Enerzine

Projet Nice Grid : l’intelligence des réseaux dessine la ville de demain

Partagez l'article

Pour garantir la stabilité et la fiabilité de l’alimentation électrique, tout en assurant un mix énergétique à des prix abordables, les technologies de réseaux intelligents sont là pour interconnecter les ressources et optimiser la performance de leurs réseaux.

Les Smart Grids permettent en effet de favoriser l’émergence d’un nouveau concept de villes éco-responsables : les Smart Cities. En France, le projet Nice Grid, premier démonstrateur européen de quartier solaire intelligent préfigure ce nouveau modèle urbain.

En réunissant l’infrastructure électrique aux technologies d’information et de communication, les Smart Grids permettent d’optimiser en temps réel la production et la distribution d’électricité en fonction de la consommation. Grâce aux échanges d’informations entre consommateurs, compagnies de distribution, agrégateurs de charge et gestionnaires de réseaux de transport de l’électricité, les réseaux ‘intelligents’ organisent l’équilibre des différents flux. En cela, ils répondent à 3 enjeux capitaux dans un contexte de croissance exponentielle de demande en énergie :

► Réduire les investissements d’infrastructures en calibrant les réseaux sur les niveaux de consommation moyens et non plus sur ceux requis en périodes de pics,

► Maîtriser le niveau de consommation et éviter les « blackouts »,

► Intégrer les énergies renouvelables et gérer leurs contraintes spécifiques (caractère aléatoire de la production réalisée dans des lieux disséminés).

Projet Nice Grid : l’intelligence des réseaux dessine la ville de demain

L’intelligence système, nerf de la guerre de la performance des réseaux

Un « Smart Grid » est un ensemble d’équipements matériels et logiciels qui communiquent entre eux grâce aux technologies de l’information et de la communication. Cet ensemble est supervisé par une salle de contrôle. L’architecture de ces réseaux intelligents se compose schématiquement de trois niveaux :

► Les équipement de réseau (postes électriques, lignes, etc.) pour acheminer l’électricité à haute, moyenne et basse tension.

► Les systèmes d’automatisation des équipements de réseau qui interconnectent les sources d’énergies renouvelables et traditionnelles, les solutions de stockage, les consommateurs et automatisent la gestion des flux dans le réseau. Ces équipements communiquent avec la salle de contrôle par des moyens de télécommunication dédiés.

► Les centres de contrôle intégrant des plates-formes logicielles qui gèrent les transactions, équilibrent l’offre et la demande en électricité, optimisent les flux énergétiques dans le réseau et interconnectent l’ensemble des équipements logiciels et matériels.

Projet Nice Grid : l’intelligence des réseaux dessine la ville de demain

Du Smart Grid à la Smart City, l’exemple de Nice Grid, premier quartier solaire intelligent

Le département des Alpes Maritimes est situé à l’extrémité du réseau de transport, ce qui constitue une fragilité structurelle dans son alimentation électrique. Il dispose par ailleurs d’importants gisements d’énergie renouvelable, notamment solaire. Piloté par ERDF, Nice Grid demeure aujourd’hui le premier démonstrateur européen de quartier solaire intelligent.

A Carros, plusieurs centaines de clients, particuliers et entreprises, participent aux expérimentations d’EDF. Dotés d’équipements permettant l’effacement volontaire de certains usages électriques, ces nouveaux « consomm’acteurs » réalisent des économies volontaires en période de pointe en suivant les recommandations de l’opérateur. Par ailleurs, en cas d’incident, il est possible pour une durée limitée de déconnecter du réseau principal une zone dite « d’îlotage » disposant d’une génération photovoltaïque autonome et de moyens propres de stockage. Cet îlot assure alors lui-même la continuité du service en maintenant la tension et la fréquence des flux énergétiques sur les lignes.

Chiffres repères

♦ Les villes occupent 2% de la surface du globe, abritent 50% de la population mondiale, consomment 75 % de l’énergie produite et sont à l’origine de 80% des émissions de CO2.

♦ A l’horizon 2030, La demande d’électricité devrait augmenter de 50 à 70 %. 80 % de cette croissance se situe en dehors de l’OCDE, dont 38% en Chine et 13% en Inde (Source Organisation Mondiale de la Santé)

♦ Le blackout indien de 2012 a impacté 640 millions d’individus et coûté 108 millions USD de pertes pour les entreprises (Source: The Confederation of Indian Industry)

♦ D’ici 2030, la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique va croître de 30% à l’échelle mondiale. Cette croissance devrait atteindre 45% en Europe et plus de 70% en Amérique latine.

♦ L’Europe ambitionne de réduire de 20% ses émissions de gaz à effet de serre, en augmentant de 20% la part des énergies renouvelables et en améliorant de 20% son efficacité énergétique

♦ Alstom estime à 50 milliards d’euros le marché du Smart Grid à l’horizon 2020, contre 30 milliards aujourd’hui.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    25 Commentaires sur "Projet Nice Grid : l’intelligence des réseaux dessine la ville de demain"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    sansun
    Invité
    Ce qui me gène avec EDF c’est qu’ils vont une fois de plus monopoliser le secteur des smarts grids pour nous imposer leur lois , et même s’ils vont dans le mur avec 60% de leurs projets , notamment à Carros avec de l’îlotage PV et stockage pour quelques centaines de clients avec blackout à la demande. Bien sûr ils vont essayer de nous vendre leur foutu Linky , les essais en cours avec Nice Grid sont à mon avis une manière comme une autre de le faire passer en force , sauf que , il n’y a aucune obligation… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    C’est reparti! Et vous pensez vraiment que vous pouvez avancer longtemps dans la voie d’une « transition énergétique » sans avoir un compteur un tant soit peu intelligent capable a minima de gérer des tarifs un peu plus sophistiqués que le jour/nuit ou le fameux « tempo » cher à notre ami Trimtab?

    Tech
    Invité

    vous persistez, Linky est pluto peu que intelligent! il sert essentiellement à facturer différemment etbien sur saura facturer un maximum durant les pointes, qui seront souvent inconnues des utilisateurs! et si vous dépassez une fois votre puissancemax, vous passerez et pour toujours directement au tarif supérieur en fait une belle arnaque! de plus linky seul est incapable d’agir sur votre utilisation par exemple en coupant ou pas des alimentations oui il faut du stockage perso qui permettra d’écréter efficacement la pinte en loca sans surcharger les réseaux ni faire eploser les tarifs.

    Sicetaitsimple
    Invité
    –et signe même! Ca vous étonne? il sert essentiellement à facturer différemment: oui, à coup sûr, il faut bien un signal prix si vous voulez que les gens évolueent dans leurs comportements, mais vous pourrez toujours choisir une offre « simple » si ça ne vous interesse pas. désolé, mon compteur electrique est dehors, je ne vois pas où est le recul! et si vous dépassez une fois votre puissancemax, vous passerez et pour toujours directement au tarif supérieur en fait une belle arnaque! On attend que vous nous donniez une source pour ça, allez-y, des faits. de plus linky seul est… Lire plus »
    trimtab
    Invité

    Il faut oublier que si certains on le monopole de la production et la distribution (avec ou sans ‘smart grids’), c’est le client final qui a le monopole de LA CONSOMMATION…! Faut d’abord être ‘smart consommateur’ : Après en voit si les smart grids peuvent nous aider. Ah ! cette une vieille histoire déjà…… trimtab

    Sunnyboy
    Invité
    Encore une belle opération de Greenwashing d’EDF. Alors que Proglio-Pinocchio fanfaronne partout qu’il va miraculeusement faire « exploser » la consommaion française d’électrcité à 700 TWh en 2030 (!!!), comment un projet de MDE peut il avoir la moindre crédibilité ??? Dans la vidéo on voit des éoliennes, et des panneaux solaires à profusion. Or EDF et tout le village nucléaire passent leur temps à discréditer les enr. En particulier les éoliennes, c’est demain la veille qu’on en verra à Carros ni en Paca malgré un bon potentiel !!! Ce projet piloté de façon exclusive et monolitique par EDF n’apporte aucun avantage… Lire plus »
    Sunnyboy
    Invité
    Suite de mon analyse: cette oparation NiceGrid est aussi un enfumage pour faire avaler la couleuvre du Linky aux clients d’EDF. Linky, qui fera sauter l’abonnement des clients au moindre dépassement de puissance (contrairement aux compteurs actuels) et va se révéler etre un jackpot pour EDF mais une arnaque pour les malheureux client-pigeons en bout de ligne. Mais la situation est loin d’etre désespérée pour les clients-pigeons: dès maintenant chacun peut faire de l’autoproduction solaire à son domicile, l’électricité solaire est déjà 50% moins couteuse que les Heures Pleines d’EDF. D’ici 2 à 5 ans les batteries lithium, en particuliers… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    Mais alors pourquoi les usagers de Carros ne sont-ils donc pas tous auto-producteurs avec uniquement revente des surplus, en attendant qu’ils se soient équipés ( à leurs frais) de « réservoirs » de stockage pas totalement gratuits plutôt que de servir de reservoir « gratuit et servil »? Merci de nous donner une explication.

    Stefan
    Invité

    A nouveau, le sujet énergétique est ramené à un sujet purement électrique. N’oublions pas la question de la chaleur, prédominante dans la consommation nationale, et qui peut également être intégrée dans des smart grids, soit purement thermiques, soit mixtes électricité-chaleur. S’il y a un problème de pointe sur l’électricité, c’est avant tout parce que trop de bâtiments sont chauffés à l’électricité alors qu’ils pourraient l’être avec d’autres énergies plus adaptées à cet usage… L’électricité devrait être réservée aux usages qui ne peuvent s’en passer.

    Sunnyboy
    Invité
    @Sicetaitsimple, Figurez vous qu’un certain nombre d’habitant de Carros sont déjà en autoproduction/autoconsommation mais ils n’ont rien demandé à personne donc impossible de les recenser: n’importe qui peut actuellement acheter quelques panneaux solaires sur internet et les brancher en autoconsommation dans sa maison, c’est un jeux d’enfant. Je suis comme eux, comme beaucoup d’abitants de Paca, on se « fabrique » déjà notre courant avec un prix de revient de 6 à 8 centimes / kWh. On en est au début, d’ici quelques années ils seront des centaines de milliers ou des millions en France à faire la même chose, encouragés par… Lire plus »
    Sunnyboy
    Invité
    Vous avez bien raison LE probleme n°1 du notre réseau électrique c’est cette m—– de chauffage électrique que le professionnels appellent « grille pain ». Et c’est qui les fautifs? EDF, la commission Péon et toute la Clique de nos Ploutocrates Radioactifs…alors la moindre des choses seraient déjà qu’ils admettent leur incompétence et/ou leurs erreurs. Ensuite plutot que de faire du Geenwashing avec des NiceGrid il faudrait qu’ils reconnaissent que le seul moyen de gérer le chauffage électrique c’est…de s’en débarasser (en le remplaçant par un vaste programme d’isolation des logemenst et réseaux de chaleur biomasse dans les logements collectifs). Mais ça… Lire plus »
    Bachoubouzouc
    Invité
    « Figurez vous qu’un certain nombre d’habitant de Carros sont déjà en autoproduction/autoconsommation mais ils n’ont rien demandé à personne donc impossible de les recenser: n’importe qui peut actuellement acheter quelques panneaux solaires sur internet et les brancher en autoconsommation dans sa maison, c’est un jeux d’enfant. » Pas de bol, on ne peut pas les recenser… Revenez sur terre Sunnyboy, quasiment tous les propriétaires de panneaux vendent l’intégralité de leur production à EDF (ils cochent la case « production totale  » et non « production excédentaire » dans leur contrat) tout simplement parce que ça rapporte plus d’argent. « on se « fabrique » déjà notre courant… Lire plus »
    Bachoubouzouc
    Invité
    « alors la moindre des choses seraient déjà qu’ils admettent leur incompétence et/ou leurs erreurs. » Toujours la même idéologie à la con : Le chauffage électrique consomme de l’électricité. Ca serait donc un peu plus malin de le garder alors qu’on installe partout des ENR… électrogènes. Les danois ne s’y sont pas trompés et s’y mettent. Les champions en la matière sont norvégiens. « en le remplaçant par un vaste programme d’isolation des logemenst et réseaux de chaleur biomasse dans les logements collectifs » Le chauffage pour le logement et le tertiaire, c’est de l’ordre de 500TWh/an en France. Comment comptez vous produire… Lire plus »
    christiana
    Invité
    Le chauffage électrique contribue à la pointe de consommation hivernale qui – va exiger d’augmenter les réseaux – est 100 % fossile au dessus d’un certain seuil autrement dit on consomme du fossile pour le convertir en électricité avec un rendement autour de 1/3 (au mieux 1/2). Les pompes à chaleur sont chères et complexes à installer, donc les gens installent des convecteurs la plupart du temps : rendement de seulement 1. D’un autre coté, le chauffage au gaz permet de convertir le gaz en chaleur utile à 80 %. Il y a donc un avantage au chauffage gaz dans… Lire plus »
    Bachoubouzouc
    Invité

    1) Certes, mais ça ne change pas grand chose aux ordres de grandeur en jeux : On parle ici de centaines de TWh ! Et je vous laisse imaginer la pollution liée aux milliers de tronçonneuses, tracteurs, camions, unités de séchage nécessaire à l’exploitation de cette ressource. 2) C’est un débat qui a déjà été traité sur Enerzine : Mes chiffres valent pour l’ensemble de la France, y compris Paris.

    Bachoubouzouc
    Invité
    « Il y a donc un avantage au chauffage gaz dans une certaine plage de température. » On a déjà abordé ce sujet des centaines de fois : « En effet, même lors des records de consommation, on est à 60% de nucléaire + 20% d’hydraulique, soit 80% autour de 8gCO2/KWh, plus environ 10% de gaz autour de 400gCO2/KWh, plus en gros 10% de charbon à 600gCO2/KWh. Le chauffage électrique actuel revient donc en gros à du 106gCO2/kWh, là où le chauffage au gaz est, de mémoire, autour de 250gCO2/kWh. » Donc même au pire moment, lors du record de consommation à 102GW, le… Lire plus »
    Sunnyboy
    Invité
    @ sicetaitsimple Je persiste, le solaire autoproduit et autoconsommé directement dans ma maison de Carros est désormais 2 à 3 fois moins cher que celui que j’achete à EDF, j’ai pas besoin des services de NiceGrid ni d’un Linky ! Voila le calcul: mon kit de 500 W solaire acheté sur internet 1100 € TTC produit environ 750 kWh / an (production à Carros, dans mon jardin plein sud). La durée de garantie des panneaux et micro onduleurs est de 25 ans donc sur 25 ans ma production sera de 18 750 kWh. Mon kWh solaire autoproduit me revient donc… Lire plus »
    i0bell
    Invité
    1/ Nice Grid est un démonstrateur technologique et un laboratoire à grande échelle pour 2 ou 3ans, 2/ on le souhaite ou pas, mais Linky sera déployé… rendez vous après le31/12/2015 3/ Pour Sunny Boy, je vous souhaite effectivement que vos panneaux parviennent aux 25ans… aujourd’hui on sais que les panneaux couche mince perdent plus de rendement que prévu, que les étanchéités des panneaux des 10 dernières années ne sont pas aussi performantes dans le temps que celles de panneaux plus anciens, qu’un convertisseur ne dure pas 25ans… tout cela pour du matériel « grand public ». Un conseil pour vos objectifs… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité
    C’est bien de persister, mais je ne vous ai pas répondu, vous pouviez en rester au message de 13h35! C’est quand même être très optimiste de penser qu’une garantie de 25 ans d’un matériel acheté sur Internet est une quelconque garantie, mais c’est bien, vous faites confiance! Par ailleurs, je comprends que vous êtes bricoleur, et que vous n’êtes pas actuaire. Bravo aussi, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Et que vous ne faites pas monter la CSPE, que des qualités! Juste un truc: je ne pense pas que vous ayez le droit de coupler votre… Lire plus »
    Sunnyboy
    Invité
    @sicetaitsimple et Obell, Vous me faites bien rire avec votre dénigrement du solaire ! Mettez donc votre énergie (positive) au service de l’entretien des pétaudières nucléaires, elles sont bien moins fiables que mes panneaux solaires. J’ai visité le centre écologique LouBatas près d’Aix en pce, leurs panneaux solaires pv ont déjà 27 ans: pas une seule panne en 27 ans, baisse de production des panneaux pv inférieure à 5% depuis 27 ans, appelez-les pour vérifier si vous ne me croyez pas. Et au passage appelez aussi la Nasa pour leur demander pourquoi un robot qui devait vivre 4 mois sur… Lire plus »
    i0bell
    Invité
    Des panneaux de 27 ans, c’est une autre technologie, qui se vend toujours, plus fiable, pour le zéro pépin en 27 ans: myto… aucune technologie n’est fiable à 100% il y a forcement un écart sur l’un des composants. Rien n’interdit d’être synchrone avec le réseau de distribution ERDF, donc de produire et de réinjecter un surplus non consommé , même sans contrat… pour votre installation, soit c’est de la revente… =documents, soit pas de revente et c’est du surplus gratuit pour le réseau = pas de document = re-myto. Pour le discourt sur Linky, c’est le même qu’à l’époque… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité
    Le solaire c’est fiable, pas de dénigrement , ça a juste la particularité de ne produire que quand il y a du soleil…Faudra quand même comparer sur 25 ans comme vous le suggérez, on a les chiffres pas forcément extraordinaires pour le nucléaire mais on ne les a pas et c’est normal pour le solaire « de masse », celui déployé ces dernières années.. Foutez EDF à la porte, pas de problème! Ce sera mon avis un peu plus compliqué avec ERDF compte-tenu des besoins que vous nous avez décrits, ce sera quand même compliqué d’être vraiment « grotte’sque ». Même à Carros l’hiver… Lire plus »
    Sandine
    Invité

    A sunnyboy Autant je partage certaines idées de fond, autant vos arguments ne sont pas satisfaisants. 27 ans c’est impossible pour des raisons de physique de matériaux, on vous a menti. Le bilan économique sur 25 ans non plus n’est pas bon, vous pouvez réinvestir à 15 ans si vous tenez à votre rendement. Vos coûts unitaires ne tiennent pas compte de la pose. Enfin la connexion au réseau est indispensable à moins que vous ne dépensiez des sommes considérables localement pour vos besoins electriques, ce qui n’est pas accesible a tous.

    trimtab
    Invité
    Une petite pensée ‘entre les lignes’: Ce debat ou se mêle ‘autoconsomation’, ‘autonomie’, et ‘bricolage’, avec une zeste de ‘syndrome de la grotte’, nous ramène presque aux ‘batteries d’occas’ de lionel…! Mais, pour moi il me ramène quelques 40 ans en arrière quand une de mes soeurs vivait pendant 2 ans sur un bateau sur la rivière, complètemernt ‘off the grid’, avec TV, hifi, frigo et machine à laver en 12V ! (produits qui doivent être encore plus disponible aujourd’hui vu l’explosion des camping cars et autres bateau plaisance ‘tout comfort’). A l’époque, c’était un ‘méchant’ groupe diesel sur la… Lire plus »
    Herve
    Invité
    Oui trimtab, j’ai moi même installé un ami qui vit comme ça actuellement. Mais comme lui, votre soeur devait elle aussi cuisiner, acheter quelques biens manufacturés,… Elle consommait trés peu d’electricité chez elle, mais par contre certainement du gaz, bois… et indirectement de l’élec au travers des biens achetés, laverie, ou services reçus (médical,…)…. Il est trés difficile de vivre en autarcie energétique en conservant +/- le style de vie actuel. Le concept d’autonomie energétique peut s’entendre avec du bois, des panneaux quelques batteries et un mode de vie trés sobre. Par contre c’est difficile d’étendre à toute la population,… Lire plus »
    wpDiscuz