Enerzine

Projet de raffinerie confirmé entre Total et Aramco

Partagez l'article

Total et Saudi Arabian Oil Company (Saudi Aramco) ont confirmé leur décision d’investir dans une raffinerie de 400 000 barils par jour, dotée d’une conversion profonde, à Jubail, en Arabie Saoudite.

La raffinerie traitera du brut lourd Arabian Heavy et le transformera en produits raffinés de très haute qualité, adaptés aux normes les plus strictes. Son démarrage est prévu fin 2012. La raffinerie bénéficiera de la proximité de champs de brut lourd et des infrastructures de qualité de la ville de Jubail, notamment un port industriel, des réseaux électriques et d’alimentation en eau et une zone résidentielle.

« Saudi Aramco se réjouit du renforcement de son partenariat stratégique avec Total grâce au lancement du projet de raffinerie export de Jubail. Ce projet de taille mondiale représente une excellente opportunité pour développer les infrastructures de raffinage et de pétrochimie du Royaume et créer localement des emplois. Cette raffinerie nous permettra d’offrir à nos clients, nationaux et internationaux, des produits pétroliers et pétrochimiques de haute qualité », déclare Khalid G. Al-Buainain, Directeur Général Raffinage-Marketing et International chez Saudi Aramco.

« Le lancement de ce projet est un événement majeur, qui permet à Total et Saudi Aramco de bâtir un partenariat stratégique solide. Le développement de ce projet de grande envergure à Jubail permettra à Saudi Aramco et Total de répondre au mieux à la demande croissante en carburants et en produits pétrochimiques, notamment en Asie et au Moyen-Orient, mais également en Europe où le déficit en gazole est croissant », déclare Michel Bénézit, Directeur Général du Raffinage-Marketing chez Total.

À l’issue d’une étude conjointe d’ingénierie (FEED) initiée en mai 2006, les deux groupes ont sélectionné des technologies de pointe éprouvées pour construire une raffinerie totalement convertissante qui maximise la production de gazole et de kérosène. Le projet prévoit en outre la production de 700 000 tonnes par an de paraxylène, 140 000 tonnes par an de benzène et 200 000 tonnes par an de propylène de haute pureté.

Dans le cadre de ce projet, une joint-venture sera créée au cours du troisième trimestre 2008, initialement détenue à hauteur de 62,5 % par Saudi Aramco et de 37,5 % par Total. À terme, les parties envisagent de conserver chacune une participation de 37,5 %, les 25 % restants devant être introduits en bourse sur le marché saoudien après approbation des autorités compétentes. Saudi Aramco et Total se partageront la commercialisation de la production.

Les deux groupes prévoient de lancer l’appel d’offres pour la construction du projet en juin 2008, l’attribution des différents lots devant être finalisée au premier trimestre 2009. Les commandes pour les équipements à long délai d’approvisionnement devraient être passées dès le troisième trimestre 2008. Le processus de financement sera lancé au deuxième semestre 2008 et devrait être finalisé début 2009.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz