Précision sur la centrale de co-génération d’Alstom

Alstom vient de remporter auprès du producteur d’électricité européen E.ON un contrat de 580 millions d’euros pour la réalisation clé en main d’une centrale à cycle combiné en co-génération* de 1275 MW, qui sera implantée dans l’île de Grain (Kent) au Royaume-Uni. A cette commande s’ajoute un contrat de service à long terme conclu avec E.ON pour une période de douze ans.

Le contrat, qui s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme de remplacement des centrales britanniques, est le premier remporté par Alstom auprès d’E.ON pour une centrale à cycle combiné de technologie GT26 clé en main. Il intervient deux ans après le rachat par E.ON de la centrale à cycle combiné d’Enfield, au nord de Londres, construite par Alstom avec la même technologie.

Alstom va fournir une prestation totalement intégrée, comprenant l’ingénierie, la fourniture des équipements et la construction de la centrale. Cette unité sera constituée de trois groupes composés chacun d’une turbine à gaz GT26, d’une turbine à vapeur et d’un turbo-alternateur à haut rendement. La chaleur résultant de la production d’électricité sera récupérée par une usine de liquéfaction de gaz naturel, voisine de la centrale, qui l’utilisera pour ses propres besoins.

A ce jour, 81 turbines de type GT24/GT26 sont en service dans le monde et totalisent 2,2 millions d’heures d’exploitation. Sur l’ensemble de ce parc, six turbines GT26 fonctionnent actuellement au Royaume-Uni, avant la mise en service, début 2009, de la centrale de Langage qu’Alstom construit dans le Devon et qui sera équipée de 2 turbines GT26.

Philippe Joubert, Président d’Alstom Power Systems, a déclaré : « Nous sommes particulièrement satisfaits qu’E.ON ait choisi Alstom pour ce contrat sur la base des excellentes performances que la centrale d’Enfield enregistre grâce à notre technologie. Nous tenons également à souligner que la centrale à cycle combiné en co-génération de Grain aura un impact limité sur l’environnement grâce à un rendement supérieur à 70%, contribuant ainsi à réduire les émissions de CO2. »

* La co-génération permet, à partir d’un seul combustible, de produire proprement et en toute fiabilité à la fois de l’électricité et de la chaleur. Les calories perdues dans une centrale conventionnelle sont dans le cas de la co-génération utilisées pour produire de l’énergie thermique. Cette énergie permet la climatisation ou le chauffage de bâtiments ou d’immeubles. En recyclant ces calories, la co-génération permet également d’obtenir des rendements plus élevés et de réduire ainsi les émissions d’oxydes d’azote, d’oxydes de soufre, de mercure, de poussières et de gaz carbonique, principal gaz à effet de serre associé au changement climatique.

Partagez l'article

 



   

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz