Enerzine

Production gaz : les Etats-Unis ont dépassé la Russie

Partagez l'article

Pour la première fois en sept ans, "les Etats-Unis ont devancé la Russie dans la production de gaz, devenant ainsi le leader mondial" lisait-on vendredi dernier, dans le quotidien Kommersant.

D’après le bilan 2009, la production de gaz aux États-Unis a augmenté de 3,7%, pour atteindre 624 milliards de mètres cube, tandis que la production russe a reculé de 12,4%, c’est-à-dire jusqu’au niveau de 582,3 milliards de mètres cube.

Le géant russe Gazprom s’est dit inquiet de cette situation, notamment à causes des nouvelles techniques d’extraction du gaz de schiste et du fait que "les surplus de gaz aux Etats-Unis ont déjà mené à une réorientation du gaz naturel liquéfié vers les marchés des pays de l’Union européenne".

Par ailleurs, en 2009, la Norvège a élevé sa production de 13% (jusqu’à 112 milliards de mètres cube) et le Qatar, de 37,6% (jusqu’à 106 milliards de mètres cube).

Gazprom confirme et précise qu’une chute si brusque est la première dans l’histoire de la compagnie.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    9 Commentaires sur "Production gaz : les Etats-Unis ont dépassé la Russie"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Pastilleverte
    Invité

    et surtout au petit tyran du gaz, cf. l’Ukraine et la Biélo russie, les russes se goinfrent du gâteau gazier; bien fait (na!)

    richelieu
    Invité

    gazprom na pas investi un copek depuis des années dans des nouvelles instalations, forage, etc  (pour le plus grand bénéfice des dirigants actuels…) il est normal que les pays consommateurs sécurise leur approvisionnement et leur tourne le dos. ça peux pas passer, les delais de mise en service de nouveaux forages et les somme qu’ils auraient du investir depuis des années ….. ils jouent au cons ….

    marcob12
    Invité

    Mauvaise nouvelle. Les USA savent maintenant que via le « shale oil » et le « shale gaz » ils peuvent compter sur des réserves en hydrocarbures bien supérieures à celles qu’ils pensaient avoir. Pourquoi dans ces conditions économiser les réserves conventionnelles et les gérer au mieux ? Donc ils pompent.

    Sicetaitsimple
    Invité
    ce n’est bon pour pas grand monde. La mise ne production très rapide de ces nouveaux gisements (shale gas) plus la crise a entrainé un écroulement du prix spot du gaz (aux US) par un facteur de l’ordre de 3 en 2 ans. Je ne suis pas sûr que le record d’installation d’éolien ( env. 10000MW) qu’ils viennent d’annoncer pour 2009 (cf AWEA.org) soit battu en 2010. Avec un temps de retard, ça a aussi avoir un impact ailleurs, notamment en Europe, avec une baisse du prix spot du LNG, qui pourrait être assez durable. On peut s’en réjouir sur le court… Lire plus »
    bmd
    Invité

    L’éolien en grandes quantités a besoin de centrales à gaz pour être régulé. Vu d’une autre façon, l’éolien permet d’économiser du gaz dans les centrales à gaz, mais pour un prix élevé. Mais effectivement si le prix du gaz est bien inférieur à ce prix, pourquoi construire de l’éolien!

    Sicetaitsimple
    Invité
    J’ai donné mon avis là-dessus il y a 4 jours (copier/coller): « L’important pour l’europe et son avenir ( commencons par là) , c’est en effet de se libérer de son addiction aux combustibles fossiles importés. Le reste (les emissions de CO2) suivra naturellement .Alors on choisi les moyens économiquement les plus efficaces à court terme (le nucléaire bien sûr, peut-être pas en France ce serait de l’acharnement, mais ailleurs) , tout en « amorcant la pompe » sur des moyens de plus long terme. Même si ça modifie un peu le paysage francais, 10000MW d’éolien onshore qui vont produire 20TWh/an sont plus efficaces que 2000MW… Lire plus »
    De passage
    Invité
    En associant théoriquement un grand parc éolien à des centrales au gaz, ces dernières prenant le relai du vent, on arrivera au maximum théorique de 20% seulement de l’énergie totale (produite par les deux) en éolien et 80% en gaz et CO². Et même ce 80% augmentera car les sites favorables sont en nombre limité, re-powering ou pas. Alors faut-il investir dans ces éoliennes coûtant 4 fois celui des centrales au gaz pour ne produire que 18-20% ? Cela multiplie par 5 l’amortissement. Faire payer cela aux ménages français majoritairement en danger économique est un rêve cynique. L’éolien c’est pour… Lire plus »
    Energo
    Invité

    La chute de la production du gaz en Russie est la conséquence de plusieurs facteurs (parc de production vetuste, épuisement des principaux gisements, manque de moyens financiers pour exprorer/développer de nouveaux gisements, etc). J’ai lu recemment un livre sur ce sujet que je vous conseille vivement « Les relations énergetiques entre l’Union euroépeenne et la Russie: dépendance ou interdépendance? »

    Spider
    Invité

    REGARDEZ GASLAND!!!!

    wpDiscuz