Près de 14500 modules solaires au pied du Mont Ventoux

La société SOLON SE a célèbré la semaine dernière l’inauguration officielle de ses premières centrales au sol en France**, à Ferrassières, dans la Drôme, région Rhône-Alpes, à une centaine de km d’Avignon.

Sur les terrains de deux anciennes rampes de lancement de fusées nucléaires intercontinentales, la société SOLON Investments (filiale de SOLON SE), a initié, développé et construit deux centrales photovoltaïques clés en main d’une puissance totale installée de 3 mégawatts (MWc).

Les centrales, composées de deux installations distinctes de surfaces respectives de 3,6 et 5 hectares, sont situées à une hauteur de 1 100 mètres au pied du Mont Ventoux et profitent du fort ensoleillement direct des Préalpes provençales. Près de 14 500 modules photovoltaïques polycristallins SOLON Blue 230 ont été installés sur les sites de conversion. L’énergie ainsi produite permettra d’alimenter environ 3 000 personnes par an en électricité renouvelable. Environ 70 personnes ont participé au développement et à la construction des deux centrales.

« Ces projets de centrales démontrent très clairement comment l’énergie photovoltaïque produit de la valeur ajoutée : D’anciennes surfaces militaires sont reconverties en centrales photovoltaïques produisant une électricité respectueuse de l’environnement et qui évitent des émissions de CO2 », selon Stefan Säuberlich, PDG de SOLON SE.

Les terrains des rampes de lancement nucléaires ont été utilisés par l’armée française jusqu’au début des années 1990, puis laissés à l’abandon.

** Les deux Projets ont été développés par le Groupe d’Investissement d’Énergie International et le Groupe Investricity, deux groupes d’investisseurs Irlandais appartenant au groupe Solar Investment.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Près de 14500 modules solaires au pied du Mont Ventoux"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité
tout d’abord, bravo pour la reconversion de terrains, qui étaient auparavant déjà “gâchés” du point de vue du paysage (ah la beauté intrinsèque des rampes de lancement…) ensuite, bravo à la propagande sur les “environ 3000 personnes”, car on peut supposer, l’article ne le précisant pas, que ce genre de projet n’est rentable qu’avec un prix de rachat EDF supérieur aux tarifs produits par la grande maison (écart inclus, mais avec d’autres factuers, dans la CSPE, n’en déplaise à certains). Autrement dit les clichés du genre “soit l’équivalent de la consommation de xxxx foyers”, merci, on a déjà donné (reçu… Lire plus »
michel123
Invité

pour faire (enfin ) la première centrale thermo-solaire à concentration française au lieu de persister dans cette voie photovoltaique de conversion directe. Le prix plus faible bien sûr mais surtout la possibilité d’accumuler la chaleur sous forme de réservoirs pour la transformer en électricité au moment le plus utile et le plus rentable (aux heures de pointe ) Les sels fondus bien connus mais encore plus simple et encore moins onéreux des réservoirs de galets ou de béton dans lesquels circule le fluide caloporteur

Sicetaitsimple
Invité
pas vraiment d’accord avec les intervenants précédents…Le PV est incontestablement une voie d’avenir, parmi d’autres… L’important est qu’il soit canalisé en volume, parce qu’il coute trop cher aujourd’hui pour que son developpement soit laissé sans contrôle à ses partisans. Mais qu’une ancienne base militaire soit reconvertie en ferme PV ne me parait pas et de loin la plus mauvaise uilisation possible. Quant au CSP en France, je suis un peu sceptique quant à son développement…Le PV est telement plus simple et rapide à mettre en oeuvre qu’à mon avis il l’emportera, d’autant que son côût (même si je doute vraiment… Lire plus »
michel123
Invité
Le prix du KW produit est bien entendu important , mais ce n’est pas le plus important. A terme il est probable que le Pv arrivera à baisser le coût des centrales situées en pleine campagne(l’intégration au bâti étant une idiotie qui n’aurait même pas dû être envisagée vu le surcoût obligatoire) Mais persistera le problème majeur : l’accumulation. Cette accumulation nécessite des centrales de pompage turbinage onéreuses à construire , gourmandes en place et dont les sites potentiels ne sont pas si nombreux que ça . De plus construire ces réservoirs risque d’entrainer une levée de bouclier des populations… Lire plus »
Du collectif
Invité
Lors des longues journées nuageuses(un bon nombre fois dans l’année),où le soleil n’est jamais à découvert dans la journée et qu’il n’y a donc que de la lumière diffuse qui se manifeste à travers les nuages,le ‘Solaire thermodynamique à concentration(csp)’ ne fonctionne pas.Mais les photopiles permettent quand même de produire de l’énergie électro-solaire.Donc je me refuse à opposer le CSP au PV.Il y a de la place pour les deux,selon les lieux(opportuns ou non,en fonction des études de possibilités sur un lieu donné),les circonstances,les possibilités d’investissements,etc…N’ayons pas de jugements trop définitivement tranchés entre ces deux voies du Solaire,ça serait vraiment… Lire plus »
Du collectif
Invité

Sans oublier qu’en plus,il existe depuis quelques temps,encore une autre filière,pour le batiment; des panneaux solaires mixtes qui vont faire leur apparition et qui produisent à la fois de l’ECS(eau chaude sanitaire) et de l’électricité.Enerzine en avait déjà signalé l’existence,il y a quelques mois.Alors,il ne faut rien mépriser,ni rejeter car ces types d’innovations enrichissent encore les possibilités de la filière solaire(reste,bien sur,la question des couts et rendements,mais là aussi,tout peut s’améliorer avec un peu de temps). Biocarbs

Sicetaitsimple
Invité
Je suis tout-à-fait d’accord avec vous sur un certain nombre d’avantages (et d’inconvénients) du CSP dont je connais bien les principes. Je dis simplement qu’en France (je parlais bien de CSP en France), la voie me semble plus qu’étroite, simplement pour une raison “d’agilité” du PV…Ca va très vite à installer, les procédures sont beaucoup plus simples (surtout si on parle de stockage pour le CSP), et ça s’installe quasiment n’importe où, en petite ou en grande taille, quelque soit la forme du terrain. Simplement, il coûte trop cher aujourd’hui. Mais son potentiel de baisse est certainement supérieur à celui… Lire plus »
wpDiscuz