Projet ITER : 1er contrat substantiel pour le Japon

Mercredi 28 novembre, sur le site de Cadarache, a été signé un accord entre le directeur général d’Iter, Kaname Ikeda et l’Agence japonaise de l’énergie atomique (JAEA) pour la fourniture d’éléments pour le futur réacteur.

ITER pour "International Thermonuclear Experimental Reactor" est un projet de réacteur expérimental à fusion nucléaire (à ne pas confondre avec la fission nucléaire) basée sur latechnologie du Tokamak.

Ce premier contrat d’un montant de 80 millions d’euros conclu avec le Japon concerne la réalisation de 18 "bobines toroïdales". C’est l’une des composantes élémentaires du projet dans la mesure où elles permettront de créer des champs magnétiques nécessaires au déclenchement de la fusion. Selon les responsables d’Iter, ces bobines auront une longueur cumulée de câble de 88 km et un poids de 400 tonnes.

Rappelons que l’objectif de ce type de réacteur est d’obtenir un moyen de production énergétique massive. L’aboutissement à un projet industriel permettrait d’exploiter une source d’énergie quasi inépuisable et peu polluante.  L’entrée en service du réacteur est prévue pour 2016.

Voir également :
Fusion nucléaire : l’accord ITER entre en vigueur

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz