Premier site de production carboneutre pour Alstom

Hasard ou non du calendrier qui correspond avec la visite du président chinois Hu Jintao en France, Alstom a inauguré hier son nouveau centre de production d’équipements hydroélectriques à Tianjin en Chine.

L’énergie hydroélectrique représente 22 % de la capacité de production d’électricité du pays et connaît une progression de 15 GW par an.

A terme, le nouveau site baptisé Alstom Hydro China (AHC) remplacera totalement l’ancienne usine Tianjin Alstom Hydro (TAH) en Chine. Sa construction comporte deux phases principales, la première tranche étant d’ores et déjà opérationnelle. Pour garantir le transfert progressif de la charge de travail vers le nouveau site de production, l’installation existante d’Alstom TAH restera opérationnelle jusqu’à ce que la seconde phase du projet soit totalement terminée.

Cette nouvelle installation représente un investissement d’un milliard de yuans (soit un peu moins de 110 millions d’euros). Il s’agit du premier site de production carboneutre d’Alstom en Chine. Le site est conçu pour garantir une forte efficacité énergétique, avec double isolation, systèmes de récupération d’énergie, système de chauffage et de refroidissement par géothermie consommant 43 % d’énergie en moins, recyclage des eaux de pluie et panneaux photovoltaïques permettant de fournir de l’énergie pour le chauffage, le refroidissement, l’éclairage et la ventilation à l’ensemble de l’usine. En outre, des verrières permettront de tirer parti au maximum de la lumière naturelle.

Premier site de production carboneutre pour Alstom

L’efficacité énergétique des bâtiments est inscrite au rang des priorités du gouvernement chinois pour lui permettre d’atteindre son engagement de réduction de 40-45% des émissions de CO2 par unité de PIB d’ici à 2020 par rapport au niveau de 2005, après sa promesse de 20 % de réduction d’ici à 2010.

AHC présentera une superficie totale de près de 250 000 m² et une capacité de production de 20 % supérieure à celle de l’ancienne usine. Le nouveau site sera en mesure de produire jusqu’à 30 groupes turbo-alternateurs par an avec une gamme de puissance allant de 20 à 1000 MW.

La nouvelle installation hébergera le Global Technology Centre, où Alstom mènera ses activités de R&D et testera les turbines développées pour ses clients. Il s’agit du troisième Global Technology Centre d’Alstom Hydro dans le monde, après l’ouverture en 2008 des centres de Grenoble (France) et de Vadadora (Inde).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Premier site de production carboneutre pour Alstom"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
imagreen
Invité

Il s’agit là d’une très belle usine et “carboneutre” apparemment…dommage que nous n’avons plus de gros projet de construction d’usine en France. Car ce sont des usines de production qui permettent de maintenir l’emploi localement…Espérons que nous y enverrons quelques ingénieurs…

wpDiscuz