Enerzine

Produire de l’énergie à partir de protéines de pois

Partagez l'article

Les scientifiques de l’Université de Tel Aviv pensent pouvoir créer un dispositif d’énergie solaire à partir d’une structure de protéines végétales.

"En regardant la structure membranaire la plus complexe présente dans une plante, nous avons décrypté une structure protéinique qui est au cœur de notre nouveau modèle proposé pour développer les énergies vertes", a indiqué le biologiste Nathan Nelson, professeur au Département de biochimie de TAU.

En isolant les mini-cristaux de la structure complexe de "l’usine à pois", le professeur Nelson suggère que ces derniers puissent un jour éclairer, être utilisés dans des chargeurs de batterie ou même être au coeur des cellules solaires.

Les nanosciences (cad : étude, fabrication et manipulation des particules de matériaux à l’échelle du nanomètre) demeurent l’une des frontières de recherche les plus importantes dans la technologie moderne. Dans la nature, le positionnement des molécules d’une précision sub-nanométrique est essentiel pour l’exploitation de processus biologiques tels que la photosynthèse.

Pour produire de l’énergie utile, les plantes sont équipées de "nano-machines sophistiquées" qui fonctionnent avec la lumière et fournissent un rendement quantique parfait (100%). Appelé Photosystème I (PSI), ce processus complexe a été isolé à partir de feuilles de pois. Sa structure cristalline a été déterminée en haute résolution, ce qui a permis au professeur Nelson de décrire en détail sa structure complexe.

"Quel fut notre étonnement lorsque nous avons été en mesure de générer une tension de 10 volts, une fois ces cristaux placés sur des plaques recouvertes d’or. L’objet de mes recherches vise à se rapprocher le plus possible de la production d’énergie basée sur le modèle des plantes vertes", explique le professeur Nelson.

La physique quantique et les photons – observés en 1905 par Albert Einstein – fournissent les principes de base au fonctionnement de l’énergie lumineuse. Une fois que la lumière a été absorbée par les feuilles des plantes, chaque énergie d’un électron sera ensuite utilisée pour produire une réaction biochimique, comme la production de sucre.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz