Projets de recherche innovants dans l’éolien offshore

Le Ministère fédéral de l’environnement (BMU) soutient actuellement deux projets de recherche dans le domaine de l’éolien en mer : le premier vise à développer des fondations flottantes, le deuxième élabore un système ingénieux d’accès à la plate-forme de l’éolienne pour la réalisation de travaux de maintenance quelques soient les conditions météorologiques.

La conception de fondations flottantes pour éoliennes en mer est réalisée par l’entreprise ARCADIS Consult. L’ancrage de l’éolienne au fond de la mer est effectué grâce à de simples câbles en acier. Applicable même en eaux profondes et dans des zones très éloignées des côtes, la technique est respectueuse de l’environnement marin et présente l’avantage de ne pas gêner la navigation côtière. De plus, les fondations flottantes ne nécessitent qu’une faible quantité de matériaux d’où des coûts notablement réduits par rapport aux fondations classiques (qui représentent la moitié du coût des éoliennes offshore).

Développé par l’entreprise Personnel Transfer System GmbH, le système se résume à une petite grue actionnée hydrauliquement. Muni d’un crochet à son extrémité, le câble permet de hisser une charge (agent de maintenance ou matériel) en toute sécurité depuis la passerelle du bateau jusqu’à la plate-forme de l’éolienne. Le bras mécanique est équipé de capteurs qui permettent de maintenir constante la position du crochet par rapport au bateau, même quand la mer est agitée. Cette technique rend possible les travaux de maintenance et les réparations tout au long de l’année. En conséquence, les arrêts machines et leurs coûts associés s’en trouvent notablement réduits. La construction d’un prototype devrait être prochainement réalisée par l’entreprise Teupen Maschinenbau.

Ces deux projets sont soutenus par le BMU respectivement à hauteur de 2,8 millions d’euros et de 160.000 euros.

BE Allemagne numéro 389 (11/06/2008) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/54996.htm

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Projets de recherche innovants dans l’éolien offshore"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Momo
Invité

La d’accord , cela devient + realiste et + serieux ! Et cela repond surtout a la question lancinante du cout de demantellement total de ces installation en fin de vie : le ferraillage integral , sans laisser de nombreux blocs de beton inamovible derriere soi En 1 mot : Bravo les ingenieurs , tout ce bazar avance et commence a devenir simplement correct !A developper rapidement …..

Dan1
Invité
On dit partout que l’éolien en mer est une meilleure solution pour produire plus d’électricité de façon plus régulière et avec moins de nuisances.Le hic, c’est qu’on continue à investir dans des endroits pas vraiment rentables du point de vue technique, mais rentables avec subventions.On a donc une majorité d’installations à 1500/2000 heures par an et aucune à 3500/4000 heures.On comprend bien que l’offshore est beaucoup plus complexe et risqué que l’onshore, qu’il faut des études, des démonstrateurs… mais cela n’explique pas tout.Je crois que laisser la bride sur le cou au marché pour construire le meilleur avenir possible dans… Lire plus »
Momo
Invité
Tout a fait d’accord , c’est un vaste foutoir actuellement , et le futur va mettre forcement de l’ordre ds. tout cela , avec des surcouts et des investissements + ou – ” rentables ” a la clef….. comme ds. toute activite humaine sur le moyen-long terme !Mais je pense en tant qu’ingenieur que cette nouvelle technique repond ( enfin ! ) a bien des questions ” purement techniques ” auxquelles ne repondaient pas ( helas ) les technologies eoliennes precedentes , c’est tout !Le reste est effectivement du domaine des prises de decisions ” financiaro-politiques ” , ….. et la… Lire plus »
wpDiscuz