Q-Cells enregistre un taux d’exportation de + de 50%

Le groupe allemand Q-Cells, spécialisé dans l’industrie photovoltaïque, a annoncé la semaine dernière une hausse de 70% de ses ventes en 2010, à 1,35 milliards d’euros (2009 : 790,4 millions d’euros).

Pour le seul 4ème trimestre 2010, le montant total des ventes s’élève à 387 millions d’euros, soit une hausse de 54% par rapport à la même période l’année dernière, et un montant presque équivalent à celui du troisième trimestre 2010.

En termes de résultats, celui après impôt atteint 90,9 millions d’euros sur l’année fiscale 2010, alors que le résultat net s’établit à 18,9 millions d’euros.

Sur le dernier trimestre de l’année fiscale, le groupe Q-Cells indique qu’il est parvenu à réduire significativement son besoin en fonds de roulement net, et ce notamment sur son activité de grands systèmes photovoltaïques. En effet, le groupe avait un besoin en fonds de roulement d’environ 340 millions d’euros à la clôture 2010, contre 646 millions d’euros au 30 septembre 2010.

La dette nette de Q-Cells a ainsi diminué de plus de moitié sur le dernier trimestre 2010, pour s´établir à 330 millions d’euros.
Le ratio de fonds propres du groupe atteint 41%, notamment grâce aux mesures de refinancement mises en place avec succès à l’automne et à l’important développement de l’activité (fin du 3ème trimestre 2010 : 31%).

« Q-Cells a réduit sa dette pour atteindre un niveau raisonnable », déclare Marion Helmes, CFO du groupe Q-Cells. « La structure de notre bilan est saine et cela nous place dans une position solide pour maîtriser les challenges à venir. »

Les nouvelles activités « Modules Photovoltaïques » et « Systèmes pour toitures commerciales et industrielles » renforcent le résultat sur le dernier trimestre

Les chiffres positifs reflètent tout particulièrement le développement réussi des activités Modules et Centrales sur toitures de surface moyenne et centrales au sol de petite taille. Ces nouvelles activités ont généré un total de 363 millions d’euros, soit 27% des ventes annuelles.

Le taux d’exportation, qui représente 67% sur le dernier trimestre 2010, témoigne du développement des activités de vente de Q-Cells à l’international. Sur toute l’année 2010, Q-Cells a enregistré un taux d’exportation de plus de 50%.

« Comme nous l’avions annoncé précédemment, nous avons obtenu une nouvelle fois des résultats positifs sur le dernier trimestre 2010, et ce malgré les prix d’achat significativement supérieurs des galettes de silicium et des autres matières premières utilisées par l’industrie photovoltaïque », a commenté Nedim Cen, CEO du groupe Q-Cells. « Nos chiffres montrent que nous avons pris la bonne décision stratégique en enrichissant notre offre avec des produits et des systèmes dégageant une plus forte marge. Nous allons poursuivre le développement de cette stratégie, tout particulièrement dans un marché qui devient plus compétitif en 2011. »

Q-Cells développe ses activités à l’international

En 2010, Q-Cells a déjà sécurisé son accès au marché dans 15 pays, qui représentent plus de 80% du marché photovoltaïque mondial. Il a également poursuivi son développement sur des marchés cœur de cible comme la France et l’Italie, et a réussi son entrée sur le marché nord américain. Q-Cells y a remporté plusieurs projets pour un volume total de 120 megawattpeak (MWp). Il a aussi ouvert en 2010 des bureaux commerciaux en Australie, en Inde et au Royaume-Uni.

Pour la première fois en 2010, Q-Cells a produit plus de 1 GWp de cellules et de modules photovoltaïques. En comparaison avec l’année précédente, la production a augmenté de 84% pour atteindre 1,014 MWp (environ 940 MWp de cellules photovoltaïques et 74 MWp de modules solaires à couche mince de technologie CIGS). La société a également augmenté sa capacité de production totale à 1,3 GWp au cours de l’année 2010, en prenant en compte ses lignes de production de cellules en Allemagne et en Malaisie, ainsi que la ligne allemande de production de modules à couche mince. A partir de ses cellules, Q-Cells fabrique également des modules photovoltaïques multicristallins avec ses partenaires internationaux. A fin 2010, la capacité de production de modules est de 400 MWp. La société va continuer à développer ses capacités de production de modules en 2011, avec notamment un projet de création d’une ligne de production dédiée au Q.PEAK, module photovoltaïque de haute performance, sur le site de Thalheim en Allemagne.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz