Production d’Uranium : 2012, année record pour Areva

Areva, le géant du nucléaire a annoncé lundi avoir battu son propre record de production d’uranium en 2012 avec 9.760 tonnes, maintenant ainsi sa place de deuxième producteur mondial derrière Kazatomprom (kazakhstan).

"Les sites miniers d’Areva au Kazakhstan et au Niger ont battu pour la deuxième année consécutive leur record historique : Katco avec 3 661 tonnes d’uranium (+ 53 tU par rapport à 2011), et Somair avec 3.065 tU (+ 339 tU par rapport à 2011)" a précisé le Groupe français dans un communiqué.

L’autre mine nigérienne, Cominak, a également enregistré "une très belle performance" selon Areva, avec 512 tonnes.

Au Canada, la mine de McArthur dans la province de Saskatchewan a produit 2.270 tU, soit 108 tonnes de plus qu’initialement prévu. Enfin, le site pilote de Trekkopje (Namibie) a produit 251 tonnes.

"C’est une performance collective remarquable. Nous respectons les objectifs de production que nous nous étions fixés dans le cadre du plan de performance ACTION 2016. Un signe de plus qu’Areva tient ses engagements et est sur la voie d’un redressement significatif" a commenté Olivier Wantz, Directeur Général Adjoint d’Areva en charge des activités minières.

Areva a perdu sa place de premier producteur mondial d’uranium en 2010 au profit de Kazatomprom qui a réalisé en 2012 plus de 20% de la production mondial avec 11.900 tonnes. Avec environ 14% de la production mondiale, le canadien Cameco monte sur la troisième marche du podium.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Production d’Uranium : 2012, année record pour Areva"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Temb
Invité

Pas sûr que ça dure si même les pauvres se mettent à ne plus vouloir, comme nous en France, de mines : Rageant pour Areva, ne pas gagner 2miliards à cause d’un seul homme qui refuse qu’on saccage son environnement.

wpDiscuz