Pour Eurostat, les émissions de CO2 ont baissé dans l’UE en 2014

L’office statistique de l’Union européenne (Eurostat) a estimé lundi que les émissions de dioxyde de carbone (CO2) provenant de la combustion de combustibles fossiles [1] ont diminué de 5,0% dans l’Union européenne (UE) en 2014 par rapport à l’année précédente.

Les émissions de CO2 contribuent fortement au réchauffement de la planète et représentent environ 80% de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre dans l’UE. Elles sont influencées par des facteurs tels que les conditions climatiques, la croissance économique, la taille de la population, les transports et les activités industrielles [2].

Diverses initiatives de l’UE en faveur de l’efficacité énergétique visent à réduire les émissions de CO2 et autres gaz à effet de serre. Il convient de noter également que les importations et exportations de produits énergétiques ont un impact sur les émissions de CO2 dans le pays où les combustibles fossiles sont brûlés : par exemple, le charbon importé entraîne une augmentation des émissions, tandis que l’électricité importée n’a pas d’effet direct sur les émissions du pays importateur mais affecte le pays exportateur dans lequel elle a été produite.

Ces premières estimations [3] pour 2014 des émisions de CO2 issues de la consommation d’énergie sont publiées par Eurostat.

Plus fortes réductions des émissions de CO2 en Slovaquie et au Danemark

Selon les estimations d’Eurostat, les émissions de CO2 ont diminué en 2014 dans quasiment tous les États membres de l’UE, hormis en Bulgarie (+7,1%), à Chypre (+3,5%), en Lituanie (+2,2%), en Finlande (+0,7%) et en Suède (+0,2%). Les baisses les plus marquées ont été observées en Slovaquie (-14,1%) ainsi qu’au Danemark (-10,7%), suivis de la Slovénie (-9,1%), du Royaume-Uni (-8,7%) et de la France (-8,2%).

Pour Eurostat, les émissions de CO2 ont baissé dans l'UE en 2014

[ Cliquez sur l’image pour zoomer ]

 

Pour Eurostat, les émissions de CO2 ont baissé dans l'UE en 2014

 

1. Les emissions de CO2 issues de la combustion des déchets non-renouvelables ne sont pas incluses.
2. Des informations complémentaires sont disponibles dans un article (en anglais) de “Statistics explained“ sur le site web d’Eurostat (ici)
3. Ces premières estimations sont basées sur les statistiques mensuelles de l’énergie. Des informations détaillées s’agissant de la méthode de calcul des premières estimations des émissions de CO2 peuvent être consultées sur le site web d’Eurostat (ici)

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "Pour Eurostat, les émissions de CO2 ont baissé dans l’UE en 2014"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Steph
Invité

Comment ? Mais l’Allemagne et le Danemark, deux pays a forte capacité eoliennes abaissent leurs emissions de GES ? Inacceptable, ca detruit tout l’argumentaire des pro-nuke, je vous prierai de rapidement occulter ces chiffres.

climax1891
Invité

Ce sont les chifffes Depuis 1990, en Allemagne, les émissions de CO2 liées à la consommation d’énergie ont diminué. 1990 : 979.6 millions de tonnes 2012 : 768 millions de tonnes En revanche, les émissions de CO2 du secteur production d’électricité et de chaleur sont restées stables. 1990 : 339 millions de tonnes 2012 : 329.5 millions de tonnes

Lionel-fr
Invité
L’affirmation “n’a rien à voir avec les éoliennes” est excessive En janvier 2011 l’Allemagne produisait peu ou prou 18 GW constants d’électricité nucléaire. Après la fermeture de 7 centrales consécutive à Fukushima, la filière nuke n’en produit plus que 10GW soit une baisse approx. de 44% Malgré cela , on constate une baisse des émissions sur la période 1990 2012. Le rôle des éoliennes aura consisté à “digérer” cette baisse très importante du nucléaire et on sait que ça va continuer.. Moins de CO2 donc , mais aussi moins de déchets nucléaires ! Evidemment , si on ne regarde qu’un… Lire plus »
Luis
Invité

¤ La différence est importante d’une année sur l’autre dans la production d’électricité en Allemagne. En TWh pour 2013 et 2014 : – Lignite : 160,9 et 155,8 (-3,2%) – Charbon : 121,7 et 109,0 (-10,4%) : pourtant, le prix mondial a baissé – Gaz . . : 67,5 et 58,3 (-13,6%) – Pétrole : 7,2 et 6,0 Ensemble des énergies renouvelables : 152,4 et 160,6 TWh : plus que le lignite seul dont éolien : de 51,7 à56,0 TWh et solaire de 31,0 à34,9 TWh.

Tech
Invité

dans votre défense à tout crin du nuke vous en devenez pathérique! les messages de lyonel et luis qui suivent le votre vous prouvent le contraire, mais vous persistez. l’allemagne fait donc mieux, mais pour vous ce n’est pas assez !!! si il rééditent l’année prochaine ce qu’ils viennent de faire, cela voudrait dire qu’il seraient à même de supprimer presque totalement le nucléaire et en plus de réduire leurs émissions! qui ne signerait pas pour un tel scénario?

seb
Invité

Est ce que c’est du à un climat plus clément en 2014 ou bien à une vraie réduction structurelle ? Eurostat ne pourrait pas nous fournir ces données corrigées des variations saisonnières ? ce serait plus parlant…

Reivilo
Invité

Les émissions de CO² sont également très liées à l’évolution de l’activité industrielle et plus globalement du PIB, mais aussi à la croissance démographique La comparaison Allemagne/France doit donc prendre en compte ces facteurs (+ sur le PIB – sur la démographie) dans le crédit à apporter aux choix de l’Allemagne en terme de consommation d’énergie. Moins de CO² et une diminution des productions de déchets radioactifs dans ce contexte, avec une activité industrielle croissante , c’est de toutes façons un très beau résultat.

Sicetaitsimple
Invité

Ce serait interessant d’avoir une comparaison Allemagne/France par tête de pipe et par unité de PIB…. Ca doit bien exister, non? Bon, sur le fond, les résultats européens sont globalement bons, mais effectivement les températures moyennes ont dû jouer.A confirmer dans la durée.

O.rage
Invité

Pour l’électricité et la chaleur, basé sur les chiffres de la world bank, y a ça :

Sicetaitsimple
Invité

Pour l’électricité y’a pas photo! Mais mon “interrogation” avait surtout un but pédagogique, c’est que Reivilo cherche lui-même les chiffres de CO2/capita et de CO2/unitéGDP….. Je n’ai pas trouvé de synthèse récente et homogène aux valeurs d’Eurostat, mais ça doit bien exister(pas les mêmes années, GGH et non CO2,…) Par contre je connais le classement et l’Allemagne n’est pas prète de rattraper à court terme son “retard”, sur ces deux indicateurs.

Reivilo
Invité
C’est vraiment très gentil de votre part de vous préoccuper de mon éducation, voilà donc les résultats de mes recherches : On peut donc trouver dans cette étude très complète et relativement récente un comparatif France/Allemagne, avec toutes sortes de courbes d’évolution des émissions CO² et CH4/Capita depuis 1990 (réf. Kyoto) dans l’industrie, le résidentiel, le tertiaire avec toutes les explications nécessaires. Si on prend par exemple l’évolution des émissions CH4 sur la période, la France les a fait diminuer de 22% quand l’Allemagne les a réduit d’un facteur 2,17 (y’a pas photo pourrai-t-on dire). Un très gros travail a… Lire plus »
Reivilo
Invité

Les chiffres et courbes Global Chance sont issus de données brutes vérifiables. Leur interprétation et les commentaires qui suivent n’engagent effectivement que leur auteur. Sur le graphique que vous publiez on peut facilement voir que la pente de décroissance du CO² émis par habitant est 2 fois plus forte pour nos voisins. L’écart était quasiment du simple au double en 91 et se réduit nettement à 2007. Mais il serait intéressant (à titre pédagogique) que M. 6CT nous trouve un petit graph avec la suite de la tendance 😉

Reivilo
Invité

L’important c’est la tendance depuis la prise en compte du dérèglement climatique. Hors que ce soit par unité de PIB ou par tête de pipe, la décroissance est plus forte en Allemagne depuis 15 ans qu’en France. D’accord avec vous pour dire que tout ça ne va pas assez vite que ce soit en France, en Allemagne ou dans les autres pays “développés”, mais changer un modèle de consommation d’énergie ne se fait pas en un claquement de doigt.

climax1891
Invité
Sicetaitsimple
Invité
ce n’est pas moi qui ai introduit le débat sur “per capita” et “per GDP”, même s’il est bien entendu pertinent. Mais bon, les chiffres Global Chance 2007 sont parlants, même si ça a peut-être un peu évoluéé depuis. Ensuite, il faut faire attention au choix “approprié à sa démonstration”” d’une période de référence. Il n’est pas anormal que l’étude Global Chance commence en 90 car c’est l’année de référence des émissions pour Kyoto, mais si vous aviez la comparaison France Allemagne pendant la période 80/90, où environ 2/3 du parc nucléaire français a été mis en service, ça vous… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Vous dites:”L’important c’est la tendance depuis la prise en compte du dérèglement climatique. Hors que ce soit par unité de PIB ou par tête de pipe, la décroissance est plus forte en Allemagne depuis 15 ans qu’en France.” Ca me rappelle un phrase de Bachoubouzouc qui disais en gros même si j’ai oublié les termes exacts “il est plus facile pour un fumeur en surpoids qui fait 20s (valeur au pif) au 100m de gagner une seconde que pour Usain Bolt de gagner la même seconde. Alors soyons clairs, l’Allemagne fait des efforts, à sa façon, avec des résultats même… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

pour avoir permis etc etc… Pour arriver à 22 Milliards d’euros/an…. J’ignorais que l’Allemagne se repeuplait à une telle vitesse!

Sicetaitsimple
Invité

Qui a dit que la France devrait diminuer ses émissions par 4? Ce sera peut-être par 2, par3, par 5, par 10? Et tout dépend de l’échéance. L’important ce serait d’avoir une valeur cible raisonnable et révisable ( per capita, per unité de PIB) vers laquelle les différents pays convergeraient dans le long terme ( à la baisse pour les pays développés, à la hausse pour les pays en développement). En attendant si on ne considère qu’Allemagne et France qui sont quand même assez comparables en termes de niveau de vie, c’est clairement l’Allemagne qui doit arreter de fumer….

Dan1
Invité

Eurostat nous dit ce que l’on sait déjà : il y a une différence entre l’affichage médiatique et la réalité du terrain. S’agissant de l’Allemagne, j’ai souvent communiqué les tableaux d’émission de CO2 : Au bilan, les Allemands sont toujours largement devant les Français en matière d’émission de GES par habitant en 2013 : 12 tonnes pour un allemand 8 tonnes pour français On ne pourra pas les rattraper.

wpDiscuz