Enerzine

Production de bio-éthanol à partir du xylose

Partagez l'article

En juin 2006, Marko Kuyper, chercheur à l’Université Technologique de Delft, a soutenu sa thèse sur la fermentation de sucres par des levures de boulangerie génétiquement modifiées. Cette technique permet d’avancer dans la production de bio-éthanol à partir de déchets agricoles.

Le Docteur Kuyper a utilisé des microorganismes qui se développent dans l’intestin des éléphants. Ils permettent de dégrader le xylose, un sucre difficilement dégradable, présent dans de nombreuses plantes. Des chercheurs de l’Université de Nimègue avaient découvert l’utilité de ces microorganismes et les ont isolés des déchets d’éléphant. Des chercheurs de Delft ont ensuite introduit le gène responsable de la dégradation du xylose dans les levures. Ces organismes génétiquement modifiés peuvent ainsi produire de l’alcool à partir du xylose.

TU Delft collabore avec deux entreprises, NEDALCO et BIRD Engineering, pour implanter ce processus. La société NEDALCO a déjà obtenu le brevet pour l’usage des souches de levures génétiquement modifiées. D’après le chercheur, la production de ce type de levures pourrait commencer dans un an. Selon lui, le fait que l’organisme soit génétiquement modifié ne posera pas de problèmes s’il peut être détruit après la production.

 
Cette information est un extrait du BE Pays-Bas numéro 23 du 12/10/2006 rédigé par l’Ambassade de France aux Pays-Bas. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz