Enerzine

Prix de l’électricité : « Gare aux bonnes nouvelles en trompe l’oeil »

Partagez l'article

Alors que la Ministre de l’Ecologie a indiqué hier vouloir "effacer" la hausse de 5% du tarif réglementé d’électricité prévue au 1er août, UFC-Que Choisir appelle le gouvernement à border juridiquement cette annonce dans les plus brefs délais, par une réforme concertée de la méthode de calcul.

Pour l’association de défense des consommateurs, cela permettrait d’éviter de nouveaux camouflets juridiques aux conséquences désastreuses pour les consommateurs.

En effet, l’annonce de la Ministre intervient alors que la méthode de calcul n’est toujours pas réformée et qu’aucune information n’a été donnée quant à sa teneur, ni même quant à son calendrier. Quand on voit le temps que la réforme de la formule du gaz a pris, il est à craindre que la réforme du calcul du prix de l’électricité, annoncée depuis des semaines, traîne en longueur a ajouté l’UFC.

Après les revers successifs sur les modérations et gels des tarifs du gaz ou de l’électricité annulées par le Conseil d’Etat et ayant entrainé des hausses rétroactives de tarifs pour les consommateurs, l’UFC-Que Choisir refuse que cette annonce, faute de sécurisation juridique, subisse le même sort.

De même, alors que la révision de la formule du gaz s’était faite en concertation avec les associations de consommateurs, l’association demande qu’il en soit de même pour la réforme de la méthode de calcul du tarif réglementé de l’électricité et de ne pas limiter la concertation à la seule Commission de Régulation de l’Energie.

Les tarifs de l’énergie sont devenus la première préoccupation des consommateurs. L’UFC rappelle que le calcul des tarifs réglementés est trop dépendant des seules données transmises par EDF dont les coûts salariaux et commerciaux ont été épinglés par le Cour des Comptes !

Précisions sur l’annonce de la Ministre de l’énergie

Ségolène Royal confirme que le Gouvernement a décidé d’annuler l’augmentation des tarifs de l’électricité de 5 % au 1er août 2014, qui avait été décidée par un arrêté daté de 2013.

Les « tarifs réglementés de vente » dont s’acquittent 28 millions de Français n’augmenteront donc pas au 1er août.

Dès son arrivée au ministère, Ségolène Royal avait annoncé la réforme du mode de calcul des tarifs de l’électricité que paient 28 millions de ménages.

Cette réforme passe par un nouveau décret qui sera transmis au Conseil d’Etat. L’avis de la Commission de régulation de l’énergie sera recueilli permettant de faire un bilan au 1er octobre. Par ailleurs, le principe de ce nouveau mode de calcul est inscrit dans le projet de loi de programmation pour nouveau modèle énergétique français.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    11 Commentaires sur "Prix de l’électricité : « Gare aux bonnes nouvelles en trompe l’oeil »"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Sonate
    Invité

    Celui d’empêcher les énergéticiens de faire les investissements nécessaires pour la pérennité du système. Il suffit de regarder l’Afrique pour voir de nombreux exemples malheureux de cette politique.

    pierreerne
    Invité

    Le prix de l’électricité est un sujet trop sérieux pour pouvoir être confié aux politiques.

    Bachoubouzouc
    Invité

    La politique énergétique actuelle vole vraiment bien bas : Les électeurs ne veulent pas que les prix de l’électricité augmentent alors on va bloquer les augmentations. Et tant pis pour l’avenir.

    Truffe
    Invité
    C’est contre productif et cela va même à l’encontre des décisions prises à l’occasion de la transition énergétique et portées par la même ministre. Car si on suit un raisonnent (certes cynique, mais réaliste) le prix du Kwh est peu cher, donc on n’a pas besoin de faires des économies d’énergies…. Alors que l’on sait que la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires et leur futur démantèlement vont coûter beaucoup d’argent. Soit à : – EDF, donc aux clients ou éventuellement (mais il ne faut pas rêver) aux actionnaires – ou à défaut à l’état, donc aux… Lire plus »
    Reivilo
    Invité
    Tout à fait d’accord avec Bachou, et avec le titre de l’article. (mais pas forcément avec le contenu) Un blocage du prix de l’électricité est un très mauvais signal quand on claironne que la maîtrise des consommations est un objectif prioritaire. Il ne va dans l’intérêt des consommateurs que sur le très court terme (voir rattrapage actuel du prix du gaz par exemple) et favorise le gaspillage. Dans tous les cas cela revient simplement à refiler le bébé et l’ardoise aux suivants ce qui est très lâche et totalement irresponsable. Mais visiblement c’est ainsi que marche le monde politique d’aujourd’hui,… Lire plus »
    b api
    Invité
    Je viens de comparer mon prix de l’électricité sur ma dernière facture avec mon prix payé il y a 10 ans: 17 cent/kWh en 2014, 12 cent/kWh en 2004. Soit 41% d’augmentation en 10 ans. Tarif particulier Bleu/Blanc/Rouge avec heures creuse et tout. Tout compris avec abonnement, CSPE et TVA. Cà me fait une augmentation moyenne de près de 4% chaque année depuis 10 ans. Alors, 5% d’augmentation par rapport aux 4% depuis 10 ans… A moins que celà s’ajoute aux 4% ? Bref, on rattrape allègrement les prix de l’électricité en Allemagne. Mais avec tout cà, les salaires augmentent… Lire plus »
    Nicias
    Invité

    Les coûts d’EdF explosent, c’est une réalité. FH, représentant des petits actionnaires d’EdF (les contribuables par ailleurs clients d’EdF) doit convoquer le PdG : « Vous avez 3 mois pour me présenter un plan de réduction des coûts ou je vous vire ». C’est simple, ça se passe comme ça dans toutes les entreprises.

    lr83
    Invité

    Quel talent : une décision qui met tout le monde d’accord qu’on soit pro-nuk ou pas. Ce blocage des tarifs est évidement une erreur et c’est typique du gouvernement : reculer ou bloquer pour mieux sauter plus tard (ou bien, ils souhaitent prendre de l’élan pour mieux exploser !!)

    Jean d'aix
    Invité

    la seule chose à faire face à toutes ces magouilles et arnaques: produisez vous même votre propre électricité avec des panneaux solaires et faites fonctionner le plus d’appareils possible en journée quand il ya du soleil. Comme ça moi j’ai baissé ma facture de 50% .

    Solarhome
    Invité

    @lr83 en l’occurence c’est pour mieux sauter en octobre puisque Valls annonce dans la foulée une hausse « légèrement » inférieure à 5% …pour ne pas completement ridiculiser sa grande copine Ségo ? L’amateurisme de nos polichinels-politiciens face à la Technocratie Atomique n’a d’équivalent que leur estime de soit. L’Ego-logie une science promise à un brllant avenir en France…

    Steph
    Invité
    Encore et toujours voila a quoi revient la politique du gouvrenement. Difficile de savoir sous quel angle la reaction de Becassine est la plus idiote : parce que bloquer le prix de l’energie hypotheques les investissements de securite et de demantelement (et de d’enfouissement), ou parce que si on la suit et on se refere au prix de marche (+- 4.8 c€/kWh), ca signifierait une hausse immediate de 10% par rapport au tarif ARENH (4.2 c€/kWh), sans compter que le prix de marche n’est pour le moment pas cher car la taxe carbone applique aux centrales a flamme est ridicule,… Lire plus »
    wpDiscuz