Poweo revient à la charge contre les tarifs régulés

Dans une nouvelle étude publiée aujourd’hui, l’opérateur Powéo avance plusieurs propositions pour renforcer la concurrence en France.

"L’offre d’opérateurs alternatifs reste encore très peu développée", constate au préalable l’étude, qui met en cause les "contraintes réglementaires" dont souffriraient les opérateurs. L’étude, réalisée par le cabinet Altermind, s’en prend également à la concentration des marchés de détail et de gros. "Un seul acteur [réalise] 90% de la production et 90% de la vente au détail", souligne-t-elle.

Pour permettre l’accroissement de la concurrence, Powéo préconise la suppression totale des tarifs réglementés pour les entreprises "tout en les maintenant, dans le moyen terme, à leur niveau actuel pour les ménages."

Concernant le marché de gros, Powéo invite les pouvoirs publics à encourager les "investissements de nouveau entrants sur le territoire français", notamment en renforçant les interconnexions vers l’étranger, et en séparant les activités de régulation et d’entretien du gestionaire de réseau RTE.

Enfin, l’étude prone une ouverture du monopole "de fait de l’opérateur historique" en matière de nucléaire. Selon elle, EDF devrait être contrainte de "céder certaines parcelles".

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Poweo revient à la charge contre les tarifs régulés"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Changaco
Invité

J’avoue que cette obsession de la concurrence libre et non faussée est un des gros problème de l’Europe. Le système du tarif réglementé fonctionne très bien alors pourquoi le supprimer ? Si c’est juste pour que les actionnaires de Poweo s’en mettent plein les poches je dis non merci …

Sylvain
Invité
Il est clair que le tarif régulé représente le frein numéro 1 à une véritable concurrence chez les fournisseurs (RetailCo). Le fameux tarif réglementé, dénué de toute réalité économique (au contraire à terme du grand méchant “tarif du marché” qui fait peur) ne perdurera pas pour la simple et bonne raison qu’il est fondamentalement dénué de toute réalité et de tout sens dans un monde libéralisé. Le tarif régulé est un bonbon pour les anti-libéralisation, qui fond et qui aura disparu dans les quelques années à venir.Pour ce qui est de la question de la séparation d’EDF et de son… Lire plus »
Dan
Invité
Pour Sylvain : En économie comme ailleurs, il existe des dogmes. Pourquoi le tarif régulé est dénué de toute réalité économique ? Est-ce que le prix du kWh EDF est décorrélé des coûts de production ? Quel est l’intérêt pour le consommateur d’avoir recours partout et tout le temps à la concurrence soit disant libre et non faussée ? Est-ce que les prestations en régie sont moins bonnes pour le citoyen (voir le cas de l’eau ? On peut très bien vivre dans une société libérale (aucune ne l’est totalement) et garder les systèmes qui marchent bien. Qu’est-ce que j’ai… Lire plus »
Ret
Invité

Le système actuel sépare déjà trop le producteur EDF du réseau RTE. L’équilibre du système électrique est mise en péril 20 fois par jour à cause de ce système stupide (réaction de conduite du réseau prise trop lentement car acteurs séparés) Un jour on aura un bon black out, qui entrainera probablement un incident nucléaire dans la foulée : quand on sais qu’EDF cherche maintenant comme les autres à remplir les poches de ses actionnaires plutot qu’a maintenir en bon état les systèmes de sécurité des centrales…

Diego
Invité

Ce n’est pas au contribuable français (actionnaire principal de GDF), ni aux actionaires des différents acteurs de l’énergie en France, de subventionner la consommation d’une énergie fossile polluante comme le gaz, par le fait que les tarifs réglementés sont maintenus à un niveau artificiellement bas, dans un but purement électoraliste.

Dan
Invité

Dites moi comment nous subventionnons EDF et GDF et pour combien chaque année ?

Benoit
Invité

Energie nucléaire et système libéralisé de concurrence sont contradictoires: le nucléaire doit être planifié à très long terme (suivi du stockage des déchets sur des siècles notamment), alors que les acteurs d’un système libéralisé concurrentel visent le gain à court terme et n’ont rien à faire de la santé des générations futures.

Dan
Invité

Au 20ième siècle, nous nous sommes beaucoup préoccupés du bien être des générations futures vis à vis des irradiations potentielles à très très long terme des déchets nucléaires. Tout bien réfléchi, cette crainte était peut être exagérée car avec les émissions massives de CO2, passées, actuelles et futures, le problème des générations futures sera probablement plus immédiat et il se pourrait bien que dans un siècle, nos arrières petits enfants ne pensent plus du tout aux déchets nucléaires… tout accaparés à essayer de baisser le thermostat de la terre ! A chaque génération ses problèmes.

Julien
Invité
Pourquoi l’Europe souhaite l’ouverture des marchés de l’énergie ? Pour faire baisser les prix … là on est d’accord. Les tarifs réglementés n’empèchent pas la concurrence ils empèchent les spéculateurs et les investisseurs de gonfler les prix. Grace aux tarifs réglementés, les moyens de productions peu couteux en investissement et dont la production est chère ne sont pas rentables. Il faut juste que ces tarifs soient accompagnés d’une vision long terme sur l’investissement. Pourquoi ne pas créer un secrétaire d’état aux investissments pour garder une cohérence dans les différents projets sur le sol français. ps: en quoi l’interconnexion avec le… Lire plus »
Clodo
Invité

POWEO réclame des “parcelles” de nucléaire… compte tenu des nombreuses contraintes qui pésent sur l’exploitation de l’énergie nucléaire – sécurité – traitement des déchets – protection des processus – indépendance énergétique – etc…il apparait extrèmement dangereux de confier, et de disperser, à des opérateurs privés ce type de production. cela viendrait aggraver une situation déjà complexe dans le monde actuel…et futur.

Dan
Invité
Ceux qui prônent la supériorité absolue de la dérégulation, du privé et autres doctrine et figures de style, n’oublient jamais de s’appuyer sur des structures solides bâties patiemment pendant des dizaines d’années sous l’égide de l’Etat. dans certains domaines, on peut jouer sans trop de craintes. Dans le domaine hyperstratégique de l’énergie, il serait que l’Etat reste le maître et décide sereinement de ce qu’il veut où ne veut pas confier aux sociétés privées. La concurrence doit rester un outil au service des citoyens et ne pas se transformer en viol collectif et vol collectif (se faire revendre ce que… Lire plus »
Stef
Invité

pour sylvain il serait bon de se renseigner car en ce qui concerne EDF et le reseau RTE il y a dans les faits une réelle séparation . par ailleur même les gros producteurs concurents à EDF ont noté qu’il n’y avait aucun traitement de faveur pour EDF vis à vis d’eux et qu’ainsi l’égalité de traitement était réelle. ces mêmes concurents ont demandé à la commission européenne de ne rien changer au fonctionnement actuel étant donné qu’il fonctionne bien…

Olivier
Invité

Je pense que la crainte de vendre des parts du nucléaire à des opérateurs alternatifs tels que POWEO n’est pas justifiée tant les contrôles sont rigoureux à ce niveau. En effet la gestion du nucléaire peut et serait la même si POWEO en avait la possession. Il ne faut pas s’écarter du point de vue commercial car ici il en est le seul sujet…

Dan
Invité

Trois documents à lire pour voir la complexité du débat : 1) Article de Marcel Boiteux “les ambiguités de la concurrence” 2) l’annexe au PV de la séance du Sénat le 25 septembre 2007 disponible sur le site suivant : 3) L’article question d’Europe N° 95 “Idéologie communautaire vs. réalisme national ? L’épineux problème des tarifs d’électricité” disponible sur le site suivant : L’intérêt de la concurrence dans le domaine de l’électricité ne sera pas simple à expliquer aux français et une oukase de l’Europe, ne serait pas exempte de risque politique.

Luky
Invité

J’ai un abonnement à un opérateur francais de téléphonie mobile (je viens de le prendre). Constat pour mon abonnement tous les opérateurs fournissent le même prix et prestation. Tiens c’est bizarre ! Je viens d’aprendre part la radion qu’en afrique ce forfait est trois fois moins chère. Encore bizarre. Ou est la “saine concurrence” ?. Faut’il essayer avec l’éléc?

Dan
Invité
La première constatation est que la concurrence libre et non faussée n’existe qu’en théorie. Les ententes ou tout simplement la non compétition si le gateau est suffisant sont tout de même largement répandues. Sans remettre en cause le pouvoir de la concurrence dans certains domaines et sa capacité à augmenter les richesses matérielles, il ne faut pas en faire un dogme intangible car alors on a tous les inconvénients… du dogmatisme. On “gagne” la rigidité du dogmatisme et on perd la souplesse de la concurrence ! D’autre part, il y a des secteurs ou la concurrence ne peut pas grand… Lire plus »
Fxa
Invité
Je pense qu’ils réussiront à obtenir une partie du gâteau que nous avons payé au cours des 50 dernières années. Car par un tour de passe-passe intellectuel ils feront avaler la couleuvre au Peuple en disant que les prix baisseront (car concurrence) et que cela créera des emplois. (Bizarre, alors qu’ EDF dégraisse en arrivant à produire autant…). C’est le même schéma pour certaines concessions d’autoroute. Le Peuple finance l’outil une fois, puis le repaie de nombreuses fois à des actionnaires privés qui ne jouent même pas la carte sociale puisque les Hommes sont remplacés par des automates.Bref, pour en… Lire plus »
wpDiscuz