Enerzine

Premier bilan encourageant pour l’éco-pastille

Partagez l'article

Le système de "Bonus-Malus" instauré par le Ministère de l’Environnement le 1er janvier dernier semble porter ses premiers fruits.

C’est en tout cas ce que constate le ministère, qui rapporte une baisse de 70% des ventes de véhicules soumis au malus, émettant plus de 160 grammes de CO2 au km parcouru.

Au contraire, les voitures les plus vertueuses ont vu leurs ventes augmenter de 37 à 38% au mois de février. Cette hausse concernen aussi bien les véhicules émettant moins de 120 g/km et moins de 110 g/km.

Ces chifrfes mis en valeur par le ministère sont néanmoins à prendre avec précaution, étant donné que l’annonce de la mesure avait suscité une accélération des achats des véhicules les plus polluants avant sa mise en place.

Il n’en reste pas moins que les Constructeurs français se félicitent de la bonne santé du marché en février, et estiment que la mesure a permis aux marques françaises, disposant de davantage de modèles ‘propres’, de gagner des parts de marché par rapport à leurs concurrents étrangers.

Sur une croissance globale de 11,1% au mois de février, les ventes de constructeurs français, PSA en tête, ont progressé de 14,1%, contre 7,6% pour les marques étrangères.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Premier bilan encourageant pour l’éco-pastille"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Mac
    Invité

    Ils n’en reste pas moins que ce systeme aberrant favorise les diesels qui émettent beaucoup de Nox, un des polluants les plus nocifs pour l’homme, et de particules! Faire la chasse au CO2 c’est bien, mais en asphyxiant les citadins, c’est moins bien…

    wpDiscuz