Projet ITER : une contribution néerlandaise importante

Le mois dernier le gouvernement néerlandais a alloué une contribution de quinze millions d’euros au projet ITER. Ces fonds proviennent du Fond économique pour le renforcement structurel (Fonds Economische Structuurversterking, FES).

Ce soutien permettra de former le consortium "Iter-NL", auquel participent trois partenaires principaux : l’Organisation néerlandaise pour la recherche scientifique appliquée (TNO), la Fondation néerlandaise pour la recherche fondamentale sur les matériaux (FOM), le Groupe de conseil et de recherche nucléaire (NRG) et plusieurs entreprises néerlandaises. Le consortium contribuera à la réalisation de deux instruments importants pour le projet ITER. L’organisation et la coordination du consortium sont confiées à TNO qui apporte également le soutien technique nécessaire et assure le transfert des connaissances vers l’industrie.

Le premier instrument permet le chauffage du combustible de fusion, un mélange d’isotopes d’hydrogène. Cet Upper Port Launcher (UPL) est basé sur le principe magnétron. Un jeu d’antennes, avec une puissance totale de 20 MégaWatt (MW), diffuse des micro-ondes dans le mélange dont la température s’élève à des centaines de millions de degrés Celsius. En diffusant ces ondes à un instant donné, à certains endroits et avec certaines doses, la turbulence dans le plasma peut être contrôlée et l’efficacité du réacteur améliorée. C’est dans ce contexte que le deuxième instrument, l’Upper Port Viewer (UPV), joue un rôle primordial. Cet instrument optique permettra notamment de mesurer la température du plasma.

Un des plus grands défis du projet concerne l’évacuation de la chaleur des 850 m3 de plasma dans la cuve du réacteur. Le flux de puissance peut s’élever à 10 MW/m2. Afin de poursuivre les recherches dans ce domaine, le FOM construit actuellement un générateur de plasma unique dans lequel les conditions extrêmes du réacteur ITER pourront être recrées.

 
Cette information est un extrait du BE Pays-Bas numéro 24 du 18/01/2007 rédigé par l’Ambassade de France aux Pays-Bas. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz