Première centrale hybride expérimentée en Allemagne

L’Allemagne a mis en service lundi une centrale d’un nouveau genre : à partir du vent et de biogaz, elle génère de la chaleur et de l’électricité. Lorsque la production éolienne est plus forte que la demande, de l’hydrogène est produit pour stocker l’électricité.

Inaugurant cette centrale pilote dans le Brandenbourg,  la chancelière Angela Merkel a parlé d’un "projet d’avenir" : "Pour relever le défi d’une alimentation adaptée aux besoins des énergies renouvelables, la centrale électrique hybride est la solution toute trouvée."

Les trois éoliennes offriront une puissance de 6 MW. Lorsque la production sera supérieure à la demande, un électrolyseur de 500 kw sera mis en marche pour produire de l’hydrogène. Celui-ci sera utilisé, en complémente du biogaz, pour pallier aux insuffisances de la production électrique et garantir la continuité de la production électrique.

Le projet représente 21 millions d’euros d’investissement et sera raccordé au réseau en 2010.

Partagez l'article

 



Articles connexes

4
Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Koko
Invité
Koko

Pas trop tôt, à quand une généralisation du stockage des énergies renouvelables sous cette forme ou celle des retenues d’eau ?

Momo
Invité
Momo

Petit a petit , pas de panique …il y a des tas d’autres solutions ( theoriques ) pour cela … et il va falloir attendre les resultats concrets ( apres 2010 donc ) de cette experimentation pour en tirer des conclusions …. et puis trouver les X fois 21 millions d’euros par 6 MW installes …Meme si les prix baissent petit a petit …. calculez donc ce que cela ferait si on choisisait de remplacer par ce systeme les 60 Gw ( environ ) de puissance deja installes , rien qu’en France …Bon vent a ts. ces projets , et… Lire plus »

Denlaf
Invité
Denlaf

Il y a longtemps que je souhaite que l’énergie inutilisée et potentiellement en mesure d’être produite, même si la demande n’est pas au rendez-vous, devrait être emmagasinée sous forme d’hydrogène. C’est la meilleure façon de réussir à combler la demande en énergie électrique lors d’une éventuelle période de pointe. Voir : http://www.denis-laforme.over-blog.com

Babase
Invité
Babase

Cette expérience est bien sur intéressante, mais elle me semble un peu en avance de phase. Vu le niveau de developpement actuel de l’éolien (et PV)actuel et à horizon 10-20ans, on n’est pas pret de voir la production elec enr dépasser la demande sans pouvoir réguler à coté avec des centrales « commandables » classiques (hydro, flamme, biogaz…) et les échanges internationaux. Mais bien sur plus de stockage tampon = plusd’intégration enr dans le mix, meilleur gestion économique aussi.