Poweo obtient un statut d’opérateur intégré

Poweo devient le premier opérateur alternatif d’électricité à disposer en propre d’une centrale thermique en état de fonctionnement. En effet, la centrale à Cycle Combiné au Gaz Naturel (CCGN) située à Pont-sur-Sambre dans le Nord a produit ses premiers mégawattheures.

Au mois d’avril, la centrale de Pont-sur-Sambre a connu une étape clé avec son « premier feu » et l’injection de ses premiers mégawattheures sur le réseau national de transport d’électricité. Dans les prochains mois la centrale connaîtra une phase de montée en puissance et de rodage.

La CCGN qui fonctionne à 100% au Gaz Naturel a été conçue et réalisée par Siemens. Ce dernier en assurera également la maintenance. La mise en service commerciale sera effective vers la fin de l’été 2009.

Le chantier aura duré plus de deux ans et mobilisé jusqu’à 600 ouvriers.

Avec la mise en service de cette unité d’une puissance de 412 MW, la capacité de production électrique de Poweo atteint les 500 MW, en tenant compte des parcs éoliens et barrages hydroélectriques déjà en service.

Le portefeuille de projets de POWEO comprend également une centrale CCGN à Toul (Meurthe-et-Moselle), pour laquelle ont déjà été obtenus le permis de construire et l’autorisation d’exploiter, et une autre à Blaringhem (Pas-de-Calais) pour laquelle des études préliminaires sont en cours.

Poweo, avec son nouveau statut d’opérateur intégré vient donc de prendre une longueur d’avance sur son concurrent le plus proche à savoir "Direct Energie".

Ce dernier a récemment indiqué vouloir lui aussi construire une centrale à cycle combiné à gaz d’une capacité de production de 800 MW, sur le site Europole II de Sarreguemines mais pas avant 2010.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Poweo obtient un statut d’opérateur intégré"

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Ananke
Invité

« Le chantier aura durée plus de deux ans et mobilisé jusqu’à 600 ouvriers. » Relisez-vous, de grâce !

Dan1
Invité

Pour assurer la rentabilité d’une telle installation, faut-il « tourner en base » ? Combien d’heures annuelles de fonctionnement au minimum ?  Si oui, quel est l’intérêt de se lancer en France dans une « compétition » aux grosses centrales à gaz, même très performantes ?

Denlaf
Invité

Évidemment mes priorités concernant les moyens de produire de l’énergie électrique ne concernent pas les combustibles fossiles. Cependant, les choses étant ce qu’elles sont, je comprends que tous ne sont pas forcément en mesure d’exploiter les énergies vertes comme l’hydroélectricité, le photovoltaïque, l’éolien, la géothermie où la biomasse. Ma consolation réside dans le fait que le gaz naturel (pour ne pas dire le méthane) est moins dommageable pour l’environnement que les combustibles nucléaires, le pétrole et le charbon. Davantage sur les énergies renouvelables sur mon blog : http://www.denis-laforme.over-blog.com

Dan1
Invité

Vous ne répondez pas à ma question mais vous m’envoyez vers votre blog. Je change de question : depuis le temps que vous faites de la publicité pour votre blog, combien de clients avez vous enregistrés ? Etes vous bien sûr que le gaz électrogène est moins dommageable pour l’environnement que le combustible nucléaire ?