Pourquoi diable, un quadricoptère a survolé 150 maisons à Chelles (77) ?

Du 3 au 7 mars, les habitants de la ville de Chelles (77) ont pu observer un curieux engin se balader dans le ciel et entreprendre une thermographie, une opération désormais connue qui consiste à prendre des photos thermiques permettant d’identifier la déperdition de chaleur des logements.

A une nuance près tout de même ! Cette action de sensibilisation menée par GrDF a été réalisée par un drone ou plus précisément par un quadricoptère. Il a couvert les quartiers des Coudreaux et de la Grande Prairie qui représentent environ 150 maisons construites dans les années 1980.

La déperdition thermique constitue une perte de chaleur détectée sur un bâtiment, généralement concentrée sur la toiture et les façades. Lorsqu’un logement est mal isolé, ces déperditions sont importantes et entraînent une surconsommation d’énergie et des factures de chauffage élevées… Ainsi les chellois concernés avaient l’opportunité d’agir réellement pour une meilleure isolation de leur habitat, de réduire leur facture d’énergie et de limiter leurs émissions de gaz à effet de serre.

Comme le montre la vidéo ci-contre, l’hélicoptère miniature (4 kg) est composé de 4 hélices et emporte avec lui un appareil photo thermique. Sa précision permet au final une analyse personnalisée, maison par maison. L’utilisation du quadricoptère, qui nécessite des autorisations administratives doit être parfaitement sécurisée. L’engin reste piloté par une personne au sol et vole à une altitude d’environ 15 à 20 mètres.

De plus, pour que les conditions d’une thermographie soit précise et fiable, il faut un certain nombre de conditions :

► Une différence de température entre l’extérieur et l’intérieur du bâtiment supérieure ou égale à 10°C
► Un bâtiment chauffé et sans fenêtres ouvertes
► L’absence de rayonnement solaire direct
► Un temps clair et sans vent

La thermographie aérienne s’avère être un outil de diagnostic "innovant, rapide et performant". Elle permet de visualiser les éventuelles déperditions de chaleur des bâtiments, à travers les températures des toitures et des façades dans un temps très court.

Le gestionnaire du réseau de distribution de gaz précise avoir réalisé plus de 1.000 thermographies à ce jour sur le territoire. Il a constaté qu’un tiers des logements analysés étaient mal isolés.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Pourquoi diable, un quadricoptère a survolé 150 maisons à Chelles (77) ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
pierreerne
Invité

Ce genre d’opération, fabriquée pour que les politiques qui payent avec l’argent des contribuables puissent dire qu’ils-font-quelque-chose-pour-l’environnement (on ne sauve plus la planète maintenant, c’est démodé). En réalité, les thermographes vous montreront que si vous n’avez pas isolé votre toit, vous perdez des calories. Chose que vous auriez pu découvrir plus simplement en montant sous votre toit. (Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?) La bêtise des gens est telle dans ce domaine, qu’ils seront très contents de payer pour le vol du drône. Lamentable.

Blu
Invité
Effectivement il y a d’autres moyens de voir qu’une toiture est mal isolée, mais avec un vol de drone on couvre un grand nombre de maisons, ce qui permet d’avoir une vue globale des toitures les plus déperditives, et d’aller sensibiliser les personnes concernées. Il y a beaucoup de gens qui ne pensent absolument pas à leur isolation, leur montrer la carte où on voit que leur toit perd plus que ceux des voisins me parait un bon moyen d’engendrer une prise de conscience. Et le prix du vol de drone n’est peut-être pas si élevé que ça par rapport… Lire plus »
gaga42
Invité
Bien sur que les proprios savent si leur maison est isolée ou pas, mais l’est-elle bien? Combien de maisons ont une isolation laine de verre afaissée, avec de grandes déperditions sur le faitage ou en haut des murs? ou détériorée par des animaux? (j’ai vu ça avec une vieille isolation de laine minérale, je n’ose imaginer ce que cela aurait été avec une laine végétale ou animale…). Par ailleurs, monter sur un toit n’est pas à la portée de tout le monde, et c’est en général insuffisant, il faut aussi s’attaquer à la couverture pour voir l’état de l’isolation… Ceci… Lire plus »
Herve
Invité
Le plus efficace c’est déja de pouvoir séparer sa conso de chauffage du reste des consos, car ça englobe tout. En fonction de la taille de la maison, et de son occupation, on peut en déduire ou on en est, en moyenne en € de chauffage au m². Ensuite, il reste a savoir qu’elle est l’origine des déperditions: – Comportement des habitants – Mauvais état de l’isolation – Mauvais état de l’étanchéité – Ponts thermiques. La thermographie permet de constater l’emplacement des ponts thermiques et parfois les zones ou l’isolation est défaillante. Par contre c’est plus difficile d’en tirer des… Lire plus »
Lionel-fr
Invité
Pour la toiture, il y a aussi la neige tout simplement. Il suffit de regarder où elle fond en premier pour identifier le plus souvent l’emplacement d’une cloison qui fait pont thermique. Si elle fond très vide alors quelle reste sur les toits alentour, quelques rouleaux de fibres peuvent sauver quelques ronds au proprio, mais aussi sur le commerce extérieur de l’état. L’état est donc interressé au premier chef par les fuites de chaleur lorsque le chauffage est au gaz ou au fuel. Un drone coute des ronds de carottes comparé à un aéronef habité. Un mois de salaire et… Lire plus »
Herve
Invité

Oui Lionel, d’ailleurs vu le mode qui bosse sur les drones, faudrais plutot bosser sur un système CIWS anti drone +/- civil à installer sur les maisons. (L’equivalent du militaire mais qui balance des tartes à la crème à 30m) Il va y avoir un gros marché pour ça dans quelques temps.

Jsf
Invité

Je ne pense pas que l’on puisse conclure quoi que ce soit de ce type de mesure : – des combles perdues mal isolées mais très ventilées ne vont pas apparaitre déperditives puisque la température dans les combles sera sensiblement celle de l’extérieur – alors que des combles aménagées relativement isolées apparaitrons donc plus déperditives que l’exemple précédent Bref. on peut peut-être en tirer des infos, mais cela ne va pas être simple. Et surtout ça coûte combien pour enfoncer des portes ouvertes?

wpDiscuz