5,7 – 0.7*3*1.5 = 2.55 On dirait donc que la puissance nominale des flotteurs = env. 2.5MW ..mes hypothèses sont foireuses ou le résultat semble plausible ?

    wpDiscuz