Quand charbon rime avec pollution

Le charbon fait couler beaucoup d’encre aux États-Unis, notamment suite aux catastrophes récentes, survenues au niveau des bassins de stockage des centrales électriques.

La combustion de charbon, employée pour la moitié de la production électrique du pays, est à l’origine de l’émission de nombreux produits dérivés de toxicité variable (cendres, métaux lourds…). Avec le renforcement des seuils de toxicité concernant les polluants atmosphériques et en l’absence de réglementation précise de la part de l’EPA (Agence pour la Protection de l’Environnement), les déchets issus de la combustion du charbon sont généralement stockés sous forme de boue dans des étangs artificiels. Cette solution permet aux centrales électriques de contenir au mieux les dispersions aériennes de polluants et de respecter ainsi les seuils de toxicité imposés par la loi du "Clean Air Act".

Cette solution de stockage présente cependant des limites étant donnée l’absence d’étanchéité de ces étangs vis-à-vis du milieu environnant. En effet, selon un rapport fédéral paru en 2006, seule la moitié de ces étangs utiliserait des membranes synthétiques réduisant radicalement le risque de fuite vers le milieu extérieur. La rupture du bassin de stockage de cendres de la centrale électrique de Kingston (Tennessee), survenue le 22 décembre dernier, en est d’ailleurs un exemple (photos ci-contre). L’effondrement de la digue de confinement du bassin aurait déversé prés de quatre millions de mètres cubes de boues sur plus de 120 hectares de terrains, contaminant les eaux de surfaces et les eaux souterraines. Selon de récentes analyses, cette boue aurait répandu des quantités importantes de métaux lourds tels que l’arsenic, le mercure, le sélénium et le plomb. Un second événement est survenu le 9 janvier à la centrale électrique de Widows Creek en Alabama. Une fuite a été enregistrée au niveau du bassin de stockage de gypse (sulfate de calcium), produit obtenu après combustion du charbon. Si cette fuite a été contenue rapidement, il semblerait que le gypse ait atteint les eaux de surfaces de Widows Creek.

Quand charbon rime avec pollution

Ces deux événements mettent en évidence une carence de réglementation à l’échelle fédérale concernant le stockage des produits dérivés issus de la combustion du charbon. Ces fuites soulignent aussi la nécessité de séparer les produits n’ayant pas le même niveau de toxicité (extraction des métaux lourds). Selon les données en possession du Département de l’Energie des Etats-Unis, 156 centrales électriques présenteraient des bassins de stockage tel que celui s’étant rompu dans le Tennessee. Par ailleurs, un rapport de l’EPA publié en 2006, a identifié 63 sites répartis sur 26 états dont les eaux de surface ont été contaminées aux métaux lourds en l’absence de surveillance. Actuellement, rares sont les états considérant les cendres de charbon comme des "déchets solides" à caractère dangereux. En effet, la gestion des produits dérivés de la combustion du charbon dépend de la réglementation de chaque état fédéré, celle-ci étant inexistante dans certains états comme l’Alabama ou le Texas.

A l’aube de la prise de fonction du gouvernement d’Obama, Lisa Jackson [1] a soutenu le mercredi 14 janvier au Congrès, sa nomination au poste de directrice de l’EPA. Interrogée sur ces événements récents, la future directrice de l’agence s’est engagée formellement à établir, dans les 30 premiers jours de son mandat, un état des lieux de ces différents sites afin d’évaluer avec précision le risque de santé publique que représente de tels bassins. Par ailleurs, Lisa Jackson a aussi déclaré son intention de mettre en place une réglementation à l’échelle fédérale concernant le stockage des déchets issus des centrales de charbon.

[ Credit Photos : Wade Payne ]

BE Etats-Unis numéro 149 (20/01/2009) – Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/57353.htm

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Quand charbon rime avec pollution"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Lafden
Invité

Il est incroyable qu’encore aujourd’hui on produit 50% de l’énergie électrique des U.S.A. avec une matière aussi polluante que le charbon. Pire ! De tous les combustibles le charbon est le plus dommageable pour l’environnement (surtout, c’est lui qui dégage le plus de G.E.S. Malheureusement, c’est le plus économique. Énergies renouvelables, voir : http://www.denis-laforme.over-blog.com 

lion
Invité
On dirait que l’on découvre que le charbon pollue. Il y a d’abord l’extraction avec les milliers de morts par an par accidents, puis il y a encore un plus grand nombre de morts par maladies professionnelles dont personne ne parle. Il y a le transport de centaines de millions de tonnes. Une unité de 1000 MW consomme entre 8 000 et 10 000 tonnes par jour en fonction de la qualité. Ensuite, il y a au niveau de la combustion: le CO2 dont tout le monde parle. N’oublions pas que dans les gaz de combustion, il y a aussi… Lire plus »
Dan1
Invité

Je constate une fois de plus que le charbon n’intéresse personne alors qu’il représente l’essentiel du problème des émissions de CO2. Il n’y a pas un “écologiste” de permanence pour traiter cette information, alors que, si quelques centaines de Bécquerels s’étaient échappés d’une centrale nucléaire, les réactions auraient fusées par dizaines ! Révélateur et affligeant. Existe-t-il un pacte de non agression entre les antinucléaires et le charbon qui est aujourd’hui le concurrent direct du nucléaire ?

Fils de pute
Invité

ter more espece de fils de pute ta mere ma laicher la queu hier soir cer pr ca quel etai pa la el suce tr bien cer  la rene der  pipeuse ta mere je la prend de tt ler cotes je la ft chouir comme une grosse pute aller fils de pute a +

Fils de pute
Invité

pour toi benkebab espece de fils de pute enculer ter mort ta mere suce bien

Dawei
Invité
Oui, le charbon est infiniment plus polluant que le nucléaire, même en terme de radiations et curieusement les média n’en ont cure. Il faut toutefois nuancer la production des “déchets issus de la combustion stockés sous forme de boue” que l’on appelle “des cendres” : j’ai travaillé dans des centrales au charbon en Chine où nous les revendions à 100% aux cimentiers. Au point que nous avions du refaire les murs de notre parc à cendres (l’étang) qui s’effondraient car il n’y avait pas assez de cendre pour les étayer. Les déchets les plus nocifs sont à mon avis ceux… Lire plus »
Prof de philo.
Invité

Eh vou vené de m’aperandre bocoup de choses avec votre cite mercii 🙂

wpDiscuz