PV chinois : le WWF se positionne contre les taxes à l’importation

Plusieurs ONG environnementales, dont le WWF, ont pris des positions tranchées* en exhortant les décideurs de l’Union Européenne d’abandonner le projet d’imposer des "taxes punitives" comprises entre 37% et 68% sur les importations de panneaux solaires chinois.

Pour le WWF, une telle démarche nuirait non seulement à la croissance rapide de l’énergie solaire en Europe avec des destructions d’emplois, mais elle remettrait en question la volonté politique d’aller vers une économie basée sur les énergies décarbonées et ‘propres’.

"Les droits de douane punitifs sur les panneaux solaires chinois menacent un quart de million d’emplois dans le secteur de l’énergie durable en Europe. Ils torpillent la possibilité d’avoir des prix abordables dans les énergies renouvelables, suppriment la croissance de l’énergie solaire et minent par conséquent la voie d’une économie de l’énergie propre alimentée entièrement par des énergies renouvelables", a déclaré Ron Wit, directeur de l’Energy team chez Nature et Environnement.

Pour le WWF et Nature & environnement, désavantager les énergies renouvelables alors même que les émissions de carbone et le changement climatique sont en augmentation constante est une absurdité. Et d’ajouter : "cela laisse un goût amer dans la bouche lorsque l’on sait que le monde dépense chaque année 2.000 milliards de dollars en subventions pour les combustibles fossiles."

"Aucun doute que les lobbies du charbon, du pétrole, du nucléaire et du gaz ouvriront des bouteilles de champagne tant que la Commission européenne échouera à s’attaquer à leur impact continu et préjudiciable sur la nature et la société, ignorant l’escalade des subventions aux combustibles fossiles", a ajouté Stephan Singer, directeur de la politique énergétique mondiale au WWF. "Au lieu de regarder la situation dans son ensemble et créer des emplois durables dans un contexte de crise financière européenne, la Commission se concentre sur un problème mineur. En détruisant de nouvelles activités commerciales ‘propres’ et en s’engageant dans une guerre commerciale avec la Chine, ces technologies sont les dernières choses dont nous avons besoin en ce moment."

La décision de la Commission européenne devrait être annoncée à partir du 5 juin.

* Prise de position du WWF (ici) .pdf
** International Monetary Fund study: ‘Energy subsidy reform: Lessons and implications’ (ici) .pdf

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

47 Commentaires sur "PV chinois : le WWF se positionne contre les taxes à l’importation"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tassin
Invité

Le WWF n’est peut-être pas au courant mais le surcoût de l’électricité PV à partir de matériel 100% européen n’est que de 10%. Ce qui reste très abordable et avec l’intérêt non-négligeable de conserver une industrie sur notre sol. Le WWF est à côté de la plaque.

Fautpasdec
Invité
Je ne vois pas l’intérêt de poser des panneaux chinois. S’il s’agit uniquement de faire des “économies” de matériel, c’est vraiment un faux problème puisque qu’aujourd’hui, selon la taille de l’installation, le poste “panneaux” ne représente que 20 à 50 % de la facture totale. La questions se situe plutot au niveau des conditions sociales et environnementales et de la dépréciation de la monnaie chinoise par rapport aux monnaies occidentales. La concurrence sans taxes pénalisantes oui SI les conditions de réciprocité commerciale sont respectées. Ce qui n’est pas le cas en l’espèce !!!! (avez vous essayé d’exporter en Chine sans… Lire plus »
Fautpasdec
Invité
Je ne vois pas l’intérêt de poser des panneaux chinois. S’il s’agit uniquement de faire des “économies” de matériel, c’est vraiment un faux problème puisque qu’aujourd’hui, selon la taille de l’installation, le poste “panneaux” ne représente que 20 à 50 % de la facture totale. La questions se situe plutot au niveau des conditions sociales et environnementales et de la dépréciation de la monnaie chinoise par rapport aux monnaies occidentales. La concurrence sans taxes pénalisantes oui SI les conditions de réciprocité commerciale sont respectées. Ce qui n’est pas le cas en l’espèce !!!! (avez vous essayé d’exporter en Chine sans… Lire plus »
gp
Invité
et bien dans ce cas, pq ne pas laisser le consommateur et surtout les collectivités locales libres de choisir leur fournisseur de panneaux PV sur des critères autres que le prix sans devoir ajouter des taxes à l’importation? Taxer les panneaux chinois au prétexte que l’industrie chinoise du PV fait du dumping est un non sens! à moins de 1€/Wc, l’achat de panneaux solaires chinois est une aubaine pour “défossiliser” l’Europe dans la durée à moindre coût. Pourquoi se priver d’une énergie renouvelable bon marché capable de se de substituer au moins partiellement au gaz et au pétrole non taxés… Lire plus »
Enpassant
Invité
Les gouvernements successifs, qu’ils soient de droite ou de gauche, n’ont pas su faire émerger une filière PV française pour, ce me semble, au moins les 3 raisons suivantes : – la France est le pays par excellence de la “réglementation” décourageante de l’esprit d’entreprise et d’innovation, et quand Borloo proposait une simplification des démarches, EDF AOA en rajoutait une…. – le lobby pro-nucléaire n’avait aucun intérêt à voir se développer une énergie électrique alternative (renouvelable ou pas) ; – les textes relatifs au PV sont, depuis 2006, tellement mal écrits et dogmatiques (ex : l’intégration au bâti… Intérêt économiques… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
Le WWF préfère qu’on continue à produire des panneaux PV en Chine, dans des conditions environnementales déplorables, plutôt qu’en Europe. Et tout ça pour quelques panneaux moins chers, qui de toute façon ne produiront jamais assez d’électricité pour changer quoi que ce soit à l’environnement. Petit rappel des ordres de grandeur en jeu : L’Allemagne s’est déjà engagé à hauteur de plus de 100 milliards d’euros (!) pour installer 32GWc de PV, qui ne produisent pas plus que 5% de leur électricité. Bref, il serait peut-être intéressant d’aller regarder d’où viennent les financements du WWF. Ca expliquerait peut-être bien des… Lire plus »
gp
Invité
L’autre ordre de grandeur qu’il serait bon de rappeler, C la répartition des 100 Mds€ en question pour installer les 32 GWc : il y a 10 ans, les Wc installés coutaient entre 6 et 9 €, aujourd’hui moins de 1. On aimerait bien pouvoir en dire autant du coût du démantelement futur des centrales nuk… Sans rentrer dans le débat cplt stérile ENR vs Nuk, il y a au moins un avantage qu’il faut être capable de reconnaitre à la techno des couches minces comparativement au solaire PV d’il y a 10 ans, c’est son incroyable compétitivité! à moins… Lire plus »
gp
Invité
l’autre raison pour laquelle nos médiocres décideurs n’ont jamais réussi à faire émerger autre chose que du nucléaire amené sur un plateau par les hauts fonctionnaires du corps des mines, C qu’ils n’y connaissent pas grand chose en matière d’énergie. Le niveau de culture scientifique autour de l’énergie durable d’un parlementaire français pris au hasard est proche de celui d’un très bon élève de 1ère S qui s’intéresse un tout petit peu au sujet. L’immense majorité des parlementaires français ne comprend même pas le quart de la moitié des enjeux et des perspectives futures autour de l’énergie durable. Il n’y… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“Ce qu’il faut que les Allemands comprennent désormais, C qu’en matière de d’électricité solaire, il serait plus intelligemment d’aider à financer l’installation de centrales solaires PV dans les pays du Sud de l’Europe plutôt que de continuer à en installer dans la moitié Nord de l’Allemagne…” Parfaitement d’accord avec vous : Quittes à faire du PV, autant le faire dans le sud où il produirait plus sur des plages horaires plus grandes. Mais quittes à faire du PV, et s’il est aussi peu cher que vous le dites, autant faire du PV européen ! Et mettre en place des dispositions… Lire plus »
Temb
Invité
Ne pas oublier que les 2milliards du PV 2013 concernent des installations en moyenne à plus de 400€ le MWh. Avec ces 2 milliards de CSPE on peut aujourd’hui faire 7 fois plus que les premiers 4GW soit 28GW pour le même prix. Même prix qui au passage est celui de l’EPR, quand on va en contruire 4, 10, 15? en France à partir de 2017, la CSPE nucléaire va nous couter 110€ du MWh – le prix du marché soit 50/60€, autant voire plus que le PV au même moment, mais pour des quantités bien plus importantes et donc… Lire plus »
gp
Invité
“Quant aux faibles capacités scientifiques de nos décideurs, elles vont dans les deux sens” : oui hélas. je suis convaincu que ce déficit de culture scientifique chez nos parlementaires est à l’origine de nombreux dysfonctionnements et de nombreuses erreurs commises par le passé, dans de nombreux domaines (urbanisme, énergie, transport…). Et le plus grave, C que ca continue… Lorsque l’on a fait le choix – même sans y connaitre grand chose – d’un outil de product° électrique aussi atypique que le notre, il faut en assumer les conséquences. On ne décide pas de fermer une centrale nuk au prétexte que… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
Le prix du kWh PV : “Ne pas oublier que les 2milliards du PV 2013 concernent des installations en moyenne à plus de 400€ le MWh. Avec ces 2 milliards de CSPE on peut aujourd’hui faire 7 fois plus que les premiers 4GW soit 28GW pour le même prix.” Qu’est ce que cela changerait ? Même avec 28GWc, le PV ferait toujours de l’ordre de 5% dans le mix français, c’est à dire une quantité anecdotique. Et pourtant intégrer 28GWc de PV au réseau commencerait déjà à devenir problématique… Et peu importe combien de PV nous ferions avec cet argent… Lire plus »
Temb
Invité
C’était juste pour dire qu’on ne peut pas condamner le PV sur la base de ce qu’il a pu couter. Il y a 3 ans on faisait 4GW à 2Mds€ par an, aujourd’hui on peut en faire 28. C’est quand même pas pareil. ça peut faire 6 à 7% de notre conso, c’est pas grand chose mais c’est significatif et ça permet de lisser une partie de notre pointe de mars à octobre. Regardez la courbe de conso, notre pic le plus haut de mars à Octobre est à 90% à midi/13H. Sur l’EPR désolé mais toutes les fuites et… Lire plus »
Temb
Invité
Intégration des ENR dans un mix : Attention, à trop sous estimer les intermittentes vous risquez d’avoir des surprises. Regardez la pénisule ibérique, Espagne + Portugal : Ils sont à 27,4% d’ENR intermittentes depuis le le 1er janvier et 23,5% depuis un an. Vous avez déjà entendu parler de problème réseau lié aux ENR en Espagne ou au Portugal? Rien à signaler, au contraire ils donnent des leçons à nos RTE et ERDF effrayés par 3/4% de ces énergies pascommeonleuraapprisàl’écoledesmines. Au total depuis le début de l’année ils sont à 48.6% d’ENR. En 2000, l’Espagne était à 37% de Charbon,… Lire plus »
Tassin
Invité

“et bien dans ce cas, pq ne pas laisser le consommateur et surtout les collectivités locales libres de choisir leur fournisseur de panneaux PV sur des critères autres que le prix sans devoir ajouter des taxes à l’importation?” Ben c’était le cas jusqu’à présent, et ça a donné 80% de panneaux Chinois sur le marché Français. Le surcoût d’un panneau 100% européen par rapport à du Chinois c’est à peine 0,2€/Wc. Pas la mer à boire!

Enpassant
Invité

@ Bachoubouzouc : … Après les allemands, les Japonnais ont décidé d’investir massivement dans le PV et prévoient d’y consacrer 15 milliards d’euros en 2013 et faire du pays dans quelques années, le premier parc solaire du monde… Comme quoi, une bonne catastrophe nucléaire… cela remet les pieds sur Terre et un peu de plomb dans le crâne des “technocrates”… 🙂 @ Tassin : Quand vous dites “à peine 0,20 € / Wc c’est pas la mer à boire”…. Pardonnez-moi, mais entre un panneau à 0,45 et un panneau à 0,65, cela fait 44 % plus cher !

Luis
Invité
¤ En France, le coût de l’électricité pour l’EPR est estimé à 105-110 €/MWh. En Grande-Bretagne, les dernières rumeurs donnent un coût de 110 à 115 €/MWh, ce qui est cohérent. Maintenant, quel sera le tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque britannique en 2020, si le premier EPR anglais est construit à cette date ? Pour l’instant, mi-2013 le tarif d’achat photovoltaïque (converti en euros) est de 79 €/MWh pour une nouvelle installation de 250 kWc et 128 €/MWh entre 50 et 150 kWc. En supposant une baisse des coûts de seulement 5% par an, bien plus faible que celle connue… Lire plus »
Luis
Invité

¤ Les tarifs d’achat cités pour le photovoltaïque britannique étaient ceux de l’autoconsommation, pas ceux de l’électricité injectée sur le réseau. En fait, c’est 133 €/MWh pour une installation de plus de 250 kWc et 182 €/MWh pour celles de 50 à 150 kWc, ceci mi-2013. Dans les mêmes conditions que précédemment, on obtient un tarif d’achat de 93 €/MWh à 127 €/MWh en 2020, ce qui est très honorable pour du solaire anglais.

Bachoubouzouc
Invité
@ Temb : “Sur l’EPR désolé mais toutes les fuites et communications donnent 110€ du MWh sur 35 à 40ans. La cour des comptes c’était avant ces faits.” D’une part, j’ai pris soin d’appuyer mes affirmations avec des sources. Vous, non. Et si je vous les demandais, vous me ressortiriez soit des calculs vaseux d’EELV, soit l’article du Times auquel vous, les écolos, vous vous accrochez comme une moule à son rocher. Et au vu de l’article nettement plus récent que j’ai cité, on devine que votre chiffre correspond à ce que demandait EDF en début de négociations. Chiffre qui… Lire plus »
Tassin
Invité

Ouais, mais sur une installation complète ça fait que +10%, et aujourd’hui les tarifs d’achat compensent ce surcoût.

Temb
Invité
D’ou est-ce que vous sortez que la recommandation de la CRE a le moindre lien avec les ENR? Aucun rapport. Il s’agit uniquement des couts liés au nucléaire et aux frais commerciaux d’EDF rapport à la concurrence qui emerge. Ne mélangez pas tout, les ENR c’est la CSPE. Pour l’EPR des articles il y en a des dizaines : Le Guardian : This.is.Money : On ne peut pas mettre plus de 2 liens mais regardez le Telegraph, Bloomberg, La Tribune, BFM, Reuters… Votre aveuglement idéologique reprend le dessus, attention 🙂 Le contexte espagnol n’est pa sdifférend, ils ont aussi de… Lire plus »
Temb
Invité

Au Japon ça fremit, 1.5GW installés au 1er trimestre de cette année contre 400MW au 1er trimestre 2012. Ils devraient dépasser les 5GW cette année ce qui en ferait le 2eme marché au monde derrière la Chine (7/8GW) mais devant l’Allemagne (4GW).

Bachoubouzouc
Invité
Sur la CRE : En effet, vous avez raison. J’avais trop vite lu un article du Monde, et il ne s’agit ici que des coûts de production et de commercialisation d’EDF. Càd essentiellement les coûts du grand carénage. Sur le coût de l’EPR, je remarque que votre article du Guardian dit : “Industry sources believe the likely agreed price for the first project in the pipeline to be contracted on this timescale – two 1.6 GW reactors to be built at Hinkley Point in Somerset by the energy company EDF – will be below £100, though not by a large… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

Pour le Japon, je ne nie absolument qu’ils mettent en ce moment un coup d’accélération (comme les autres l’ont fait avant eux). Ce que je dis, c’est que le jour où ils se rendront compte de combien ça leur coûte (ce que les autres font en ce moment), leur politique changera. Même les allemands veulent mettre un coup de frein en ce moment. C’est dire.

Temb
Invité

Vous avez parfaitement raison, d’autant plus qu’ils ont mis en place des tarifs d’achat beaucoup trop élevés. Ils viennent d’ailleurs de faire un premier coup de rabot avec 10% de baisse, ce qui n’est pas suffisant. Ils vont eux aussi payer pendant des années pour des erreurs stupides qu’ils auraient pu éviter en regardant les exemples français et espagnols.

Temb
Invité
Pour l’EPR vous confondez € et Livres. 100£ ça fait 117.5€ le MWh. 90£ ça fait 105.8€ du MWh. Dans la négo une petite perle de Vincent de Rivaz qui est chargé de les mener pour EDF : “ça ne dépassera pas 140£/MWh”. Ha ha ha. 164.5€ du MWh sur 40ans comme début de négociation, c’est pas mal. Le gouvernement UK a proposé 80£ au début, soit 94€ du MWh. En ce moment les négo sont entre 93£ et 95£ soit 109 à 113€, et sur la durée, 35 ou 40ans. Sur le charbon Espagnol ok pour la souplesse, même… Lire plus »
Temb
Invité

Et les espagnols doivent absorber nos énromes surplus nucléaire de nuit entre mars et octobre. Regardez le site du RTE : on exporte 10GW toute la nuit, heureusmeent que nos voisins l’absorbent. Vous trouvez mon raisonnement absurde? Pas plus que celui d’accuser l’allemagne de nous inonder de solaire et d’éolien pas cher. Au passage, l’allemagne ne peut pas nous en exporter plus de 3GW…

Temb
Invité

J’ai oublié le lien pour De Rivaz et ses 140£ : Et en fait il voulait au départ un prix sur 60ans 🙂

Bachoubouzouc
Invité
“Pour l’EPR vous confondez € et Livres. 100£ ça fait 117.5€ le MWh. 90£ ça fait 105.8€ du MWh. Le gouvernement UK a proposé 80£ au début, soit 94€ du MWh.” Alors entre 117 et 94€/MWh, si vous préférez. “Mais là ou vous êtes un peu de mauvaise foi, c’est que justement avant le développement des ENR depuis début 2000 en Espagne, ils étaient à 37% de charbon ! Ils ont réduit de 27points leur charbon ! et développé plus de 30% d’ENR hors hydraulique. Et non, gaz+fuel+hydro ne font pas 60% mais 25% à peine. Et non ils n’ont… Lire plus »
Stephsea
Invité
Je ne sais pas pourquoi le WWF (et les autres pseudos écolos) avancent de tels arguments, ni de quelle étude “sponsorisée” ils les sortent, si seulement un étude existe pourétayer de tels propos, mais ils sont essentiellement FAUX. Mensonge ou bêtise? Là est une question qui dérange un peu. Ce discours manicheen et très faiblement argumenté est extrêmement douteux Ils sont experts, soit disant, et indépendants de tout lobying économique et des intérêts privés, soit disant, mais sont capables de soutenir des discours et surtout des conclusions totalement fausses en leur faveur. Non, le PV n’est PAS un bienfait pour… Lire plus »
Lovechina
Invité
Toujours interessant de lire les propos d’un “expert” comme Vous. Je n’ai ni le temps ni l’envie d’engager avec Vous une joute verbale, de reprendre point par point vos arguments prétendument étayés (on attend de voir vos sources….), de savoir si WWF est compétent ou pas, corrompu ou pas, etc… Je voulais juste vous parler de bilan carbone : quand j’achète des panneaux fabriqués en Chine, dans une région ou l’électricté est essentiellement hydro-électrique et que je fais venir les produits sur un “maxi” porte conteneurs de 16.000 caisses livrant le tout à Marseille, pensez-vous que son bilan carbone soit… Lire plus »
Temb
Invité
Je vous ai aussi fourni un lien, qui prodvient directement du gestionnaire de réseau espagnol REE, plus fiable que le votre 🙂 Regardez-le. Quand à notre nucléaire, si on baisse la puissance on baisse le facteur de charge et on augmente mécaniquement les couts fixe. On perd en rentabilité. Donc on sature la nuit nos exportations pour en tirer un minimum (et du coup on exporte en moyenne 11GW) et on fait du suivi de charge pour l’énorme surplus de nuit de mars à octobre : 30 à 45GW de conso +11GW d’export, reste 7 à 22GW de suivi de… Lire plus »
Stephsea
Invité
@lovechina Votre pseudo est déjà une prise de position, d’où le reste probablemnt… N’hésitez pas à économiser votre énergie, pour une prochaine fois. Je suis ici dans le commentaire, dans une position qui consiste à soulever les incohérences, les points douteux, les questions, à évoquer aussi les fondamentaux. Je ne suis pas ici pour écrire un ouvrage scientifique ni même remplacer ou compléter le travail journalistique qui devrait être fait en amont de ces publications. Je n’ai pas à prouver mes propos, juste à alerter sur les points qui sont torturés, ou carrément omis. Je n’ai pas de chapelle ni… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“Je vous ai aussi fourni un lien, qui prodvient directement du gestionnaire de réseau espagnol REE, plus fiable que le votre 🙂 Regardez-le.” D’une part mes chiffres sont issus d’Eurostat. Peu de chances qu’ils se trompent…. Et j’ai regardé votre lien, et ses chiffres sont justes… en revanche votre calcul est faux. Vous nous disiez : “Et non, gaz+fuel+hydro ne font pas 60% mais 25% à peine. Et non ils n’ont pas plus d’hydro que nous, ils oscillent entre 10 et 13% comme nous.” Hors votre lien donne les chiffes suivants pour l’année 2013. Non renouvellables : -Nuclear 21% -Carbón… Lire plus »
Temb
Invité
Décidement la mauvaise foi. C’est MOI le premier qui vous ai dit que le charbon était autour de 10% et qui vous ai montré sa chute vertigineuse grace aux ENR. Mais ça vous arrache le coeur de le reconnaitre. Et vous avez raison j’ai zappé la congénération qui est très dévelloppée en Espagne. C’est flexible ça la cogénération? Pour l’année 2013 ce n’est pas représentatif, c’est l’hiver l’éolien est plus fort que la normale et l’hydraulique encore plus. Le PV en dessous. Prenez Anno mobil vous aurez une année complète et qeulque chose de représentatif. Ces données ne viennent pas… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“C’est MOI le premier qui vous ai dit que le charbon était autour de 10% et qui vous ai montré sa chute vertigineuse grace aux ENR. Mais ça vous arrache le coeur de le reconnaitre.” En effet, j’avais mal compris votre propos. Je le comprend mieux en relisant. Toujours est-il que, contrairement à ce que vous disiez, leur charbon n’était en aucun cas un frein au développement des ENR. Ils en sont bien la preuve, et l’Allemagne aussi ! Par contre, je m’interroge maintenant sur votre propos initial : “Le contexte espagnol n’est pa sdifférend, ils ont aussi de grosses… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Si votre argumentation n’a que pour but de démontrer le pourcentage d’intermittent acceptable dans un mix, je n’ai pas de problème avec vos chiffres. Si il s’agit d’une trajectoire, c’est différent car l’Espagne voit sa consommation reculer depuis environ 5 ans et ce n’est pas vraiment parce qu’ils font de l’efficacité énergétique vous vous en doutez. Que la part du charbon ou du gaz baisse dans ces conditions est juste un phénomène mécanique. Quant au “Dois-je vous rappeller que la droite espagnole est revenue au pouvoir et a stoppé le développement des ENR ? “, vous y allez fort! Je… Lire plus »
Temb
Invité
Moi j’ai dit que le charbon était un frein au développement des ENR? Au contraire car l’argument CO2 s’applique pleinement. Encore un petit effort et vous allez reconnaître une première vertu aux ENR en Espagne et au Portugal, d’avoir bien plus lutté contre les ENR ces dernières années que le nucléaire qui y regresse du fait de fermetures et de parc vieillissant. L’éolien a dépassé le nucléaire et est devenu la première source de production en Espagne depuis le mois d’octobre 2012, soit depuis 8 mois. On verra fin septembre si la tendance se confirme, pas sur car l’éolien travaille… Lire plus »
Temb
Invité

Le lien de l’étude UBS :

Sicetaitsimple
Invité
Merci pour l’étude (même si ne partage pas forcément les recommandations sur toutes les entreprises mais c’est un autre sujet, hors propos). “Mais une fois encore, on ne peut pas condamner le PV sur la base des erreurs et des coûts du passé. ” Vous me faites très plaisir, car il me semble avoir depuis plusieurs années ( je ne suis pas le seul…) régulièrement dénoncé les erreurs et les coûts qui sont devenus depuis “du passé”. Moi le PV en autoconsommation, avec ou sans batterie, mais sans tarif d’achat (vente des surplus au prix de marché et curtailement si… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“Moi j’ai dit que le charbon était un frein au développement des ENR?” C’est ce que vous sembliez dire par : “Le contexte espagnol n’est pa sdifférend, ils ont aussi de grosses centrales charbon pas plus souples que nos centrales nucléaires et ils les ferment pour laisser passer Eolien, solaire PV et thermique et Biomasse.” Par ailleurs, dans un contexte de prix du charbon bas, on verra si le comportement anti-charbon si vertueux de nos amis espagnols durera… “Encore un petit effort et vous allez reconnaître une première vertu aux ENR en Espagne et au Portugal, d’avoir bien plus lutté… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
“Par contre pour la France l’argument CO2 pour les ENR ne tient pas. Reste l’argument des déchets et du risque. Mais il y a un autre argument qui est le renouvellement, il est aujourd’hui moins cher de remplacer 1 réacteur nucléaire sur 3 par des ENR (et les 2/3restant par des nouveaux réacteurs).” Je ne sais pas si c’est moins cher ou plus cher, mais il ne me semble pas qu’il y ait un débat sur le renouvellement aujourd’hui….On verra comme vous dites, et le ratio 1/3 2/3 me semble un peut sorti du chapeau. Si FH ferme Fesseinheim avant… Lire plus »
jmdesp
Invité

La situation a empiré depuis en Espagne, il ne savent plus trop comment en sortir, ils en sont à 30 milliards de déficit contre 20 dans le lien de l’UFE, et après avoir déjà réduit rétroactivement les subventions de 40% ils envisagent 50 à 60% : Même si le PV demande peu d’entretien il en faut quand même un minimum.

nrjlibre
Invité
bonjour C’est quand même rigolo cette belle unanimité pour taxer les panneaux photovoltaïques chinois ! Je suppose que si on taxait les mobiles, les portables ou les écrans plats qui viennent aussi de là bas, vous seriez moins d’accord ! Et au fait, quand Areva brade son EPR génial à la Finlande à la moitié du prix coutant, ça s’appelle comment ? Une politique commerciale agressive ? Quand EDF brade son courant sans aucun souci de prix de revient depuis des décennies ça s’appelle comment ? Quand on essaye de fourguer cet invendable rafale au Brésil, vous êtes sûrs que… Lire plus »
jmdesp
Invité
Réfléchir sur la base de coût LCOE, et se dire je peux remplacer 1/3 de la capacité nouvelle de nucléaire par de l’éolien, ça va me faire faire des économies, est extrêmement trompeur. Il y a plein de facteur plus complexes qui interviennent si on veut savoir combien ça va vraiment couter. Tout d’abord les coûts annoncés de l’éolien ne prennent pas en compte les coûts complets réels, les renforcements nécessaire du réseau électrique et c’est pas négligeable, ni les compensations de réactif nécessaires non plus, etc. Mais ensuite, si je réduis d’un tiers la capacité de nucléaire installé, je… Lire plus »
Temb
Invité
1/3 du parc ça fait qu’il reste 42GW de nucléaire en 2030. +1EPR de 1,6GW soit 43,6GW de nucléaire. Nous avons déjà près de 20GW de moyens fossiles, 25GW d’hydraulique, 13GW de capacité d’imports, nous aurons 1GW de biomasse et d’énergies marines et nous aurons 7GW de STEP (contre presque 5GW aujourd’hui). Avec ça on peut passer une pointe de 90GW (avec 90% de dispo des moyens de base et pointe), mais au-delà il faut davantage d’interconnexions (donc payer plus) et davantage de peakers (fioul/gaz) et là aussi payer plus. Attention ce raisonnement est très limité, c’est de la discussion… Lire plus »
Temb
Invité
Comme je le disais dans un autre post, le nucléaire a de toute façon un vrai problème mondial de compétitivité : Le gaz de schiste est un ennemi solide de la lutte contre le changement climatique. Nucléaire et ENR sont dans le même bateau face à la tentation de faire toujours plus de fossile, aux US ce sont déjà 7 projets de centrales nucléaires qui ont été suspendus et 3 centrales qui ont été fermées du fait de cette concurrence avec les gaz de schistes. Areva et EDF en font aussi largement les frais, avec des chances d’y construire des… Lire plus »
wpDiscuz