Protocole d’accord environnemental entre la Chine et GE

General Electric a signé un protocole d’accord avec la République Populaire de Chine sur les technologies environnementales liées à l’énergie, l’eau, le rail, l’aviation et l’éclairage ; Ainsi qu’un partenariat de recherches sur l’énergie et l’environnement avec l’université de Tsinghua.

Cet accord fait suite à la synergie croissante constatée entre les besoins de la Chine et les technologies de pointe développées par GE comme le cycle combiné par gazéification intégré (IGCC) ou « charbon propre », l’optimisation d’énergie éolienne ou encore l’éclairage.

  • La technologie d’IGCC « de charbon propre »
Beaucoup d’usines en Chine emploient déjà la technologie de la gazéification de GE. C’est à dire, la conversion du charbon en carburant appelé le syngas, qui est employé dans un système de cycle combiné produisant de l’électricité. Ce procédé permet de réduire sensiblement les émissions en CO2, comparées aux centrales électriques à charbon traditionnelles.
  • L’énergie éolienne
Avec un total de 700 mégawatts de turbines éoliennes installées en Chine, GE est l’un des principaux acteurs sur le marché des énergies renouvelables en Chine.
  • L’éclairage industriel
L’association de GE dans la solution témoin d’éclairage des chaussées sur 33 kilomètres à Dong Hai en Chine orientale permet de réduire la facture d’énergie de 20 % pendant les heures creuses de circulation. Les lampes compactes de GE sont également présentes dans 500 pièces de l’hôtel Chongqing JW Marriot, rendant les salles 20% plus lumineuses et permettant d’économiser 80% d’énergie.

Selon Jeff Immelt, PDG de General Electric, le chiffre d’affaires en Chine devrait doubler d’ici à cinq ans pour atteindre les 10 milliards de dollars, avec une hausse dans tous les domaines d’activité.

Le géant américain, deuxième entreprise du monde par la capitalisation boursière, a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de cinq milliards de dollars en Chine, où il emploie 13 000 personnes.

GE tire 35 à 40% de ses revenus de produits d’infrastructure, un domaine d’activité particulièrement dynamique en Chine en raison de sa politique de modernisation économique.

(src : CP – GE)
Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz